Changer d'édition

Fin de la pénurie d'essence au Portugal
International 19.08.2019

Fin de la pénurie d'essence au Portugal

Fin de la pénurie d'essence au Portugal

Photo: AFP
International 19.08.2019

Fin de la pénurie d'essence au Portugal

Les chauffeurs de camions-citernes portugais dont la grève a entraîné des pénuries de carburant dans le pays depuis le début de la semaine, ont mis fin à leur mouvement, dimanche soir.

(AFP) - «Etant donné que toutes les conditions sont désormais réunies pour négocier, nous avons décidé de mettre fin à la grève», a déclaré dimanche soir Pedro Pardal Henriques, porte-parole du Syndicat national des transporteurs de matières dangereuses (SNMMP). «Une réunion est prévue mardi et il n'est pas exclu que de nouvelles grèves soient convoquées si l'ANTRAM (le syndicat des patrons du secteur) adopte une attitude intransigeante» lors des négociations, a précisé de son côté le président du SNMMP Francisco Sao Bento. 

Les chauffeurs de camions-citernes réclament des hausses de salaire pour les prochaines années et la reconnaissance d'un statut particulier en raison des risques auxquels ils sont exposés. Le syndicat indépendant des transporteurs de marchandises (SIMM), l'autre syndicat ayant appelé à cette grève, avait déjà décidé de l'arrêter vendredi pour entamer des négociations avec l'ANTRAM. 


TOPSHOT - Picketers sit next to a placard reading "We are drivers not terrorists" at CLC (Fuel Logistics Company) during the first day of a fuel-tanker drivers' strike in Aveiras de Cima on August 12, 2019. - Portuguese police escorted fuel trucks today to supply petrol stations at the start of a tanker drivers' strike, an AFP reporter said. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
La tension monte d'un cran au Portugal
Le syndicat des chauffeurs de camions-citernes de carburant en grève a appelé mercredi ses membres à boycotter la réquisition décrétée par le gouvernement pour faire respecter un service minimum de ravitaillement dans le pays.

Cette grève a provoqué des pénuries, ce qui a obligé le gouvernement portugais à réquisitionner des chauffeurs pour faire respecter un service minimum de ravitaillement dès le premier jour du mouvement, lundi 12 août. 

Le gouvernement avait aussi fait appel à une partie des 500 policiers, gendarmes et militaires préalablement formés à conduire des camions-citernes, pour remplacer des grévistes et réapprovisionner en carburant aéroports, ports, services de secours, entreprises de transports en commun et stations-service. 


Sur le même sujet

Les livraisons de carburant reprennent au Portugal
Une partie des chauffeurs de camions-citernes en grève ont repris, vendredi, l'alimentation des stations-service du pays. Le syndicat représentant la majorité des grévistes s'est dit décidé à poursuivre le mouvement qui provoque des pénuries depuis lundi.
La grève, qui a débuté lundi, ne semble toutefois pas proche d'une conclusion.
Le Portugal risque la panne sèche
Sous la menace d'une grève illimitée des transporteurs de carburant, à partir du lundi 12 août, le gouvernement portugais et de nombreux automobilistes ont pris dès cette semaine leurs précautions pour affronter d'éventuelles privations.
Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren