Changer d'édition

Feu vert définitif du Parlement britannique au Brexit
International 3 min. 23.01.2020 Cet article est archivé

Feu vert définitif du Parlement britannique au Brexit

La Chambre des Lords s'est inclinée face à la Chambre des Communes

Feu vert définitif du Parlement britannique au Brexit

La Chambre des Lords s'est inclinée face à la Chambre des Communes
AFP
International 3 min. 23.01.2020 Cet article est archivé

Feu vert définitif du Parlement britannique au Brexit

Après plus de trois ans de débats acrimonieux, la Chambre des Lords a définitivement adopté mercredi l'accord dégageant la voie à la sortie historique du Royaume-Uni de l'Union européenne fin janvier.

(AFP) - Le texte, qui règle les modalités du divorce, négocié par le Premier ministre conservateur Boris Johnson avec Bruxelles, doit encore être promulgué par la reine Elizabeth II, possiblement dès jeudi, pour avoir force de loi. «Parfois, nous avions l'impression que nous ne franchirions jamais la ligne d'arrivée du Brexit, mais nous l'avons fait», s'est réjoui le dirigeant dans un communiqué. «Nous pouvons maintenant oublier les rancœurs et les divisions de ces trois dernières années et nous concentrer sur la mise en oeuvre d'un avenir radieux et palpitant», a-t-il ajouté.

La Chambre des communes, où Boris Johnson dispose d'une majorité écrasante depuis les législatives de décembre, avait déjà donné son feu vert début janvier au projet de loi sur le retrait du Royaume-Uni de l'UE, prévu le 31 janvier à minuit. Le texte avait ensuite été transmis à la Chambre des Lords, non élue, qui a adopté cinq amendements au texte, infligeant autant de revers au gouvernement, concernant notamment les droits des citoyens européens résidant au Royaume-Uni ou les enfants réfugiés non accompagnés. Mais ces modifications ont été désavouées par les députés lorsque le projet de loi est revenu devant la Chambre des communes mercredi, et la chambre haute s'est inclinée quand le texte lui a été soumis une seconde fois dans l'après-midi.


A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows tellers announcing the result of a vote on the third reading of the European Union (Withdrawal Agreement) Bill, in the House of Commons in London on January 9, 2020. - The European Union (Withdrawal Agreement) Bill has cleared the House of Commons after getting its third reading by 330 votes to 231. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU "
Le Brexit approuvé après trois ans de crise
Cette fois, «it's done»: les députés britanniques ont donné leur feu vert au grand saut. Londres va enfin pouvoir quitter l'Union européenne, même si les négociations à venir s'annoncent délicates à mener même pour un Boris Johnson conforté par ce vote.

Après son adoption définitive au Royaume-Uni, l'accord de Brexit devra être ratifié par le Parlement européen, le 29 janvier. Après quoi le Royaume-Uni deviendra le premier Etat membre à quitter le club européen, mettant fin à 47 ans d'un mariage houleux après trois reports et plus de trois ans et demi de psychodrame. Le feu vert du Parlement à l'accord de divorce marque une grande victoire pour Boris Johnson, arrivé au pouvoir en juillet 2019 en promettant de réaliser le Brexit, voté par 52% des Britanniques lors du référendum de juin 2016.

Le Parlement avait jusqu'ici rejeté l'accord négocié par l'ex-Première ministre Theresa May sans proposer d'autre scénario, faisant craindre jusqu'à récemment une sortie brutale ou un renoncement. La large victoire des conservateurs aux élections a changé la donne. L'accord de Brexit règle les modalités du divorce en garantissant notamment les droits des citoyens et en résolvant le casse-tête de la frontière irlandaise. Surtout, il vise à garantir une rupture en douceur en prévoyant une période de transition courant jusqu'à la fin 2020, durant laquelle le Royaume-Uni et l'UE négocieront leur relation future, notamment en matière commerciale.


