Changer d'édition

Johnson forcé à demander un report sur le Brexit
International 04.10.2019

Johnson forcé à demander un report sur le Brexit

Boris Johnson va-t-il devoir se soumettre, comme Theresa May, à un nouveau délai pour négocier la sortie de l'UE?

Johnson forcé à demander un report sur le Brexit

Boris Johnson va-t-il devoir se soumettre, comme Theresa May, à un nouveau délai pour négocier la sortie de l'UE?
Photo: AFP
International 04.10.2019

Johnson forcé à demander un report sur le Brexit

Selon un document de justice cité par un avocat qui semble contredire les déclarations du Premier ministre, la Grande-Bretagne sollicitera un nouveau délai en cas d'absence d'accord d'ici au 19 octobre.

(AFP) - L'actualité n'est plus à une contradiction près. Ainsi, alors que Boris Johnson n'a de cesse de répéter que le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre, qu'un accord de divorce soit conclu ou non, un nouvel événement semble dire qu'il en sera tout autrement.

Ainsi, une procédure judiciaire a été engagée devant la justice écossaise par un homme d'affaires, la députée écossaise Joanna Cherry et l'avocat Jo Maugham pour s'assurer que le Premier ministre se conformerait bien à une loi votée début septembre par les députés. Ce texte le contraint à demander un report de trois mois faute d'accord.

Vers un 3e report

Selon Jo Maugham, un document produit par la défense du Premier ministre indique que celui-ci demandera bien un tel report à l'Union européenne. S'exprimant sur la chaîne de télévision Sky news, l'avocat a déclaré qu'il ne comprenait pas comment Boris Johnson pouvait concilier ses déclarations selon lesquelles il ne réclamera pas de report «avec la promesse qu'il a faite devant la justice aujourd'hui».


Britain's Chancellor of the Exchequer Sajid Javid speaks at a fringe event on the second day of the annual Conservative Party conference at the Manchester Central convention complex in Manchester, north-west England on September 30, 2019. - British Prime Minister Boris Johnson's office has denied allegations he made unwanted sexual advances towards two women 20 years ago. Journalist Charlotte Edwardes wrote in a column for The Sunday Times that Johnson put his hand on her thigh at a dinner party thrown by the magazine he was editing at the time. (Photo by Ben STANSALL / AFP)
«Personne ne sait vraiment» le coût du no deal
Le ministre des Finances britannique Sajid Javid a affirmé lundi sur la BBC qu'il n'était pas en mesure de connaître l'impact pour l'économie du Royaume-Uni d'un Brexit sans accord. Un scénario qui reste, selon lui, «une possibilité».

Le locataire du 10, Downing Street, qui a présenté mercredi à l'UE ses propositions au sujet de la frontière irlandaise pour trouver un accord, a notamment déclaré qu'il préférerait être «mort au fond d'un fossé» que de demander un report du Brexit. Sortie de l'UE qui a déjà été repoussée deux fois. Par contre, l'homme politique n'a jamais expliqué comment il comptait tenir cette promesse sans violer la loi.


Sur le même sujet

Johnson ne convainc toujours pas les Européens
Le compromis du Premier ministre britannique sur le Brexit s'est heurté jeudi à un scepticisme grandissant de l'Irlande et de ses alliés européens, renforçant les craintes d'un divorce sans accord dans quatre semaines.
A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows Britain's Prime Minister Boris Johnson speaking about the government's proposed Brexit deal in the House of Commons in central London on October 3, 2019. - British Prime Minister Boris Johnson met his senior ministers on Thursday before setting out on a delicate mission to convince sceptical EU leaders to back his new Brexit plan. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU " - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS - EDITORS NOTE THE IMAGE HAS BEEN DIGITALLY ALTERED AT SOURCE TO OBSCURE VISIBLE DOCUMENTS
Juncker prêt à discuter avec Johnson de ses propositions
Le président de la Commission européenne a prévu de s'entretenir ce mercredi avec le Premier ministre britannique après avoir pris connaissance de ses nouvelles propositions pour parvenir à une sortie négociée du Royaume-Uni de l'UE.
01.10.2019, Großbritannien, London: Zwei Frauen demonstrieren vor dem britischen Parlament. Auf dem Schild steht «Ein verrückter Kult ist an der Macht, verdammt sie». Foto: Mateusz Slodkowski/ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Boris Johnson dévoile son «offre finale»
Le Premier ministre britannique détaillera mercredi une ultime proposition sur la sortie de l'UE qu'il soumettra à Bruxelles. Il réserve ses annonces pour son discours de clôture du congrès du Parti conservateur.
Britain's Prime Minister Boris Johnson prepares his keynote speech for the annual Conservative Party conference in Manchester, northwest England, on October 1, 2019 which he'll deliver on the final day on October 2. - Britain is on the verge of submitting proposals for a new Brexit deal, Prime Minister Boris Johnson said Tuesday, even as France warned that failure to get a new agreement was the most likely outcome as the deadline loomed. (Photo by Stefan Rousseau / POOL / AFP)
Boris Johnson prépare sa campagne électorale
Déterminé à des élections anticipées en Grande-Bretagne, le Premier ministre britannique se rend vendredi en Ecosse dans un climat de pré-campagne, au moment où la Chambre des Lords devrait entériner le texte de loi pour un report du Brexit, prévu le 31 octobre.
Britain's Prime Minister Boris Johnson gives a speech during a visit with the police in West Yorkshire, northern England, on September 5, 2019. - UK Prime Minister Boris Johnson called Thursday for an early election after a flurry of parliamentary votes tore up his hardline Brexit strategy and left him without a majority. Johnson was on a campaign footing on September 5 as he launched a national effort to recruit 20,000 police officers in Yorkshire in northern England. (Photo by Danny Lawson / POOL / AFP)