Changer d'édition

Happy birthday discret pour Elisabeth II
International 2 min. 21.04.2020 Cet article est archivé

Happy birthday discret pour Elisabeth II

La reine d'Angleterre est née l'année de la création de l’Entente Internationale de l’Acier, à l’initiative d’Émile Mayrisch, industriel luxembourgeois, directeur de l'Arbed.

Happy birthday discret pour Elisabeth II

La reine d'Angleterre est née l'année de la création de l’Entente Internationale de l’Acier, à l’initiative d’Émile Mayrisch, industriel luxembourgeois, directeur de l'Arbed.
Photo : AFP
International 2 min. 21.04.2020 Cet article est archivé

Happy birthday discret pour Elisabeth II

La reine d'Angleterre fête mardi son 94e anniversaire sans sa famille ni les traditionnelles salves d'honneur. Un cérémonial qu'elle a jugé inopportun en pleine pandémie de covid-19.

(AFP) - L'actualité au Royaume-Uni tourne, ce mardi, autour de deux chiffres. Celui du nombre de victimes du convid-19 (16.000 morts) et le nombre de bougies à souffler cette année sur son gâteau d'anniversaire par Elisabeth II (94). La souveraine se trouve au château de Windsor avec son époux Philip, mais passe son anniversaire sans être rejointe par les membres de la famille royale, conformément aux consignes de son gouvernement.

Ses proches ont en revanche marqué l'occasion sur les réseaux sociaux, à commencer par son fils aîné le prince Charles, qui a tweeté une série de photos. Sur la plus ancienne d'entre elles, l'héritier de la couronne apparaît en bébé joufflu derrière les barreaux de bois de son parc, sous le regard enveloppant de sa mère. 

Agé de 72 ans, le prince Charles a lui-même été atteint par le covid-19, mais contrairement au Premier ministre Boris Johnson, n'a souffert que d'une forme légère de la maladie. Le fils aîné du prince Charles, le prince Williams, a quant à lui publié une photo sur laquelle il se trouve en compagnie de sa grand-mère et de son épouse Kate, dans un écrin de verdure.

Si de coutume, tonnent les coups de canon à Hyde Park, à la Tour de Londres et au parc royal de Windsor le jour de l'anniversaire de la reine, la souveraine a choisi d'y renoncer cette année. «Sa Majesté a souhaité qu'aucune mesure spéciale ne soit mise en place pour autoriser les coups de canons car elle ne jugeait pas cela opportun dans les circonstances actuelles», a déclaré récemment une source à Buckingham.

Des jours meilleurs viendront  

 Le palais avait déjà annoncé que la parade militaire du «salut aux couleurs», organisée chaque année en juin pour célébrer officiellement l'anniversaire de la reine ne se tiendrait pas cette année. Lors d'une intervention télévisée historique diffusée début avril, la reine vêtue de vert, couleur de l'espoir, a appelé ses sujets à la résilience, assurant que «des jours meilleurs viendront». Lundi, son époux le duc d'Edimbourg, retiré depuis près de trois ans de la vie publique, a dans un rare message salué le travail «vital et urgent» des soignants et chercheurs qui luttent contre le coronavirus. 


Sur le même sujet

Sa première sortie publique depuis des mois
Après une série d'annulations pour problèmes de santé, la reine Elizabeth II est attendue mardi pour sa première grande sortie publique depuis des mois pour une cérémonie religieuse en hommage à son défunt époux le prince Philip.
Britain's Queen Elizabeth II smiles as she arrives to view a display of artefacts from Halcyon Days to commemorate the company's 70th anniversary in the White Drawing Room at Windsor Castle on March 23, 2022. - The Queen viewed a selection of hand-decorated archive enamelware and fine bone china from Halcyon Days, including their earliest designs from the 1950s. (Photo by Steve Parsons / POOL / AFP)
Difficile d'être tout à la joie des célébrations mais la Grande-Duchesse Maria Teresa, dimanche, et la princesse Claire ce samedi célèbrent leur entrée dans une nouvelle année d'existence.
Lokales, Oktav, Pontifikalmesse, Paris Erzbischof Michel Aupetit,  Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa, Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri, Jean-Claude Hollerich, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort