Changer d'édition

Johnson ne se présentera pas à la succession de Cameron
International 30.06.2016 Cet article est archivé
Grande-Bretagne

Johnson ne se présentera pas à la succession de Cameron

Favorable au Brexit et ancien maire de Londres, Boris Johnson a annoncé lors d'une conférence de presse jeudi qu'il ne succéderait pas à David Cameron au poste de Premier ministre, contre toute attente.
Grande-Bretagne

Johnson ne se présentera pas à la succession de Cameron

Favorable au Brexit et ancien maire de Londres, Boris Johnson a annoncé lors d'une conférence de presse jeudi qu'il ne succéderait pas à David Cameron au poste de Premier ministre, contre toute attente.
AFP
International 30.06.2016 Cet article est archivé
Grande-Bretagne

Johnson ne se présentera pas à la succession de Cameron

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
L'ex-maire de Londres Boris Johnson, chef de file du camp de la sortie de l'Union européenne, a annoncé jeudi à la surprise générale qu'il renonçait à briguer la succession du Premier ministre conservateur, David Cameron.

(AFP) - L'ex-maire de Londres Boris Johnson, chef de file du camp de la sortie de l'Union européenne, a annoncé jeudi à la surprise générale qu'il renonçait à briguer la succession du Premier ministre conservateur, David Cameron.

"Après avoir consulté mes collègues et considérant les circonstances au parlement, j'en ai conclu que cette personne ne pouvait pas être moi", a déclaré Boris Johnson lors d'une déclaration devant la presse à Londres. Auparavant, il avait énuméré toutes les tâches qui attendent le futur Premier ministre, dont celle de rassembler les camps pro et anti-UE.

"Mon rôle sera d'apporter tout le soutien possible à la prochaine administration conservatrice", a-t-il ajouté.

En menant le camp des "Brexiters" à la victoire, Boris Johnson avait gagné son incroyable pari et faisait office, avec la ministre de l'Intérieur Theresa May, de favori pour succéder à David Cameron au 10, Downing Street, même si les accusations d'impréparation pleuvaient sur lui depuis l'annonce des résultats du référendum.

Cinq candidats ont présenté leur candidature pour le poste de Premier ministre, dont Theresa May, qui fait figure de candidate de consensus, et le ministre de la Justice Michael Gove, qui a fait campagne pour le Brexit et dont la candidature a sonné comme un désaveu pour Boris Johnson.

Le nouveau Premier ministre britannique doit être connu le 9 septembre: 150.000 membres du parti conservateur doivent choisir entre deux finalistes qui auront été désignés par les députés tories.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Premier ministre britannique a mis au défi mercredi l'opposition de voter une motion de défiance, réaffirmant sa volonté de parvenir à un Brexit fin octobre, devant les députés britanniques réunis dans une ambiance surchauffée.
Le Premier ministre conservateur Boris Johnson s'est montré virulent devant la Chambre, mercredi
Dans la course à la succession de Theresa May, l'ancien ministre des Affaires étrangères est arrivé largement en tête ce jeudi au premier tour de l'élection du chef du Parti conservateur britannique, loin devant les six autres candidats encore en lice. Trois ont déjà été éliminés.
Ministère des Affaires étrangères
Investie mercredi comme Première ministre britannique, Theresa May a promis de "relever le défi" du Brexit et aussitôt fait sensation en confiant le ministère des Affaires étrangères à Boris Johnson.
Newly appointed Foreign Secretary Boris Johnson waves as he leaves 10 Downing Street in central London on July 13, 2016 after new British Prime Minister Theresa May took office. 
Theresa May took office as Britain's second female prime minister on July 13 charged with guiding the UK out of the European Union after a deeply devisive referendum campaign ended with Britain voting to leave and David Cameron resigning. 
 / AFP PHOTO / OLI SCARFF
David Cameron, JK Rowling et le patron de Virgin face à Boris Johnson, John Cleese et le créateur des aspirateurs Dyson: les gagnants et les perdants du référendum sur l'UE.
Britain's Prime Minister David Cameron and his wife Samantha arrive to vote in the EU referendum, at a polling station in central London, Britain June 23, 2016. REUTERS/Stefan Wermuth
Le charismatique maire de Londres, le député conservateur Boris Johnson, a annoncé dimanche qu'il ferait campagne pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE, un revers pour le Premier ministre David Cameron quatre mois avant le référendum sur la question.
"Je ferai campagne pour partir" de l'Union européenne, a annoncé Boris Johnson dans une allocution devant son domicile à Londres, tout en précisant qu'il ne participerait pas à des débats télévisés contre son parti.