Changer d'édition

Florian Philippot a déposé la marque "Gilets jaunes" à des fins politiques
International 27.12.2018

Florian Philippot a déposé la marque "Gilets jaunes" à des fins politiques

Un "gilet jaune" au pied de l'Arc de Triomphe à Paris, en train d'inscrire "Macron démission" en graffiti sur le monument, le 24 décembre.

Florian Philippot a déposé la marque "Gilets jaunes" à des fins politiques

Un "gilet jaune" au pied de l'Arc de Triomphe à Paris, en train d'inscrire "Macron démission" en graffiti sur le monument, le 24 décembre.
AFP
International 27.12.2018

Florian Philippot a déposé la marque "Gilets jaunes" à des fins politiques

Le président des Patriotes, Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen, veut conduire une «liste hybride, mi-Patriotes mi-gilets jaunes» aux élections européennes, et a déposé la marque «Les Gilets jaunes» à l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi).

(AFP) - Le président des Patriotes Florian Philippot veut conduire une «liste hybride, mi-Patriotes mi-gilets jaunes» aux élections européennes, et a déposé la marque «Les Gilets jaunes» à l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi), a-t-il indiqué jeudi au journal L'Opinion. 

«Ce n'est pas sorti de mon chapeau depuis trois semaines, je voulais déjà donner cette coloration sociale au Front national», a expliqué au quotidien l'ancien bras droit de Marine Le Pen. Quant au dépôt de marque - parmi vingt-cinq demandes comprenant l'expression «gilet jaune» - au singulier ou au pluriel visibles sur le site de l'Inpi, «il s'agit surtout de faire en sorte que les vrais amis des +gilets jaunes+ disposent de l'appellation, et pas les faux amis ou les amis», selon le député européen, qui soutient ce mouvement. 

Partisan du «frexit», M. Philippot a fondé les Patriotes en 2017, après son départ du Rassemblement national (RN, ex-FN). Le mouvement est crédité de 1% d'intentions de vote pour les européennes dans un sondage Odoxa publié vendredi. Le RN et le Parti communiste se sont déjà dits prêts à accueillir des «gilets jaunes» sur sa liste. 


Sur le même sujet

Le Front national change de nom
Le Front national est devenu vendredi soir Rassemblement national sans pour autant abandonner la flamme de son logo, gage de ralliement des militants rétifs à ce changement de nom et reflet d'une ligne plus identitaire depuis l'échec à la présidentielle.
Head of the French far-right party Front national (FN) Marine Le Pen speaks during a congress of the party on June 1, 2018 in Bron near Lyon, southeastern France.
The party members backed the changing of the National Front name for Rassemblement National (Union, or Rally) on June 1, 2018 during a congress in Lyon. / AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Le FN veut changer de nom pour se dédiaboliser
"Le Front national a changé de nature, et il faut que ce changement de nature soit acté par un changement de nom»: Marine Le Pen est déterminée à rebaptiser le parti d'extrême droite fondé par son père en 1972.
Le présidente du parti, Marine Le Pen, a dit avoir déjà une idée sur le nouveau nom.