A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows tellers announcing the result of a vote on the third reading of the European Union (Withdrawal Agreement) Bill, in the House of Commons in London on January 9, 2020. - The European Union (Withdrawal Agreement) Bill has cleared the House of Commons after getting its third reading by 330 votes to 231. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU "
Le Brexit approuvé après trois ans de crise
Cette fois, «it's done»: les députés britanniques ont donné leur feu vert au grand saut. Londres va enfin pouvoir quitter l'Union européenne, même si les négociations à venir s'annoncent délicates à mener même pour un Boris Johnson conforté par ce vote.

Ces négociations s'annoncent d'ores et déjà complexes. Londres souhaite aboutir en un temps record, avant la fin de l'année, et exclut toute prolongation de la période transitoire, durant laquelle les Britanniques continueront d'appliquer les règles européennes et d'en bénéficier - sans siéger dans les institutions européennes ni avoir leur mot à dire sur les décisions. Un calendrier jugé très serré à Bruxelles.

Boris Johnson devrait détailler sa vision du futur accord commercial dans un discours début février, selon une source gouvernementale. Il avait déjà indiqué auparavant vouloir un accord de libre-échange de type canadien sans alignement. Il est dans l'«intérêt» des deux parties «d'avoir un accord de libre-échange fantastique, sans droits douaniers, sans quotas», a-t-il dit en répondant mercredi à des questions du public sur Facebook. «Je suis absolument confiant que nous pouvons le faire.»  


Sur le même sujet

L'Irlande retourne aux urnes à cause du Brexit
Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a convoqué des législatives anticipées pour le 8 février. Selon lui, il s'agit du «meilleur moment» juste après le Brexit et au moment où s'ouvrent les négociations sur la relation future entre Royaume-Uni et Union européenne.
Ireland's Prime Minister Leo Varadkar (R) walks with Britain's Prime Minister Boris Johnson during their meeting inside Parliament Buildings, the seat of the of the Northern Ireland Assembly, on the Stormont Estate in Belfast on January 13, 2020. - British Prime Minister Boris Johnson promised a "bright future" for Northern Ireland Monday as he visited Belfast to mark the reopening of its power-sharing devolved government after a three-year hiatus. (Photo by HO / IRISH GOVERNMENT / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Irish Government / HANDOUT  " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le Brexit approuvé après trois ans de crise
Cette fois, «it's done»: les députés britanniques ont donné leur feu vert au grand saut. Londres va enfin pouvoir quitter l'Union européenne, même si les négociations à venir s'annoncent délicates à mener même pour un Boris Johnson conforté par ce vote.
A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows tellers announcing the result of a vote on the third reading of the European Union (Withdrawal Agreement) Bill, in the House of Commons in London on January 9, 2020. - The European Union (Withdrawal Agreement) Bill has cleared the House of Commons after getting its third reading by 330 votes to 231. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU "
Le Brexit revient devant le Parlement britannique
Après trois ans et demi de crise politique et deux élections, les députés britanniques entament vendredi l'adoption de l'accord de sortie de l'Union européenne négocié par Boris Johnson. Le divorce entre les deux parties devraient être acté à la fin du mois de janvier.
Gulls sit on a roof top neat the Houses of Parliament in central London on December 16, 2019. - Prime Minister Boris Johnson vowed Saturday to repay the trust of former opposition voters who gave his Conservatives a mandate to take Britain out of the European Union next month. Johnson toured a leftist bastion once represented by former Labour leader Tony Blair in a bid to show his intent to unite the country after years of divisions over Brexit. (Photo by Tolga AKMEN / AFP)
Boris Johnson et les pro-Brexit gagnent les élections
La Grande-Bretagne quittera bien l'UE le 31 janvier 2019. Les électeurs ont donné au Premier ministre une éclatante victoire aux législatives après plus de trois ans de divisions et de psychodrame autour de cette sortie.
TOPSHOT - The broadcaster's exit poll results projected on the outside of the BBC building in London shows Britain's Prime Minister Boris Johnson's Conservative Party predicted to win 368 seats and a majority (L) and Jeremy Corbyn's opposition Labour Party to win 191 seats, as the ballots begin to be counted in the general election on December 12, 2019. (Photo by Tolga Akmen / AFP)