Changer d'édition

Jean Castex entraîne les ministres belges en quarantaine
International 2 min. 23.11.2021
Le Premier ministre français covid+

Jean Castex entraîne les ministres belges en quarantaine

Alexander De Croo passera un test PCR mardi matin et n'aura aucune activité publique avant d'en recevoir le résultat.
Le Premier ministre français covid+

Jean Castex entraîne les ministres belges en quarantaine

Alexander De Croo passera un test PCR mardi matin et n'aura aucune activité publique avant d'en recevoir le résultat.
Photo : AFP
International 2 min. 23.11.2021
Le Premier ministre français covid+

Jean Castex entraîne les ministres belges en quarantaine

Si Alexander De Croo et quatre membres de son gouvernement ont dû s'isoler, c'est parce qu'ils avaient rencontré le Premier ministre français, lundi. Un Jean Castex infecté par le covid.

(AFP) - Appelons cela l'effet domino. Une personne déclarée covid+ entraînant la nécessaire mise au vert de celles et ceux qu'elle a croisés. Et bien voilà ce que vivent les gouvernements belge et français. La ''faute'' à Jean Castex qui a été contaminé par le virus via sa fille de 11 ans. Sauf que ce weekend puis lundi, il en a vu du monde le Premier ministre. D'où une volée de cas contacts de part et d'autre de la frontière.


Belgian Prime Minister Alexander De Croo attends a ministerial meeting with  his French counterpart, in Brussels, on November 22, 2021. (Photo by JOHN THYS / AFP)
La contestation secoue le gouvernement De Croo
La manifestation de dimanche perturbe une politique jusque-là bâtie sur l’équilibre entre nécessités sanitaires et intérêts économiques.

Côté belge : voilà le Premier ministre et Sophie Wilmès (Affaires étrangères), Ludivine Dedonder (Défense), Annelies Verlinden (Intérieur) et Vincent Van Quickenborne (Justice) obligés de se soumettre à une quarantaine. Ils avaient rencontré Jean Castex, lundi, pour une réunion sur le thème de la sécurité. Les cinq responsables belges passeront un test PCR et resteront en quarantaine jusqu'à ce que le résultat du test soit négatif, a précisé le cabinet du chef du gouvernement belge.

Jean Castex était lui accompagné des ministres des Armées, Florence Parly, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de la Justice, Eric Dupond-Moretti, du secrétaire d'Etat à l'Europe, Clément Beaune. Le directeur général de la Sécurité intérieure, Nicolas Lerner, celui de la Sécurité extérieure, Bernard Emie, le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, et le Coordonateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, Laurent Nunez, faisaient également partie de la délégation lors de ce déplacement. Allez hop, tous à l'isolement!

L'agenda de Jean Castex «sera aménagé ces prochains jours afin qu'il poursuive ses activités tout en étant à l'isolement» pendant dix jours, a indiqué à l'AFP Matignon. Le Premier ministre souffrait lundi soir de «légers symptômes», selon son entourage, notamment une «légère toux».

En attendant sa troisième dose

Il avait appris lundi après-midi que l'une de ses filles âgée de 11 ans avait été testée positive. «Il a donc immédiatement pratiqué un test PCR, qui s'avère positif», a expliqué Matignon qui a signifié que Jean Castex n'avait pas vu Emmanuel Macron depuis le Conseil des ministres, mercredi matin.

Le chef du gouvernement français (56 ans) avait été vacciné au printemps, sa deuxième injection d'AstraZeneca datant du 19 juin, et était éligible à une dose de rappel le 19 décembre prochain.