Changer d'édition

Jean-Claude Juncker? «Un dur à cuire», selon Trump
International 19.09.2018 Cet article est archivé

Jean-Claude Juncker? «Un dur à cuire», selon Trump

Jean-Claude Juncker? «Un dur à cuire», selon Trump

AFP
International 19.09.2018 Cet article est archivé

Jean-Claude Juncker? «Un dur à cuire», selon Trump

«Jean-Claude est un dur à cuire»: le président américain Donald Trump a loué mardi les qualités de négociateur du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker... pour mieux mettre en valeur les siennes.

AFP - «C'est un homme très bien mais il est dur, il est méchant (...) Le genre de type que j'aimerais voir négocier pour moi», a-t-il raconté, dans un sourire, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue polonais Andrzej Duda. «Un vrai dur à cuire», a-t-il insisté, avant de raconter comment il avait contraint M. Juncker à s'assoir à la table des négociations alors que ce dernier souhaitait, a assuré M. Trump, maintenir le statu quo.

«J'ai dit d'accord, nous n'avons plus besoin de renégocier, nous allons mettre des taxes sur les millions de voitures que vous envoyez aux Etats-Unis», a raconté le président américain. Résultat? Selon la version de l'occupant de la Maison Blanche, «il est arrivé dans mon bureau extraordinairement rapidement depuis l'Europe...» «Honnêtement, je ne savais qu'ils avaient des avions aussi rapides», a-t-il ironisé.

Lors d'une rencontre fin juillet à la Maison Blanche, le président américain et le chef de l'exécutif européen ont désamorcé la crise après des mois de mises en garde et de menaces des deux côtés de l'Atlantique, même si nombre de questions restent en suspens.

Ils ont en particulier convenu, de source européenne, qu'aucun nouveau tarif douanier ne serait imposé sur les importations de voitures européennes aux Etats-Unis, un dossier particulièrement sensible pour l'Allemagne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trump et Juncker désamorcent la crise entre Washington et Bruxelles
Donald Trump et le chef de l'exécutif européen Jean-Claude Juncker ont désamorcé mercredi la crise née des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis, annonçant une série de décisions dans l'agriculture, l'industrie et l'énergie dont la portée exacte reste cependant à confirmer.
Trump reçoit Juncker sous tension à la Maison Blanche
Le tête-à-tête dans le Bureau ovale pourrait être tendu: Donald Trump reçoit mercredi le chef de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker, au moment où la guerre commerciale qu'il a déclenchée fait grincer des dents jusque dans son propre camp.
Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, s'est dit «choqué par les ruptures et les fissures de solidarité apparues pendant la crise migratoire» entre les Etats membres.