Changer d'édition

Hollande exhorte la communauté internationale à faire «le pas décisif»
International 2 min. 12.12.2015 Cet article est archivé
COP21

Hollande exhorte la communauté internationale à faire «le pas décisif»

 le chef de l'Etat français, François Hollande, a appelé les délégués à faire de ce «12 décembre un jour non seulement historique mais une date pour l'humanité».
COP21

Hollande exhorte la communauté internationale à faire «le pas décisif»

le chef de l'Etat français, François Hollande, a appelé les délégués à faire de ce «12 décembre un jour non seulement historique mais une date pour l'humanité».
Photo: AFP
International 2 min. 12.12.2015 Cet article est archivé
COP21

Hollande exhorte la communauté internationale à faire «le pas décisif»

Le président François Hollande a exhorté samedi les 195 pays représentés à Paris à franchir «le pas décisif» en adoptant dans la journée un accord universel sur le climat. Une version finale leur a été présentée à la mi-journée.

(AFP) - Le président François Hollande a exhorté samedi les 195 pays représentés à Paris à franchir «le pas décisif» en adoptant dans la journée un accord universel sur le climat, dont une version finale leur a été présentée à la mi-journée.

Parlant à la tribune de la COP21 d'un «acte majeur pour l'humanité», le chef de l'Etat français a appelé les délégués à faire de ce "12 décembre un jour non seulement historique mais une date pour l'humanité".

«Vous avez l'occasion de changer le monde, saisissez-là», a-t-il lancé, «la France vous demande, la France vous conjure d'adopter le premier accord universel de l'histoire des négociations climatiques».

«Vous êtes, sur la dernière marche»

«L'Histoire arrive, l'Histoire est là, toutes les conditions sont réunies et elles ne le seront plus avant longtemps», a-t-il encore souligné, «nous sommes, vous êtes, sur la dernière marche, il faut se hisser encore à la hauteur de l'enjeu».

«Nous ne serons pas jugés sur un mot, mais sur un acte, pas sur un jour, mais sur un siècle», a prévenu François Hollande.
«Nous ne serons pas jugés sur un mot, mais sur un acte, pas sur un jour, mais sur un siècle», a prévenu François Hollande.
Photo: AFP

«Il n'y aura pas de report, il n'y aura pas de sursis possible», a averti François Hollande, insistant: «l'accord décisif pour la planète, c'est maintenant et il n'appartient qu'à vous seuls, au nom de ce que vous représentez, l'ensemble des nations du monde, d'en décider».

Il s'agit, a-t-il martelé, de «tenir l'objectif des 2 degrés» et de «tout faire même pour être à 1,5 degré» d'augmentation des températures d'ici à la fin du siècle, par rapport au niveau pré-industriel, car «un espoir considérable s'est levé, le monde s'est mis en marche».

Tout ce travail sans déboucher sur un accord universel?

«Chacun a ses contraintes, et je les connais, mais la seule chose qui compte maintenant, c'est d'avoir raison ensemble» même si «toutes les exigences n'ont pas été satisfaites, toutes les revendications n'ont pas abouti», a poursuivi le président français.

«Nous ne serons pas jugés sur un mot, mais sur un acte, pas sur un jour, mais sur un siècle», a-t-il plaidé, s'interrogeant: «à quoi aurait servi ce travail s'il ne débouchait pas sur un accord universel, contraignant et différencié»?

Le texte soumis à l'approbation des délégués «accorde aux plus vulnérables et aux pays en développement les moyens qui ont été promis» par les pays riches et «fixe des mécanismes de révision qui sont essentiels pour la crédibilité de l'accord», a-t-il fait valoir.

François Hollande s'exprimait après le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, président de cette COP21, et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon lors d'une séance plenière chargée d'émotion et ponctuée d'applaudissements.


Sur le même sujet

Six ans après le rendez-vous manqué de Copenhague, les intenses tractations pour limiter le réchauffement de la planète étaient toutes proches samedi de la ligne d'arrivée. La présentation d'un projet d'accord final est attendue en fin de matinée.
Des activistes de l'ONG Avaaz déguisés en Maître Yoda et en stormtrooper tiennent leur revendication à bout de bras et des journaux ou l'on peut voir le Premier ministre indien, Narendra Modi, la chancellière allemande, Angela Merkel, le président chinois, Xi Jinping, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff et Barack Obama vêtus en Jedi, les personnages de fiction de la saga Star Wars.
L'accord universel contre le réchauffement de la planète attendra samedi: à l'issue d'une nouvelle nuit de négociations, la présentation d'une version finale a été reportée pour surmonter les ultimes points de friction.
An illustration picture taken on December 10, 2015 in Paris shows a draft for the outcome of the COP21 United Nations conference on climate change next to the logo of the summit.
Sleep-deprived ministers tasked with saving mankind from a climate catastrophe headed into a second night of non-stop talks Thursday, battling to overcome a rich-poor divide in search of a historic accord. Eleven days of UN talks in Paris have failed to achieve agreement on key pillars of the planned post-2020 climate pact, aimed at sparing future generations from worsening drought, flood, storms and rising seas.
 / AFP / Belga / BENOIT DOPPAGNE
Schwarzenegger évoque son enfance à la campagne
L'acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a déclaré samedi qu'il n'aurait "jamais pu imaginer un monde où l'air est irrespirable" quand, enfant, il allait "traire les vaches, qu'il neige, qu'il pleuve ou qu'il vente."
Former governor of California and US actor Arnold Schwarzenegger delivers a speech during a parliamentary meeting on the occasion of the United nations conference on climate change on December 5, 2015 at the French National Assembly in Paris. / AFP / LIONEL BONAVENTURE
Du 30 novembre au 11 décembre a lieu au Bourget, près de Paris, la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique. 195 pays (dont le Luxembourg) doivent trouver un accord pour réduire l'émission de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.