Changer d'édition

Feu vert pour la nouvelle politique agricole commune
International 2 min. 21.10.2020

Feu vert pour la nouvelle politique agricole commune

Tous les agriculteurs devraient être tenus de respecter des normes environnementales beaucoup plus strictes, condition sine qua non pour recevoir des aides financières européennes.

Feu vert pour la nouvelle politique agricole commune

Tous les agriculteurs devraient être tenus de respecter des normes environnementales beaucoup plus strictes, condition sine qua non pour recevoir des aides financières européennes.
Photo: AFP
International 2 min. 21.10.2020

Feu vert pour la nouvelle politique agricole commune

Les ministres de l'Agriculture de l'UE se sont mis d'accord mercredi, après de longs pourparlers, sur une réforme de la PAC marquée par des règles environnementales contraignantes. Une première étape cruciale avant des négociations avec les eurodéputés.

(AFP) -  «Après une longue lutte, nous sommes arrivés à un accord crucial», avec un «bon équilibre» répondant aux «aspirations d'une politique agricole commune (PAC) plus verte, plus juste et simplifiée», a déclaré la ministre allemande de l'Agriculture Julia Klöckner (CDU) tôt mercredi matin, à l'issue d'une réunion de deux jours des ministres au Luxembourg.

Les orientations adoptées par les Etats membres vont désormais faire l'objet de négociations avec le Parlement européen, qui vote cette semaine ses propres propositions. Etats et eurodéputés devront trancher de concert d'ici début 2021 sur les règles qui s'appliqueront à partir de janvier 2023. Le commissaire européen à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski, a qualifié l'accord des ministres de «bon point de départ» pour ces négociations, estimant qu'un «bon compromis» pourrait désormais être trouvé.


Le glyphosate disparaît des rayons, bientôt des champs
La deuxième phase qui doit permettre qu'aucun produit phytopharmaceutique à base de glyphosate ne soit déversé sur le sol luxembourgeois en fin d'année est arrivée à terme ce 1er juillet. Mais le monde agricole s’interroge toujours quant aux alternatives à l’herbicide le plus vendu dans le monde.

Avec un budget déjà fixé d'environ 387 milliards d'euros pour sept ans, la PAC est le premier poste budgétaire de l'UE. Selon l'accord des 27, tous les agriculteurs devraient être tenus de respecter des normes environnementales beaucoup plus strictes, condition sine qua non pour recevoir des aides financières européennes.

Les petites exploitations seraient soumises à des contrôles simplifiés, «ce qui réduirait la charge administrative, tout en garantissant en même temps leur contribution aux objectifs environnementaux et climatiques». Surtout, les «écorégimes», un système de primes versées aux agriculteurs pour soutenir la participation à des programmes environnementaux plus exigeants, deviendraient obligatoires: chaque Etat devra y consacrer au moins 20 % des paiements directs de l'UE.


Bio-Gemüse,Foto:Gerry Huberty
De nouvelles aides en faveur de l'agriculture bio
Comme le prévoit l'accord de coalition, l'objectif du Luxembourg est d'atteindre au moins 20% des surfaces agraires exploitées sans pesticide à l'horizon 2025. Pour résorber son retard et réaliser son objectif, le gouvernement a décidé d'accorder un nouveau coup de pouce aux producteurs.

L'objectif étant que les exploitations agricoles reçoivent des fonds supplémentaires si elles vont au-delà des normes de base en matière de climat et d'environnement. Ce point a fait l'objet de frictions importantes, nombre d'Etats de l'Est de l'Europe redoutant de perdre des fonds européens si un nombre insuffisant d'agriculteurs participent aux programmes environnementaux. 

