France

Soldes en Lorraine: conditions "ultra-favorables"

Les soldes en Lorraine se poursuivent jusqu'au 12 février
Les soldes en Lorraine se poursuivent jusqu'au 12 février
AFP

(AFP) - Les soldes d'hiver ont débuté mardi dans les quatre départements de Lorraine, huit jours avant le reste de la France, dans des conditions favorables avec notamment une semaine de vacances scolaires.

Le centre commercial «Marques Avenue» à Talange (Moselle) a été pris d'assaut dès l'ouverture des magasins qui affichent des rabais attractifs, selon son directeur, Jérôme Pinard.

«On est saturé depuis ce matin. On est sur une base de record de fréquentation qu'on a pu connaître sur le site», a-t-il observé à la mi-journée.

Vers une réorganisation nationale

Entre les vacances scolaires qui se poursuivent encore une semaine et le temps clément, «les conditions sont ultra-favorables», a estimé le directeur qui s'attend à «une fréquentation historique» jusqu'à dimanche, jour où le centre commercial sera aussi ouvert.

Les soldes, qui s'achèveront le 12 février dans les quatre départements lorrains contre le 20 février ailleurs en France, ont démarré «en douceur» dans le centre-ville de Nancy, a constaté Sébastien Duchowicz, président de l'association des commerçants les Vitrines de Nancy.

«On n'aura pas l'effet de seuil du premier jour, puis ça se tasse, on aura de très bonnes journées sur toute la semaine», a-t-il indiqué.

«Les soldes d'hiver en région Grand Est sont très importants, nos clients s'habillent essentiellement sur cette période-là, vu le temps qu'on peut avoir», a souligné M. Duchowicz.

Les commerçants lorrains ont obtenu il y a plusieurs années des soldes anticipés pour faire face à la concurrence notamment du Luxembourg où les promotions ont débuté le 29 décembre.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a lancé une concertation cet été avec les différents acteurs du commerce dans le cadre d'une réorganisation des soldes. «Quelques annonces» seront «sûrement» faites vers le 10 janvier, date du lancement des soldes dans le reste de la France, a précisé Bercy, confirmant une information du Figaro.