Changer d'édition

Georges Friden représentera le Luxembourg à Londres
International 3 min. 29.07.2022
Ambassadeur

Georges Friden représentera le Luxembourg à Londres

Originaire d'un petit pays qui était en butte à la rivalité franco-allemande, M. Friden dit avoir toujours été «très sensible au fait que l'UE a réalisé une transformation étonnante, cruciale pour le destin de mon pays».
Ambassadeur

Georges Friden représentera le Luxembourg à Londres

Originaire d'un petit pays qui était en butte à la rivalité franco-allemande, M. Friden dit avoir toujours été «très sensible au fait que l'UE a réalisé une transformation étonnante, cruciale pour le destin de mon pays».
Crédit: SIP
International 3 min. 29.07.2022
Ambassadeur

Georges Friden représentera le Luxembourg à Londres

Georges Friden sera l'envoyé du Grand-Duché à Londres à partir de septembre. Il a représenté pendant dix ans le Luxembourg auprès de l'Union européenne.

Par Valentina Pop

L'ambassadeur du Luxembourg auprès de l'Union européenne, Georges Friden, tire sa révérence après près de dix ans passés dans la capitale européenne. Il rejoindra Londres, où il représentera le Grand-Duché à partir de septembre.


Contender to become the country's next Prime minister and leader of the Conservative party British Foreign Secretary Liz Truss answers questions as she takes part in a Conservative Party Hustings event in Leeds, on July 28, 2022. - Rishi Sunak and Liz Truss are contesting a run-off to be the Conservatives' new leader, and thereby prime minister, with the ruling party's approximately 200,000 members set to vote next month. The winner to replace outgoing Prime Minister Boris Johnson will be announced on September 5, 2022. (Photo by Nigel Roddis / AFP)
Downing Street: les candidats inaugurent une série de débats
Les candidats à la succession de Boris Johnson, Liz Truss et Rishi Sunak, doivent être départagés par les membres du parti conservateur.

Sur le bureau de Georges Friden à Bruxelles se trouve un mini-frigo rouge marqué du logo Coca-Cola. Il s'agit d'un cadeau d'adieu de la part de son personnel, étant donné que la célèbre boisson américaine est sa préférée, dit-il.

«La pandémie a menacé la solidarité»

Parmi ses autres passions figure le club de football de Liverpool (enfant, il n'a pas apprécié les commentaires ostensiblement pro-allemands lors d'un match et a décidé de soutenir l'autre équipe, qui se trouvait être Liverpool). Il a également un faible pour l'intégration européenne et le CE. «Je suis très constant dans mes préférences», a-t-il déclaré.

«Sans une frontière ouverte, nous n'avons pas de système de santé qui fonctionne.»

Georges Friden

Originaire d'un petit pays qui était en butte à la rivalité franco-allemande, M. Friden dit avoir toujours été «très sensible au fait que l'UE a réalisé une transformation étonnante, cruciale pour le destin de mon pays».

Il décrit la pandémie comme le plus grand défi de ses années à Bruxelles. «La pandémie a menacé un tas de choses, notamment de déchirer la solidarité, entre les citoyens, les entreprises, les pays - j'ai été désagréablement surpris de voir comment les réflexes nationaux sont revenus partout dans l'Union.»

«Le fait que le virus ait mis en péril des décennies d'intégration a été une énorme déception.»


Rencontre à Schengen entre Jean Asselborn et Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères de l’Allemagne - Schengen -  - 16/07/2022 - photo: claude piscitelli
Baerbock se prononce contre la fermeture des frontières
Lors de la pandémie, Berlin a misé sur les contrôles aux frontières. La ministre allemande des Affaires étrangères a tenu un autre langage samedi, à Schengen.

Ce fut, pour lui, une «expérience effrayante» lorsque l'Allemagne et la Belgique ont fermé leurs frontières.

«Sans une frontière ouverte, nous n'avons pas de système de santé qui fonctionne : 40 % de nos travailleurs traversent les frontières chaque jour. Une solution a été trouvée pour les travailleurs essentiels après quelques mois, mais tout au long de la pandémie, le Luxembourg a vécu dans la crainte permanente de voir ses voisins fermer les frontières.»

