Changer d'édition

Feu vert de l'UE pour le plan de relance post-covid
International 3 min. 11.12.2020 Cet article est archivé

Feu vert de l'UE pour le plan de relance post-covid

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) est arrivé jeudi à Bruxelles.

Feu vert de l'UE pour le plan de relance post-covid

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) est arrivé jeudi à Bruxelles.
Photo: SIP
International 3 min. 11.12.2020 Cet article est archivé

Feu vert de l'UE pour le plan de relance post-covid

La voie est désormais libre pour mettre en oeuvre le plan de relance massif post-Covid européen, après un compromis adopté jeudi par les dirigeants de l'UE qui permet la levée des veto de la Pologne et de la Hongrie tout en préservant un nouveau mécanisme sur l'Etat de droit.

(AFP) - «L'Europe prouve sa capacité à agir (...) et triomphe de l'égoïsme. L'accord envoie un signal fort: l'État de droit s'applique et sera appliqué partout en Europe», a estimé le ministre allemand des Finances Olaf Scholz, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE. 

A la manoeuvre pour négocier ce compromis, Berlin a été félicité par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen: «L'Europe va de l'avant!», a-t-elle lancé sur Twitter. Le budget de l'UE pour la période 2021-2027 (1.074 milliards) et le plan de relance européen post-Covid (750 milliards d'euros) avaient été adoptés en juillet par les Vingt-Sept mais étaient bloqués depuis un mois par la Hongrie et la Pologne. 

Les deux pays, accusés régulièrement de saper les valeurs démocratiques, entendaient s'opposer à un mécanisme qui pourrait les priver de fonds européens en cas de violations de l'Etat de droit (justice indépendante, politique anticorruption...). Ce mécanisme a déjà été approuvé à la majorité qualifiée des Etats membres. Pour vaincre leurs réticences, l'Allemagne a proposé un compromis: le mécanisme sera assorti d'une déclaration «explicative» précisant la possibilité de saisir la Cour de justice européenne pour examiner sa légalité avant son application, quitte à la retarder. 

Pas d'usage «arbitraire» 

Un tel recours prend 18-19 mois en moyenne, selon la Cour... soit jusqu'aux prochaines élections en Hongrie. Après une «analyse juridique», notamment réclamée par les Pays-Bas et le Luxembourg, désireux de s'assurer que cette déclaration n'affaiblisse pas le mécanisme, le compromis a été adopté par l'ensemble des Vingt-Sept réunis en sommet. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a salué une déclaration qui empêchera «tout usage arbitraire» du dispositif. 


The Euro logo can be seen outside the European Central Bank, (ECB) before the meeting of the Governing Council in Frankfurt am Main, central Germany, on November 7, 2013. The ECB, after cutting its key interests rates, still has other weapons up its sleeve to boost recovery in the euro, Mario Draghi, President of the ECB said. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND
La BCE renforce son soutien face à la crise
La Banque centrale européenne, qui dépense sans compter pour soutenir l'économie de la zone euro face à la pandémie, va encore amplifier jeudi son intervention, signalant que ses efforts pour aider à la sortie de crise s'inscrivent dans la durée.

Plusieurs Etats se sont félicités que le mécanisme lui-même n'ait pas été révisé. L'hypothèse de mettre en oeuvre le plan de relance à Vingt-Cinq, au risque de fragiliser l'unité de l'UE, circulait depuis plusieurs jours. «L'Europe avance, unie, et porte ses valeurs», a réagi le président français Emmanuel Macron, se félicitant de n'avoir «sacrifié ni la relance, ni l'Etat de droit». La levée des veto de Budapest et Varsovie ouvre la voie à la ratification par les parlements nationaux de la décision autorisant la Commission à lever des fonds pour financer le plan de relance, une première qui donnera naissance à un endettement commun. 

Elle permettra également au Parlement européen, qui refusait toute remise en cause du mécanisme, de donner son feu vert au paquet budgétaire. Ce déblocage sur le budget, qui comprend un fonds de transition énergétique pour aider les régions charbonnières, doit permettre aux Vingt-Sept d'adopter leur nouvel objectif d'émissions de gaz à effet de serre pour 2030. A deux jours du cinquième anniversaire de l'Accord de Paris, ils devraient donner leur feu vert à la proposition de la Commission d'une réduction d'«au moins 55%» par rapport au niveau de 1990, contre un objectif de 40% actuellement. 

