Changer d'édition

Greta Thunberg désignée personnalité de l'année
International 2 min. 11.12.2019 Cet article est archivé

Greta Thunberg désignée personnalité de l'année

Greta Thunberg, l'égérie de la lutte contre le changement climatique à travers la planète, est la plus jeune lauréate de la distinction décernée par Time Magazine

Greta Thunberg désignée personnalité de l'année

Greta Thunberg, l'égérie de la lutte contre le changement climatique à travers la planète, est la plus jeune lauréate de la distinction décernée par Time Magazine
Photo: AFP
International 2 min. 11.12.2019 Cet article est archivé

Greta Thunberg désignée personnalité de l'année

A 16 ans, la jeune Suédoise incarne la lutte contre le réchauffement climatique selon Time Magazine qui l'a mise mercredi en Une avec le titre «Le pouvoir de la jeunesse».

(AFP) - La jeune militante du climat Greta Thunberg a été désignée personnalité de l'année 2019 par le magazine Time. La Suédoise de 16 ans, devenue l'égérie de la lutte contre le changement climatique à travers la planète, est ainsi la plus jeune lauréate de cette distinction, décernée depuis 1927 par le magazine américain.

Greta Thunberg, qui a commencé à l'été 2018 à manifester seule pour le climat tous les vendredis devant le Parlement suédois, a depuis rallié des millions de partisans à sa cause. Ils ont fait une démonstration de force en septembre avec des millions de personnes dans les rues de villes du monde entier, juste avant un sommet de l'ONU sur le climat.

Lors de ce sommet, l'adolescente était intervenue à la tribune de l'ONU avec un discours cinglant dénonçant l'inaction des puissants de la planète face au changement climatique, martelant son discours de «Comment osez-vous?» accusateurs. Régulièrement citée parmi les favoris pour le prix Nobel de la paix, elle n'avait finalement pas été retenue.


NEW YORK, NY - SEPTEMBER 23: Youth activist Greta Thunberg speaks at the Climate Action Summit at the United Nations on September 23, 2019 in New York City. While the United States will not be participating, China and about 70 other countries are expected to make announcements concerning climate change. The summit at the U.N. comes after a worldwide Youth Climate Strike on Friday, which saw millions of young people around the world demanding action to address the climate crisis.   Stephanie Keith/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
«Vous avez volé mes rêves et mon enfance!»
Dans un discours furieux à l'ONU, la jeune Suédoise, Greta Thunberg a réprimandé les dirigeants de la planète pour leur inaction contre le changement climatique, au début d'un sommet à New York.

Greta Thunberg, qui était ces derniers jours à la conférence sur le climat à Madrid, a été sélectionnée par Time devant cinq autres finalistes: Donald Trump, la chef des démocrates au Congrès américain Nancy Pelosi, la star de l'équipe des Etats-Unis féminine de football Megan Rapinoe, l'agent de la CIA qui a averti du coup de téléphone entre Donald Trump et le président ukrainien, à l'origine de procédure en destitution du président, et les manifestants pro-démocratie de Hong Kong.

En 2018, c'est le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué en octobre 2018 au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, qui avait été désigné à titre posthume, avec plusieurs autres journalistes symbolisant la quête de la vérité et les risques qu'ils prennent pour l'obtenir. En 2017, la distinction avait également été remise à titre collectif, aux personnes qui avaient «brisé le silence» face aux agressions sexuelles, déclenchant le mouvement #MeToo à travers le monde.    


Sur le même sujet

Accrochage entre un ministre américain et Greta Thunberg
La militante du climat s'est accrochée jeudi à Davos avec un représentant des États-Unis, marquant une nouvelle fois le rejet par Washington de la notion de grande urgence climatique défendue par d'autres participants de haut vol.
Greta Thunberg affirme qu'«il n'y a pas besoin de diplôme universitaire» pour constater que les efforts en termes d'émissions de CO2 ne suffisaient pas.
Une marche pour mettre la pression sur la COP25
«Les discours ne suffisent plus». Avec la jeune Suédoise Greta Thunberg en tête, des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Madrid pour pousser les pays signataires de l'Accord de Paris à agir contre le réchauffement climatique.
Swedish climate activist Greta Thunberg holds a placard as she arrives by train from Lisbon to the Chamartin train station in Madrid, on December 6, 2019, prior to take part in a mass climate march on the sidelines of the COP25 Climate Change Conference. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)
Greta Thunberg «ambassadrice de conscience»
La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg et le mouvement de jeunes Fridays for Future ont reçu lundi le prix d'«ambassadeurs de conscience» de l'ONG Amnesty International, quelques jours avant un grand rendez-vous climatique à l'ONU à New York.
Greta Thunberg (en rose) a décrit à nouveau en termes très directs la «destruction» de la planète, les morts du changement climatique, la pollution de l'air et de l'eau, les menaces pour la chaîne alimentaire.
Billet: La récré à Greta
Greta Thunberg n'a que 16 ans, mais déjà elle annonce l'apocalypse. Des milliers de jeunes se mobilisent dans son sillage, séchant leurs cours pour éteindre le feu.
Swedish climate activist Greta Thunberg looks on during a debate with the EU Environment, Public Health and Food Safety Committee during a session at the European Parliament on April 16, 2019 in Strasbourg, eastern France. - Sweden's teenage activist Greta Thunberg on April 16 urged Europeans to vote in next month's elections on behalf of young people like her who cannot yet cast ballots but demand decisive action against climate change. During a visit to the European Parliament in the French city of Strasbourg, Thunberg, 16, told a press conference that time is running out to stop the ravages of global warming. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)