Changer d'édition

Hayange et Lyon: la France de Le Pen et celle de Macron
International 3 min. 21.04.2022 Cet article est archivé
Présidentielle 2022

Hayange et Lyon: la France de Le Pen et celle de Macron

Le débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle était sur de nombreuses lèvres ce jeudi matin au marché de la ville de Hayange.
Présidentielle 2022

Hayange et Lyon: la France de Le Pen et celle de Macron

Le débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle était sur de nombreuses lèvres ce jeudi matin au marché de la ville de Hayange.
Photo: Archives de la Ville de Hayange/Facebook
International 3 min. 21.04.2022 Cet article est archivé
Présidentielle 2022

Hayange et Lyon: la France de Le Pen et celle de Macron

Deux visages de la France, deux votes aux antipodes, et deux visions du débat télévisé du second tour: dans le très chic 6e arrondissement de Lyon, Emmanuel Macron a été jugé «très efficace» tandis qu'à Hayange, ville symbole de la désindustrialisation, on trouve que Marine Le Pen «a bien parlé».

(AFP) - Sur le marché de cette cité ouvrière de la vallée de la Fensch, où les hauts fourneaux qui faisaient autrefois la fierté de la Moselle sont désormais livrés à la rouille, le débat présidentiel de la veille occupe les conversations.

«On n'a pas assez parlé de ça: le nerf de la guerre, c'est le pouvoir d'achat des gens, pas la guerre dans les autres pays», déplore Abdulhalik Sisek, 42 ans, vendeur de primeurs. Ira-t-il voter dimanche ? «Ça ne sert à rien, (...) ni l'un ni l'autre n'a la solution», assène-t-il.


A picture shows screens displaying a live televised between French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen (R), broadcasted om French TV channels TF1 and France 2, in a viewing room at the studios hosting the debate in Saint-Denis, north of Paris, ahead of the second round of France's presidential election. - French voters head to the polls for a run-off vote between Macron and Le Pen on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Macron et Le Pen s'affrontent durement, mais loyalement
Lors du débat télévisé d'entre-deux-tours entre les candidats à la présidentielle Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les échanges ont été rudes.

A Hayange, seule ville du Grand Est à être conduite par un maire RN, Marine Le Pen a triomphé le 10 avril, avec 38,62 % des voix, suivie loin derrière par Jean-Luc Mélenchon (20,92 %) et le président sortant (20,16 %).

Sur le marché, le rejet d'Emmanuel Macron est massif. Dimanche, ce sera la candidate du RN, le vote blanc ou l'abstention.

«Mensonges à deux balles»

«Marine Le Pen a bien parlé, monsieur Macron ne lui a pas trop laissé la chance de s'exprimer, il revenait toujours avec ses mensonges à deux balles», lâche Rachel Besnier, 58 ans. Retraitée de l'agro-alimentaire, elle votera pour le RN, comme au premier tour.

Jérôme, 43 ans, ne souhaite pas communiquer son nom de famille mais confie être le secrétaire départemental de la Ligue Patriotique, un groupuscule d'extrême droite. Ce grand chauve a jugé le président sortant «agressif» et «hautain».

«Il a un peu oublié ce qu'il s'était passé avec les gilets jaunes, (...) j'espère que les Français vont s'en souvenir» dimanche, dit-il. Quant à Marine Le Pen, elle a «beaucoup mûri» et s'est «assagie», selon lui.

Dans les travées, une voix détonne toutefois, celle d'Anne-Catherine Lévecque, 67 ans, militante du Parti ouvrier indépendant (POI), qui vend le journal du parti sur le marché, comme chaque semaine.

L'enseignante retraitée n'ira pas voter dimanche car la Ve République n'est «pas légitime». Quant à la perspective de voir le RN s'emparer de l'Elysée, elle l'inquiète moins que la «situation de misère dans laquelle on installe la population». Plus question donc de front républicain pour elle. «On nous a déjà fait le coup avec Chirac» en 2002.

«Rien n'est joué»

Changement de décor: le 6e arrondissement de Lyon lové autour du parc de la Tête d'Or, sur les rives du Rhône, avec ses rues et avenues bordées d'hôtels particuliers, d'immeubles bourgeois et de restaurants étoilés.

Ici, Emmanuel Macron a viré largement en tête au 1er tour avec un peu plus de 40% des suffrages, très loin devant Marine Le Pen (7,83 %).

Pour Hadrien Mermet, 23 ans, étudiant en droit et militant LREM, le président «a mené le débat alors qu'il partait quand même avec une sorte de handicap car il est toujours plus facile d'attaquer quelqu'un sur son bilan, plutôt que de faire des propositions».


TOPSHOT - French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron smiles as he greets supporters after his victory in France's presidential election, at the Champ de Mars in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Les Français du Luxembourg placent Macron largement en tête
Retrouvez les moments forts de l'élection présidentielle 2022, en France et au Luxembourg.

Il «s'est montré quand même beaucoup plus crédible (que son adversaire), notamment sur les sujets liés à l'international», assure le jeune homme qui se dirige d'un bon pas vers la gare de la Part-Dieu, sous un soleil printanier.

Pour Richard Barone, 41 ans, patron d'une start-up de la foodtech, le débat «ne va pas changer de manière fondamentale la façon dont les gens votent». Aucun des deux protagonistes n'a «particulièrement marqué des points, ni perdu d'ailleurs», observe-t-il.

Nicole Chauvet, 74 ans, elle aussi militante LREM, trouve qu'Emmanuel Macron «a été très efficace sur la question du pouvoir d'achat, il a montré que le programme de Marine Le Pen ne marchait pas, et sur l'Europe, il a montré qu'avec elle, c'était la fin du couple franco-allemand, avec le danger des relations avec Poutine, Orban et la Pologne».

Pour autant, constate Alicia Ribeyre, chef de projet «social médias» de 24 ans aux cheveux tressés : «rien n'est joué» et «beaucoup de personnes peuvent changer d'avis».


Sur le même sujet

Election présidentielle française
Marine Le Pen a des chances de remporter le second tour le 24 avril. En tant que présidente, elle se rapprocherait de Poutine et ferait exploser l'UE.
French far-right party Rassemblement National's (RN) presidential candidate Marine Le Pen leads a meeting with her campaign staff members, after the final results of the first round of the Presidential election in Paris, on April 11, 2022. - French president and candidate for his reelection came first in the first round of voting with 27.85 percent and Le Pen came second with 23.15 percent. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)