Changer d'édition

Fuites spectaculaires sur les gazoducs Nord Stream
International 2 min. 27.09.2022
Des soupçons de sabotage

Fuites spectaculaires sur les gazoducs Nord Stream

Les trois grandes fuites identifiées depuis lundi au large de l'île danoise de Bornholm sont visibles à la surface avec des bouillonnements allant de 200 mètres jusqu'à 1 kilomètre de diamètre.
Des soupçons de sabotage

Fuites spectaculaires sur les gazoducs Nord Stream

Les trois grandes fuites identifiées depuis lundi au large de l'île danoise de Bornholm sont visibles à la surface avec des bouillonnements allant de 200 mètres jusqu'à 1 kilomètre de diamètre.
Photo: AFP
International 2 min. 27.09.2022
Des soupçons de sabotage

Fuites spectaculaires sur les gazoducs Nord Stream

Les deux pipelines exploités par un consortium dépendant du géant russe Gazprom ne sont pas opérationnels à cause des conséquences de la guerre en Ukraine. Mais tous les deux étaient encore remplis de gaz.

(AFP) - Hors service à cause de la guerre en Ukraine, les gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l'Allemagne ont été tous deux subitement touchés par des fuites aussi spectaculaires qu'inexpliquées en mer Baltique, suscitant mardi des soupçons de sabotage.


«Tout le monde doit faire des efforts en matière d'énergie»
Le scénario consistant à obliger les consommateurs à réduire leur consommation pourrait être sur la table, révèle Claude Turmes (déi gréng), ministre de l'Énergie. Recourir au nucléaire ? Pas question, dit le ministre.

Les trois grandes fuites identifiées depuis lundi au large de l'île danoise de Bornholm sont visibles à la surface avec des bouillonnements allant de 200 mètres jusqu'à 1 kilomètre de diamètre, a annoncé l'armée danoise, images impressionnantes à l'appui. Le gazoduc Nord Stream 2 avait été le premier victime d'une forte chute de pression lundi, suivi quelques heures plus tard de Nord Stream 1, qui suit un tracé quasi parallèle sous la Baltique.

En Suède et au Danemark

Le Danemark et la Suède avaient confirmé mardi matin être confrontées à trois fuites sur les deux conduites distinctes. Une des fuites sur Nord Stream 1 s'est produite dans la zone économique exclusive du Danemark, l'autre dans celle de la Suède, selon les deux pays.


This photograph taken on September 1, 2022 shows a logo of Russia's energy giant Gazprom at a petrol station in Moscow. - Russian energy giant Gazprom had said that it would stop deliveries for three days for maintenance work, further raising tensions on an already taut electricity market. (Photo by Kirill KUDRYAVTSEV / AFP)
Quand la Russie préfère brûler son gaz que le livrer
Après avoir suspendu la livraison de gaz à l’Union européenne (UE) par le gazoduc Nord Stream et à défaut d'autres marchés, le Kremlin torche du gaz à perte, car ses réservoirs sont pleins.

Objets de bras de fer géopolitiques ces derniers mois, les deux pipelines exploités par un consortium dépendant du géant russe Gazprom ne sont pas opérationnels à cause des conséquences de la guerre en Ukraine. Mais tous les deux étaient encore remplis de gaz. Le Kremlin, vers qui se sont tournés nombre de regards, s'est dit «extrêmement préoccupé», estimant qu'il ne fallait exclure «aucune» hypothèse, y compris celle d'un sabotage.

Un sabotage n'est pas exclu

Pour la Première ministre danoise Mette Frederiksen, «il est difficile d'imaginer que c'est accidentel» et un sabotage ne doit pas être «exclu», a-t-elle dit en marge d'un déplacement en Pologne. L'exploitant des pipelines, le consortium Nord Stream, a dit ne pas avoir pu voir ni évaluer les dégâts, mais a reconnu le caractère exceptionnel de la situation.


ARCHIV - 01.03.2022, ---: Messinstrumente zeigen den Leitungsdruck der Rohrleitungen eines Gaspeichers an. Mehrere Bundesländer wollen über die Notfallpläne mitbestimmen, nach denen hierzulande das Gas bei akuter Knappheit verteilt und rationiert würde. Foto: Axel Heimken/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La facture de gaz s'annonce bien salée
Les ménages luxembourgeois doivent s'attendre à une augmentation drastique de leur facture de gaz.

«Un incident durant lequel trois tuyaux éprouvent simultanément des difficultés le même jour n'est pas ordinaire», a déclaré un porte-parole à l'AFP. Des responsables militaires alertent régulièrement sur le risque de saboter des installations civiles sous-marines essentielles, comme des câbles de télécommunications, des liaisons électriques ou d'hydrocarbures

Le Danemark a dépêché sur place deux navires militaires accompagnés d'hélicoptères, tandis que le gouvernement suédois a convoqué une réunion d'urgence mardi soir.


Sur le même sujet