«Je suis satisfait que la nouvelle PAC reconnaîtra dorénavant les contributions  que nos agriculteurs apportent déjà à la protection de l'environnement et du climat», a commenté Romain Schneider, le ministre LSAP de l'Agriculture.  «Concrètement, il s'agit de réduire l'utilisation des pesticides et des engrais chimiques pour protéger les ressources en eau, d'augmenter la conversion vers l'agriculture biologique, des efforts à réduire les gaz à effets de serre et les émissions d'ammoniac, ou encore l'amélioration du bien-être animal.»  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La petite graine bio tarde à germer
Si le Luxembourg entend consacrer 20% de ses parcelles à l'agriculture biologique d'ici 2025, et jusqu'à 100% à l'horizon 2050, le chemin à parcourir pour atteindre ces objectifs reste encore long.
Kuh, Kühe, Vache, Rend, Landwirtschaft, Agriculture, Foto Lex Kleren
Cinq millions d’euros pour soutenir l'agriculture
Romain Schneider a présenté ce mardi son plan de relance pour le secteur. La pandémie du covid-19 n'a épargné personne et certaines filières souffrent de la crise. Le paquet de mesures pour le secteur agricole fait la part belle au local et au bio.
De la paille est chargée sur un tracteur le 27 juillet 2011 à Bray-sur-Seine, en Seine-et-Marne où une caravane de 60 tracteurs se ravitaille. Les agriculteurs de l'Ain vont y trouver, après un périple de plus de 300 kilomètres, 1.000 tonnes de paille à rapporter dans leurs élevages affectés par la sécheresse en mai dernier, dans le cadre d'un "convoi de solidarité". AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
Le «bilan vert» mitigé du confinement
Si la crise sanitaire a fait chuter les ventes de carburant au Luxembourg, elle n'a en revanche produit qu'un effet limité sur la qualité de l'air. Selon François Bausch (Déi Gréng), il faut «encore attendre» avant de connaître «l'impact réel de la crise» sur l'environnement.
Lokales, Das Leben ist zurückgekehrt, Terrassen, Luxembourg stadt, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'Europe divisée avant un sommet sur l'après-crise
Les dirigeants européens s'apprêtent à débattre jeudi des solutions pour sortir l'Union européenne de la récession due à la pandémie de coronavirus, mais la désunion règne entre les pays membres. Ce qui devrait les contraindre à reporter toute décision d'envergure.
Les agriculteurs traversent une drôle de saison
Si les productions agricoles luxembourgeoises ne souffrent pas directement de l'épidémie de covid-19, le ministère de l'Agriculture avance avec prudence. Surveillant autant les difficultés des vignerons à écouler leurs bouteilles que certains prix de denrées à la baisse.
Fleckvieh cows await transportion by a cattle carrier in Altheim near the southern Bavarian town of Landshut November 16, 2006. Around 5,500 Fleckvieh breeding cattle will be exported from Bavaria to Moscow.  REUTERS/Michaela Rehle     (GERMANY)
Longue nuit de marchandages sur le budget de l'UE
Le sommet extraordinaire sur le budget de l'Union européenne est entré jeudi soir dans une phase de consultations bilatérales. Le président du Conseil européen, Charles Michel soumettra ce vendredi une nouvelle proposition de compromis.
Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel (à dr.) au côté du président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, lors des difficiles négociations du budget de l'UE en ce moment à Bruxelles
Marathon climatique au Parlement
Pendant près de huit heures, jeudi, les députés ont débattu du plan national sur le climat et des objectifs climatiques du gouvernement. De longs échanges qui n'ont toutefois pas permis de trouver un consensus politique.
22.03.11 Windpark Kehmen,Heischent, Windrad,gruener Strom,erneuerbare Energie.Foto:Gerry Huberty
Les eurodéputés prennent la défense des pollinisateurs
Face à la menace qui pèse autour des abeilles et autres insectes qui jouent un rôle dans la biodiversité, le Parlement européen a demandé mercredi à la Commission d'interdire l'usage intensif des pesticides. Au Luxembourg, un plan national a été acté.
85% des plantes à fleurs sont pollinisées par les abeilles, les papillons et les scarabées