Changer d'édition

Google insiste sur la fin des cookies publicitaires
International 3 min. 21.09.2022
Internet

Google insiste sur la fin des cookies publicitaires

Les cookies sont, au sens premier du terme, des biscuits et, sur Internet, un moyen efficace pour l'industrie de la publicité.
Internet

Google insiste sur la fin des cookies publicitaires

Les cookies sont, au sens premier du terme, des biscuits et, sur Internet, un moyen efficace pour l'industrie de la publicité.
Illustration: Shutterstock
International 3 min. 21.09.2022
Internet

Google insiste sur la fin des cookies publicitaires

De nombreux utilisateurs considèrent la publicité personnalisée comme intrusive. Les groupes Internet cherchent donc des alternatives.

(dpa) - L'industrie de la publicité sur Internet doit irrévocablement se préparer à la fin du tracking à l'aide de cookies. Le top manager de Google, Matt Brittin, l'a clairement fait savoir mercredi lors du salon publicitaire DMEXCO à Cologne.


(FILES) This file photo taken on February 18, 2019 shows the US  multinational technology and Internet-related services company Google logo displayed on a tablet in Paris. - The European Union's second-highest court on September 14, 2022 overwhelmingly upheld the EU's record fine against Google over its Android operating system for mobile phones, slightly reducing the fee for technical reasons. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
Une amende record de 4,1 milliards d'euros contre Google
Bruxelles reproche notamment à Google d'avoir forcé des fabricants de téléphones et de tablettes utilisant son système d'exploitation à préinstaller son moteur de recherche et son navigateur Chrome.

«La transition vers un monde sans cookies tiers signifie que nous devons repenser la technologie sur laquelle repose une grande partie du système publicitaire en ligne», a déclaré Brittin, responsable des activités de Google en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Il faut donc développer de nouvelles solutions qui mettent l'accent sur la protection des données.

Les bloqueurs de publicité, un outil grossier

Les cookies sont de petits fichiers qu'un navigateur enregistre sur l'ordinateur ou le smartphone. Comme les cookies contiennent souvent des identifiants uniques, ils permettent aux sites web de reconnaître leurs visiteurs. Les cookies dits de tiers ne sont pas placés par le site web visité lui-même, mais par des contenus intégrés d'autres sites. Les prestataires de services publicitaires peuvent ainsi suivre les utilisateurs sur différents sites.

«Les cookies tiers sont une technologie dont on abuse de plus en plus», a déclaré Brittin à l'agence de presse allemande DPA. Selon lui, les utilisateurs considèrent certaines publicités comme intrusives et gênantes, et ils utilisent de plus en plus des bloqueurs de publicité. «Un bloqueur de publicité est un outil grossier qui rend difficile le financement de contenus, car tout est bloqué».

Le navigateur crée lui-même un profil

Le responsable de Google s'est opposé à un abandon total de la publicité personnalisée, car cela mettrait en danger l'existence du web gratuit financé par la publicité. «Une étude de l'Internet Advertising Bureau a révélé que le passage de la publicité personnalisée à la publicité non personnalisée pourrait coûter 39 milliards d'euros par an».


Que vaut la nouvelle option économique de Google Maps ?
La semaine dernière, Google annonçait l'arrivée d'une nouvelle option sur Google Maps, pour indiquer aux automobilistes le chemin le plus efficace sur le plan énergétique. Voici ce qu'elle dit pour différents trajets testés.

Brittin a fait référence à un concept alternatif appelé «Topics» (thèmes), dans lequel le navigateur crée lui-même un profil d'intérêt sans transmettre aux annonceurs des données qui pourraient servir à une identification concrète. «Nous mettons à disposition une nouvelle technologie qui permet aux utilisateurs de voir des publicités pertinentes sans que leur vie privée soit menacée ou qu'ils soient suivis à travers les sites web».

L'échéance des cookies est fixée à 2024

Dans le même temps, Brittin a clairement indiqué qu'il n'y aurait plus de période de grâce pour l'acceptation des cookies tiers. Google avait déjà annoncé début 2020 la fin de la prise en charge des cookies publicitaires dans son navigateur interne Chrome. Suite aux protestations du secteur publicitaire, ce délai a été prolongé jusqu'au «deuxième semestre 2024». Cette date est fixée, a-t-il déclaré.

Lors du salon DMEXCO à Cologne, Google a annoncé deux autres nouveaux outils pour permettre une publicité respectueuse de la vie privée. Le "Google Ads Privacy Hub" doit aider les annonceurs à comprendre les nouvelles solutions publicitaires respectueuses de la vie privée.

Le deuxième outil s'adresse aux utilisateurs : "Mon centre d'annonces" doit permettre aux utilisateurs de mieux contrôler les annonces qu'ils souhaitent voir apparaître sur YouTube, dans la recherche Google et sur Discover. Dans cet espace, il est possible de choisir les publicités que l'on souhaite voir ou non.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet