Changer d'édition

Polémique autour des barrages en Wallonie
International 4 3 min. 21.07.2021
Intempéries

Polémique autour des barrages en Wallonie

Certains scientifiques et élus estiment que le barrage d'Eupen, dans la vallée de la Vesdre, aurait dû être délesté du trop-plein d'eau beaucoup plus tôt.
Intempéries

Polémique autour des barrages en Wallonie

Certains scientifiques et élus estiment que le barrage d'Eupen, dans la vallée de la Vesdre, aurait dû être délesté du trop-plein d'eau beaucoup plus tôt.
Photo: AFP via Belga
International 4 3 min. 21.07.2021
Intempéries

Polémique autour des barrages en Wallonie

Riverains, scientifiques et bourgmestres estiment que les inondations meurtrières sont le résultat d’une énorme erreur de gestion.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles)- La gestion d’un ou de plusieurs barrages a-t-elle été entachée par une énorme erreur de gestion qui aurait abouti à causer la mort de plusieurs dizaines de personnes? Alors que la vallée de la Vesdre était encore sous eau la semaine dernière, cette question était déjà posée par de nombreux sinistrés qui établissaient un lien entre le timing du délestage du barrage d’Eupen et la «vague» qui venait de submerger plusieurs communes. Mardi, à l’heure où le roi et la reine rendaient hommage aux victimes dans la zone touchée, le ton est devenu celui de l'accusation.


A local resident exits his house facing the destroyed and flooded road in Trooz, near Liege, on July 16, 2021. - The death toll from devastating floods in Europe soared to at least 126 on July 16, 2021, most in western Germany where emergency responders were frantically searching for missing people. In Belgium, the government confirmed the death toll had jumped to 20 - earlier reports had said 23 dead - with more than 21,000 people left without electricity in one region. (Photo by JOHN THYS / AFP)
La Belgique se recueille en hommage aux victimes
La Belgique rend hommage, mardi, aux victimes des inondations d'une ampleur inédite qui ont dévasté la région de Liège (est) les 14 et 15 juillet, avec une journée de «deuil national». Le temps fort en sera une minute de silence que tout le pays est appelé à observer à midi.

Plusieurs bourgmestres ont fait écho à cette polémique, dont la socialiste Muriel Targnion, à la tête de la commune de Verviers. «On aurait pu éviter de perdre des vies humaines», a-t-elle déclaré. Si elle estime que le barrage devait être délesté «s'il était sur le point de craquer», la bourgmestre estime que les choses «auraient dû être anticipées». 

Certes, les pluies enregistrées la semaine passée ont été d’une ampleur exceptionnelle. Toutefois, la Belgique aurait été «notifiée dès le 10 juillet» par l’European Flood Awareness System de hauts risques d'inondations, tweete Damien Ernst, un professeur de l’ULiège. Soit le samedi précédent la catastrophe. Pourtant, les autorités n'ont pas «pensé à vider en partie le barrage d'Eupen de manière préventive», poursuit-il. En somme, il fallait bien délester, mais plus tôt, pour éviter le trop-plein qui a submergé la vallée de la Vesdre.

L’idée d’une commission d’enquête parlementaire commence à faire son chemin. Elle permettrait d’entendre les principaux acteurs du drame. Plusieurs scientifiques et bourgmestres la réclament, au motif qu’il faut des réponses aux questions posées. Le bilan humain s’établit pour l’instant à 36 morts, un nombre susceptible de croître avec la découverte de personnes décédées jusqu’ici considérées comme disparues.

Mardi, décrété jour de deuil national (le premier depuis les attentats de 2016), le roi et la reine se sont rendus en zone sinistrée. Le souverain a déclaré apporter son soutien «aux familles et proches des victimes et de tous ceux qui sont dans la détresse». Il a salué de «magnifiques exemples de résilience» et «la capacité d’adaptation insoupçonnée» des Belges. Quant à ce 21 juillet, jour de fête nationale, il restera marqué par le traumatisme de toute une population. 

La Wallonie pense déjà à la reconstruction. Son ministre-président, le socialiste Elio Di Rupo, a annoncé le déblocage de deux milliards d’euros pour venir en aide aux victimes et les aider à rebâtir ce qui a été détruit.

Sur ces deux milliards, a-t-il été précisé, 800 millions proviennent du plan de relance régional, dont certains projets devront dès lors être abandonnés, mais sans affecter toutefois les engagements déjà passés avec l’Union européenne. Deux cents millions proviendront de la trésorerie wallonne, pour être injectés dans le fonds des calamités. Le milliard restant sera trouvé sur les marchés financiers via un emprunt «classique». Il faut y ajouter des prêts aux entreprises, un plan logement, des aides aux communes, etc.

Ce plan sera insuffisant, a déjà prévenu le chef du gouvernement wallon qui demande à se préparer à d’autres catastrophes du même genre à l’avenir. Il estime qu’il y aura un besoin «de montants colossaux non encore estimables» pour reconstruire ce que les eaux ont détruit.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après deux épisodes diluviens, les autorités affirment que les avertissements reçus étaient trop imprécis pour augurer de la catastrophe qui se préparait en région liégeoise.
This picture taken in Namur on July 25, 2021 shows the mud covering a street after the heavy rainfall of July 24. - In mid-July western Europe was hit by devastating floods after torrential rains that ravaged entire villages and left at least 209 people dead in Germany and Belgium, as well as dozens missing. The flooding also caused damage in Luxembourg, the Netherlands and Switzerland. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La Belgique rend hommage, mardi, aux victimes des inondations d'une ampleur inédite qui ont dévasté la région de Liège (est) les 14 et 15 juillet, avec une journée de «deuil national». Le temps fort en sera une minute de silence que tout le pays est appelé à observer à midi.
A local resident exits his house facing the destroyed and flooded road in Trooz, near Liege, on July 16, 2021. - The death toll from devastating floods in Europe soared to at least 126 on July 16, 2021, most in western Germany where emergency responders were frantically searching for missing people. In Belgium, the government confirmed the death toll had jumped to 20 - earlier reports had said 23 dead - with more than 21,000 people left without electricity in one region. (Photo by JOHN THYS / AFP)