Mais de vifs débats sont en cours sur les modalités et la répartition des efforts: encore très dépendante du charbon, la Pologne rejette tout objectif national, redoutant de lourdes conséquences économiques. Pour éviter un veto de Varsovie, les Vingt-Sept pourraient s'en tenir à un objectif «collectif», fruit d'un «effort qui prendra en compte l'équité et la solidarité, en ne laissant personne derrière», selon une version provisoire des conclusions du sommet obtenue par l'AFP. 


Politik, Briefing, Regierung, Xavier Bettel und Paulette Lenert Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pas plus de deux invités pour Noël et réveillon
Pas de relâchement : voilà le mot d'ordre du Premier ministre luxembourgeois. Ainsi Xavier Bettel maintient-il toutes les règles anti-covid avec même une fermeté accrue pour les galeries commerciales.

Les Européens ont également convenu d'une coordination accrue face à la nouvelle flambée des contaminations au Covid-19 à l'approche de Noël: ils ont demandé à la Commission de préparer «un cadre commun» pour une reconnaissance mutuelle des tests. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En conflit ouvert avec Bruxelles, la Hongrie et la Pologne contestent lundi devant la justice de l'UE un nouveau mécanisme qui risque de les priver de financements européens, dans un climat exacerbé par la décision controversée de la Cour constitutionnelle polonaise.
IPO,Einweihung des dritten Turmes des europäischen Gerichthofes,Cours de justice,CJUE. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les Etats membres de l'Union européenne se sont mis d'accord vendredi pour relever leur objectif de réduction de gaz à effet de serre d'ici 2030, à l'issue d'une nuit blanche de tractations avec la Pologne, après avoir sauvé la veille leur plan de relance massif post-Covid.
This picture taken with a fisheye lens shows a round table meeting during an EU summit at the European Council building in Brussels, on December 10, 2020. - European Union leaders meet for a year-end summit that will address anything from climate, sanctions against Turkey to budget and virus recovery plans. Brexit will be discussed on the sidelines. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
La Banque centrale européenne, qui dépense sans compter pour soutenir l'économie de la zone euro face à la pandémie, va encore amplifier jeudi son intervention, signalant que ses efforts pour aider à la sortie de crise s'inscrivent dans la durée.
The Euro logo can be seen outside the European Central Bank, (ECB) before the meeting of the Governing Council in Frankfurt am Main, central Germany, on November 7, 2013. The ECB, after cutting its key interests rates, still has other weapons up its sleeve to boost recovery in the euro, Mario Draghi, President of the ECB said. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND
La Banque centrale européenne a mis en garde mercredi contre un arrêt prématuré des soutiens budgétaires en zone euro, pouvant retarder la reprise et précipiter l'insolvabilité des entreprises frappées par les restrictions liées à la pandémie de covid-19.
(FILES) In this file photo taken on December 13, 2018 the headquarters of the European Central Bank (ECB) is seen in Frankfurt am Main, western Germany. - The European Central Bank is widely expected to hint at, or even announce, a dive further into negative interest rates at its gathering on July 24, 2019. (Photo by Daniel ROLAND / AFP)
Pour «transformer le défi de la pandémie en une opportunité de relance», la Commission européenne a débloqué mardi le plus gros budget jamais financé. Une importante enveloppe qui servira à la transition verte et numérique des Etats membres.
European Commission President Ursula von der Leyen wearing a mask arrives on the second day of a European Union (EU) summit at The European Council Building in Brussels on October 2, 2020. - During this Special European Council, EU leaders will discuss foreign affairs, in particular relations with Turkey and the situation in the Eastern Mediterranean. The leaders are also expected to address relations with China, the situation in Belarus and the poisoning of Alexei Navalny. (Photo by Olivier Matthys / POOL / AFP)
La Commission européenne proposera mercredi un plan de relance pouvant atteindre 1.000 milliards d'euros pour surmonter la crise engendrée par le coronavirus. Cette proposition marquera le coup d'envoi de négociations difficiles entre des Européens divisés sur la solidarité financière.
ARCHIV - 10.06.2019, Belgien, Br¸ssel: Flaggen der Europ‰ischen Union wehen im Wind vor dem Berlaymont-Geb‰ude, dem Sitz der Europ‰ischen Kommission. (Zu dpa ´EU-Kommission: Schon 3,4 Billionen gegen Corona-Krise mobilisiertª) Foto: Arne Immanuel B‰nsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++