Changer d'édition

Fusillade dans une discothèque LGBTQ aux Etats-Unis
International 3 min. 20.11.2022
Cinq morts et 18 blessés

Fusillade dans une discothèque LGBTQ aux Etats-Unis

Des bouquets de fleurs et une pancarte "Love Over Hate" sont déposés près du Club Q, une boîte de nuit LGBTQ à Colorado Springs.
Cinq morts et 18 blessés

Fusillade dans une discothèque LGBTQ aux Etats-Unis

Des bouquets de fleurs et une pancarte "Love Over Hate" sont déposés près du Club Q, une boîte de nuit LGBTQ à Colorado Springs.
Photo: AFP
International 3 min. 20.11.2022
Cinq morts et 18 blessés

Fusillade dans une discothèque LGBTQ aux Etats-Unis

Au moins cinq personnes ont été tuées et 18 autres blessées samedi soir lors d'une fusillade dans une discothèque LGBTQ à Colorado Springs dans le Colorado aux Etats-Unis (centre), a annoncé la police.

(AFP) - Il «est entré dans la boîte et a immédiatement commencé à tirer»: un homme de 22 ans a fait au moins cinq morts et 18 blessés dans la nuit de samedi à dimanche dans une discothèque LGBT à Colorado Springs aux Etats-Unis.


Une fusillade fait trois morts sur un campus américain
Un étudiant de l'université est suspecté d'être l'auteur de la fusillade sur un campus universitaire dans l'Etat de Virginie.

L'établissement, qui porte le nom de «Club Q», a remercié dimanche sur Facebook «les clients héroïques qui ont maîtrisé le tireur et mis fin à cette attaque haineuse».

«Au moins deux armes à feu ont été trouvées sur les lieux. Nous travaillons toujours à l'identification des armes à feu et de leur propriétaire, mais je peux confirmer que le suspect a utilisé un fusil», a indiqué le chef-adjoint de la police de la ville de Colorado Springs, Adrian Vasquez.

Le FBI sollicité

Les autorités, lors d'une conférence de presse, n'ont pas dit immédiatement si Anderson Lee Aldrich, arrêté et transporté à l'hôpital, avait agi seul.

Elles n'ont pas donné non plus d'indication sur l'éventuel mobile de la tuerie.

«Deux personnes au moins dans la boîte l'ont affronté et se sont battues avec lui. Elles sont parvenues à stopper le suspect», a déclaré Adrian Vasquez. La police fédérale américaine (FBI) a également été sollicitée pour assister les agents de police locaux dans l'enquête.

Les blessés ont été transportés dans divers hôpitaux du Colorado, un Etat du centre du pays.


Marjory Stoneman Douglas High School shooter Nikolas Cruz is escorted from the courtroom after his sentencing at the Broward County Courthouse in Fort Lauderdale on November 2, 2022. - Cruz, who pleaded guilty to 17 counts of premeditated murder in the 2018 shootings, is the most lethal mass shooter to stand trial in the US. The hearing concluded today, November 2, 2022 when Circuit Judge Elizabeth Scherer sentenced Parkland school shooter Nikolas Cruz to life in prison without parole. (Photo by Amy Beth Bennett / POOL / AFP)
L'auteur de la tuerie de Parkland condamné à la prison à vie
Aujourd'hui âgé de 24 ans, Nikolas Cruz a été l'auteur de 17 meurtres commis dans son ancien lycée de Parkland, au nord de Miami, en 2018.

Le club s'est aussi dit «bouleversé par cette attaque insensée contre notre communauté» tandis que le gouverneur du Colorado Jared Polis, premier gouverneur ouvertement homosexuel élu aux Etats-Unis, s'est dit samedi «horrifié et dévasté».

La boîte de nuit avait annoncé samedi un événement LGBT, une soirée «avec toutes sortes d'identités de genres et de numéros» à l'occasion de la Journée du souvenir transgenre, célébrée internationalement le 20 novembre.

Cette journée de mobilisation trouve son origine dans l'assassinat en 1998 aux Etats-Unis de la femme transgenre Rita Hester.

Le précédent tragique d'Orlando

Ce nouveau drame s'inscrit dans un contexte de résurgence d'actes hostiles aux personnes transgenres, selon les statistiques des associations et du FBI.

Le 12 juin 2016, un Américain d'origine afghane, Omar Mateen, avait tué 49 personnes et blessé une cinquantaine d'autres dans une boîte gay d'Orlando (Floride, Sud-Est), le Pulse.

La tuerie illustre aussi la flambée de mortalité liée aux armes à feu dans un pays où elles circulent en très grand nombre.

49.000 morts par balle en 2021

Depuis le début de l'année, 601 fusillades de masse ont été recensées aux États-Unis, en comptant la tragédie de Colorado Springs samedi, selon l'organisation Gun Violence Archive. Une fusillade de masse signifiant selon elle que quatre personnes ou plus ont été tuées ou blessées par balle, sans compter le tireur.

Le pays compte davantage d'armes individuelles que d'habitants et affiche un taux de décès par armes à feu sans comparaison avec celui des autres pays développés.

Environ 49.000 personnes sont mortes par balle aux Etats-Unis en 2021, contre 45.000 en 2020, qui était déjà une année record. Cela représente plus de 130 décès par jour, dont plus de la moitié sont des suicides.

L'histoire américaine récente est en effet jalonnée de tueries, sans qu'aucun lieu de la vie quotidienne ne semble à l'abri, de l'entreprise à l'église, du supermarché à la discothèque, de la voie publique aux transports en commun.

Toute tentative de législation réellement contraignante bute toutefois sur le lobbying très puissant de la National Rifle Association, qui a de puissants leviers parlementaires, ainsi que sur l'opposition farouche de nombreux parlementaires conservateurs, partisans d'une interprétation très large du droit constitutionnel à détenir une arme à feu.


Sur le même sujet

L'auteur de la fusillade mortelle qui s'est déroulée en plein centre de Niederkorn ce lundi 17 octobre est un Portugais âgé de 74 ans. L'une des deux victimes était également portugaise.
Der Tatort befindet sich in der Rue des Trévires unweit der Kreuzung mit der Rue des Gaulois.
Au lendemain de la fusillade d'Oslo
La Norvège a rendu hommage ce dimanche aux victimes de la fusillade près d'un bar gay dans le centre-ville d'Oslo la veille, un drame qui a choqué la nation en pleine célébration de la marche des Fiertés LGBT.
Norway's Prime Minister Jonas Gahr Store attends a mourning service in Oslo Cathedral in Oslo on June 26, 2022, one day after a shooting outside pubs and nightclubs in central Oslo killing two people and injuring 21. (Photo by Javad Parsa / NTB / AFP) / Norway OUT
L'EI revendique l'attentat
L'homme qui a perpétré dimanche le pire attentat aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001, avec au moins 50 morts dans une boîte de nuit gay d'Orlando, est soupçonné par le FBI d'avoir prêté allégeance au groupe Etat islamique, qui revendique sur sa radio la fusillade.
A woman offers free hugs in Washington, DC on June 12, 2016, in reaction to the mass shootings at a gay club in Orlando, Florida.
A somber President Barack Obama  expressed grief and outrage at the "horrific massacre" of 50 late-night revelers at an Orlando gay club, branding it an act of terror and hate. / AFP PHOTO / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS