Changer d'édition

Juncker convoque un mini-sommet UE-Balkans
International 2 min. 21.10.2015 Cet article est archivé
Crise des réfugiés

Juncker convoque un mini-sommet UE-Balkans

C'était le 20 octobre 2015 près du village de Miratovac à la frontière entre la Macédoine et la Serbie: une couverture de survie sur le dos, une femme et son enfant empruntent la route migratoire des Balkans.
Crise des réfugiés

Juncker convoque un mini-sommet UE-Balkans

C'était le 20 octobre 2015 près du village de Miratovac à la frontière entre la Macédoine et la Serbie: une couverture de survie sur le dos, une femme et son enfant empruntent la route migratoire des Balkans.
Photo: AFP
International 2 min. 21.10.2015 Cet article est archivé
Crise des réfugiés

Juncker convoque un mini-sommet UE-Balkans

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a convoqué à un mini-sommet dimanche à Bruxelles les dirigeants des pays du sud-est de l'Union européenne, ainsi que de la Serbie et de la Macédoine, touchés par un afflux massif de migrants.

(AFP) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a convoqué à un mini-sommet dimanche à Bruxelles les dirigeants des pays du sud-est de l'Union européenne, ainsi que de la Serbie et de la Macédoine, touchés par un afflux massif de migrants.

«A la lumière de la situation d'urgence dans les pays qui se trouvent sur la route migratoire des Balkans occidentaux, il est besoin d'une plus grande coopération, de consultations plus poussées et d'actions opérationnelles immédiates», selon un communiqué de la Commission européenne publié mercredi matin.

Outre les dirigeants de Macédoine et de Serbie, ont été conviés les chefs d'Etat et de gouvernement d'Autriche, de Bulgarie, de Croatie, d'Allemagne, de Grèce, de Hongrie, de Roumanie et de Slovénie.

Plus de 500.000 migrants ont pris cette route

20 octobre 2015. Un enfant tire une lourde valise et se joint aux nombreux réfugiés qui attendent de passer la frontière entre Macédoine et Serbie.
20 octobre 2015. Un enfant tire une lourde valise et se joint aux nombreux réfugiés qui attendent de passer la frontière entre Macédoine et Serbie.
Photo: AFP

«L'objectif de la réunion est de se mettre d'accord sur des conclusions communes opérationelles qui pourraient être immédiatement mises en œuvre», a précisé la Commission, au moment où sont apparues des tensions entre pays voisins concernés par le transit de milliers de personnes chaque jour.

L'UE, confrontée à la pire crise migratoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, est divisée sur la façon de répondre aux flux de réfugiés tentant de rallier le nord de l'Europe et arrivant par la Grèce, où ils accostent sur des embarcations de fortune depuis les côtes turques, et en traversant les Balkans.

Selon l'ONU, quelque 502.000 personnes ont emprunté cette route depuis le début de l'année, ce qui représente la grande majorité des entrées de migrants dans l'UE (643.00 au total).

Le Luxembourg, qui assure la présidence tournante de l'UE, le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés Antonio Guterres, l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex et l'agence européenne pour l'asile EASO sont également invités à participer à ce mini-sommet qui débutera dimanche à 16 heures locales (15 heures GMT).


Sur le même sujet

L'Union européenne a annoncé la création de 100.000 places d'accueil pour les réfugiés en Grèce et dans les Balkans afin de juguler une crise migratoire sans précédent. Jean-Claude Juncker a déclaré qu'"On ne peut pas laisser les gens livrés à eux-mêmes, dormir dans les champs en 2015".
Sur les 100.000 places d'accueil, la Grèce a accepté de créer, avec l'aide du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), 30.000 places d'accueil d'ici à la fin de l'année.
L'UE tient dans l'urgence dimanche à Bruxelles un mini-sommet avec les pays européens les plus exposés à l'afflux de migrants qui transitent par les Balkans, afin de juguler "collectivement" cette crise sans précédent.
Migrants wait to enter a registration camp in Presevo, Serbia October 25, 2015. Europe's chief executive Jean-Claude Juncker will on Sunday meet with leaders from central and eastern Europe to push for a coordinated response to the influx of refugees before winter sets in. Juncker, who heads the European Commission, has called leaders of Austria, Bulgaria, Croatia, Macedonia, Germany, Greece, Hungary, Romania, Serbia and Slovenia, plus refugee organizations involved, to attend the meeting in Brussels.  REUTERS/Ognen Teofilovski
Le flot de migrants traversant les Balkans à destination de l'ouest de l'Europe s'est redirigé vers la Slovénie samedi, après la fermeture dans la nuit de sa frontière croate par la Hongrie, l'UE cherchant toujours un terrain d'entente avec la Turquie pour juguler le flux.
Les migrants se dirigent vers une tente où s'est organisé le service d'enregistrement à la frontière entre la Slovéie et la Hongrie.
Déclaration de Xavier Bettel sur la crise des réfugiés
Le gouvernement a présenté mardi sa vision sur la crise des réfugiés. Pour le Premier ministre, Xavier Bettel, il s’agit parallèlement à l’accueil d’urgence de préparer l’intégration des réfugiés dans la société luxembourgeoise.
Devant les syndicats européens
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a souhaité "bienvenue" aux réfugiés, à l'ouverture mardi du congrès de la Confédération européenne des syndicats à Paris.
European Commission President Jean-Claude Juncker answers journalists' questions as he arrives to attend an European Union (EU) emergency summit on the migration crisis with a focus on strengthening external borders, at the EU Headquarters in Brussels, on September 23, 2015, a day after interior ministers agreed a deal on refugee relocation quotas.   AFP PHOTO / EMMANUEL DUNAND