Changer d'édition

Joe Biden prend l'ascendant pour le «Super Tuesday»
International 04.03.2020

Joe Biden prend l'ascendant pour le «Super Tuesday»

Le candidat démocrate Joe Biden a fait un grand pas vers la désignation.

Joe Biden prend l'ascendant pour le «Super Tuesday»

Le candidat démocrate Joe Biden a fait un grand pas vers la désignation.
Photo : AFP
International 04.03.2020

Joe Biden prend l'ascendant pour le «Super Tuesday»

L'ex-vice-président d'Obama a effectué un spectaculaire retour en force dans la course à l'investiture démocrate pour affronter Donald Trump.

(AFP) - Joe Biden progresse, même si son rival Bernie Sanders a résisté, laissant augurer d'un âpre et long combat: voilà le bilan au terme des primaires du «Super Tuesday». Ainsi, mardi du Maine à la Californie, plusieurs millions d'Américains se sont rendus aux urnes pour participer à la désignation de l'adversaire de Donald Trump qui briguera le 3 novembre un deuxième mandat de quatre ans.

Joe Biden a devancé son grand rival dans huit Etats: Virginie, Caroline du Nord, Alabama, Oklahoma, Tennessee, Arkansas, Minnesota, Massachusetts. Mais Bernie Sanders, sénateur du Vermont qui se revendique socialiste, devait selon toute vraisemblance l'emporter en Californie, Etat crucial en termes de nombre de délégués. Au Texas, autre grand Etat en jeu, les deux septuagénaires étaient au coude-à-coude en fin de soirée. 

Le grand perdant de la soirée est le milliardaire Michael Bloomberg, qui s'est lancé très tard dans la course mais espérait, grâce à son immense fortune personnelle, déjouer les pronostics. Très loin derrière ses adversaires, il a en particulier obtenu des résultats médiocres en Virginie, Etat emblématique sur lequel il avait lourdement investi. «J'ai besoin de votre aide et j'ai besoin de vos votes», a-t-il lancé depuis West Palm Beach, en Floride, sur fond de spéculations croissantes sur son retrait imminent de la course.

Joe Biden, vieux routier de la politique américaine, se présente désormais comme l'homme de la «garantie de résultats» face à «la promesse de révolution», en allusion à son grand rival. Au total, les primaires de ce mardi permettront de distribuer plus d'un tiers des délégués (sur un total de 3.979) qui désigneront leur candidat lors de la convention démocrate de juillet.


Sur le même sujet

Les primaires perturbées par le coronavirus
Quelques heures à peine avant l'ouverture des bureaux de vote, le gouverneur de l'Ohio a annoncé le report de ses primaires présidentielles en citant l'«urgence sanitaire», une première dans la longue course à l'investiture démocrate dominée par Joe Biden face à Bernie Sanders.
Quatorze Etats choisissent leur champion démocrate
Face au favori Bernie Sanders, l'ancien vice-président Joe Biden se présente ce mardi renforcé pour le Super Tuesday, étape déterminante des primaires démocrates aux Etats-Unis, après le ralliement de trois anciens rivaux centristes.
HOUSTON, TX - MARCH 02: Democratic presidential candidate former Vice President Joe Biden speaks to supporters at a campaign event at Texas Southern University on March 2, 2020 in Houston, Texas. Candidates are campaigning the day before Super Tuesday, when 1,357 Democratic delegates in 14 states across the country will be up for grabs.   Callaghan O'Hare/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Sanders en super-favori, les démocrates modérés inquiets
Le sénateur socialiste a frappé un grand coup dans les primaires démocrates en remportant largement le Nevada, mais sa domination laisse un parti fracturé et en plein questionnement sur la stratégie pour battre Donald Trump à la présidentielle américaine de novembre.
«Nous avons mis en place une coalition intergénérationnelle, multiraciale, qui va balayer le pays tout entier», s'est targué Bernie Sanders
Bloomberg brandit le risque de la division face à Trump
Sous les critiques redoublées de sa plus féroce adversaire, le milliardaire a mis en garde jeudi les démocrates contre le risque de faire le jeu de l'actuel président au lendemain d'une performance décevante lors de son premier débat télévisé.
Pour Michael Bloomberg, les candidats démocrates sont en train de faire le jeu de Donald Trump
Bernie Sanders remporte le New Hampshire
En promettant de «battre Donald Trump», le socialiste a salué mardi sa victoire dans la primaire démocrate du New Hampshire, suivi par les modérés Pete Buttigieg et Amy Klobuchar.
Bernie Sanders se déclare «socialiste», un mot longtemps connoté à l'extrême gauche aux Etats-Unis