Changer d'édition

Italie: un viaduc de l'A10 s'écroule à Gênes, au moins 30 morts

Italie: un viaduc de l'A10 s'écroule à Gênes, au moins 30 morts

AFP
International 14 3 2 min. 14.08.2018

Italie: un viaduc de l'A10 s'écroule à Gênes, au moins 30 morts

Au moins 30 personnes sont mortes dans l'effondrement d'une portion de viaduc de l'autoroute A10 mardi à Gênes, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini.

(AFP) - Une longue portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulée mardi à Gênes, dans le nord de l'Italie. Des voitures sont tombées dans le vide d'une hauteur de 45 mètres, et l'édifice a écrasé des bâtiments de la zone industrielle de la ville situés en dessous.

Un témoin a pu filmer l'édifice s'écroulant sous ses yeux dans le brouillard:  

«Je confirme malheureusement qu'il y a 22 morts, et ce bilan risque de s'alourdir», a déclaré M. Rixi à la télévision. Un peu plus tard, le responsable de la protection civile, Angelo Borrelli, a lui fait état d'un bilan provisoire de 20 morts confirmés et 13 blessés, en précisant qu'aucune habitation n'avait été touchée.

«Je suis avec une immense appréhension ce qui est arrivé à Gênes et qui se profile comme une immense tragédie», a réagi le ministre des Transports et des Infrastructures, Danilo Toninelli.

Les images de télévision montrent des dizaines de secouristes s'activant autour de carcasses de camions et de voitures précipités dans le vide, sur une soixantaine de mètres de longueur. 

«Nous suivons la situation minute par minute, je remercie les 200 pompiers qui sont à l'oeuvre pour sauver des vies», a pour sa part déclaré le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini.

Le pont dit Morandi s'est effondré vers midi (10H00 GMT), en grande partie sur des voies ferrées qu'il surplombait.

Les débris du viaduc ont touché les locaux d'une usine dont l'entrée se trouve en contrebas, mais seul le parking semble avoir été touché. L'entreprise était vide à l'approche du 15 août, jour férié, à l'exception de la présence d'une équipe de maintenance.

Certains habitants proches des lieux ont confié à la télévision Rai avoir d'abord pensé à «un tremblement de terre» en entendant le bruit assourdissant du pont qui s'écroulait.  

Des travaux de consolidation étaient en cours

Selon la société italienne des autoroutes «des travaux de consolidation étaient en cours sur la base du viaduc».

«Les travaux et l'état du viaduc faisaient l'objet d'activités constantes d'observation et de vigilance de la part du tronçon de Gênes. Les causes de l'écroulement feront l'objet d'analyses approfondies dès qu'il sera possible d'accéder en toute sécurité aux lieux», a assuré la société.

Le ministre des Transports a lui déclaré que «les premières indications sembleraient indiquer que la manutention avait été faite».

«Ces tragédies ne peuvent pas arriver dans un pays civilisé comme l'Italie. La manutention est prioritaire sur tout autre chose et les responsables devront payer», a-t-il néanmoins poursuivi, sur la chaîne de télévision TG1.

Au moment du drame, les précipitations étaient intenses en Ligurie, où les services météorologiques avaient émis une alerte aux orages et aux fortes pluies.   

En raison du relief très accidenté de la région de Gênes, entre mer et montagne, le parcours de l'autoroute est jalonné de longs viaducs et de tunnels. Le pont Morandi qui s'est écroulé avait déjà essuyé des critiques dans le passé.


Sur le même sujet