L'Europe serait-elle donc à l'aube d'une nouvelle épreuve de ce type, cette fois en matière d'énergie ? «Je crains que nous le soyons», a-t-il déclaré, alors même qu'un accord sur des réductions volontaires de gaz a été trouvé cette semaine. «Nous sommes à un point crucial, allons-nous tirer les leçons de la pandémie et nous entraider si, par exemple, certains pays doivent couper une partie de leur industrie ?»


Le plan de l'UE visant à se sevrer du combustible russe, tel que le gaz provenant du réseau Nord Stream, se heurte à des obstacles majeurs, a déclaré la Cour des comptes européenne.
Se priver de l'énergie russe n'est pas réaliste
Le plan actuel de l'UE est nettement sous-financé et sa mise en œuvre réelle sera confrontée à des défis majeurs selon la Cour des comptes européenne.

Friden considère que l'unité au sein de l'UE tient encore largement, mais admet que «garder tout le monde sur la même page est un défi et je soupçonne la Russie de faire des tentatives pour diviser l'UE».

Concernant le Brexit, il a déclaré : «C'était une énorme déception, tout cet investissement pour construire ensemble et ensuite devoir tout démonter».

Le retour d'une crise financière ?

«Le Brexit a amené les 27 à vraiment valoriser ce qu'ils faisaient ensemble. La Commission européenne a obtenu beaucoup de soutien pour les négociations avec Londres. La menace qui pesait sur l'intégration de l'UE n'a jamais été semblable à ce que nous avons vécu pendant la pandémie.»


TOPSHOT - This handout photo taken and released on July 21, 2022, by the press office of the presidential Quirinale Palace shows Italian President Sergio Mattarella (R) signing the decrete to dissolve the Parliament in front of Italy resigning Prime Minister Mario Draghi (L). - Draghi resigned on July 21, after the country's fractious parties torpedoed his national unity government, kicking off a snap election campaign which could bring the far-right to power. (Photo by Handout / Quirinale Press Office / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / QUIRINALE PALACE PRESS OFFICE" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Adieu Draghi, l'Italie convoquée aux urnes dès cet automne
À peine la page Draghi a-t-elle été tournée que l'Italie se retrouve en campagne électorale avec la décision jeudi du président Sergio Mattarella de dissoudre le parlement, provoquant des élections anticipées qui devraient se tenir fin septembre ou début octobre.

S'il avait une baguette magique et pouvait mettre en œuvre une seule réforme de l'UE, ce serait une véritable politique migratoire commune. «La méfiance entre les États membres les plus touchés et ceux qui sont plus éloignés n'a pas été surmontée pendant toutes ces années.» L'expérience avec les réfugiés ukrainiens n'a pas vraiment changé cela, car ils sont considérés comme un phénomène différent et temporaire. Mais il reconnaît qu'à mesure que la guerre se prolonge, elle pourrait se transformer en un phénomène plus structurel.

En ce qui concerne l'Italie et le retour possible d'une crise financière dans la zone euro, Georges Friden est convaincu que les mesures prises pour consolider le système financier de l'Union après la dernière crise signifient que, cette fois-ci, la zone euro est mieux préparée. «Je fais partie des optimistes à ce sujet».

republished from Financial Times

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Jean-Claude Juncker revient sur la gestion de la pandémie et les nouveaux défis qui attendent l'Europe. L'ancien président de la Commission européenne espère que la crise sera également l'occasion de devenir de «meilleurs Européens».
"Rassismus und Ausgrenzung zu bekämpfen, ist eine tägliche Herausforderung", mahnt Jean-Claude Juncker.
Le Vieux continent commémore sans grande pompe en raison de la crise du covid-19, les 70 ans de la déclaration de Robert Schuman. L'occasion d'un entretien avec le Premier ministre Xavier Bettel qui rappelle l'importance de l'unité européenne, surtout en cette période de pandémie.
Politik, ITV Xavier Bettel für Europa Tag, Foto. Lex Kleren/Luxemburger Wort