Changer d'édition

Facebook et Twitter sanctionnent une vidéo de Trump
International 2 min. 06.08.2020

Facebook et Twitter sanctionnent une vidéo de Trump

Et pendant ce temps-là, la campagne en amont des présidentielles américaines se poursuit... comme ici au Nevada.

Facebook et Twitter sanctionnent une vidéo de Trump

Et pendant ce temps-là, la campagne en amont des présidentielles américaines se poursuit... comme ici au Nevada.
Photo : AFP
International 2 min. 06.08.2020

Facebook et Twitter sanctionnent une vidéo de Trump

Les deux réseaux sociaux ont supprimé un message du président américain qui enfreignait leurs règles sur la désinformation autour de la pandémie de covid-19. Il y évoquait le peu de contaminations, selon lui, des enfants.

 (AFP) - La politique de modération de Facebook et Twitter va encore faire débat ces jours prochains. Les deux sociétés ont en effet durci le ton avec Donald Trump, mercredi, en effaçant de leur réseau un clip montrant le président américain expliquer dans un entretien à la chaîne Fox News que les enfants étaient «presque totalement» immunisés, de par leur âge, contre le nouveau coronavirus. 

«Cette vidéo inclut des fausses affirmations selon lesquelles un certain groupe de personnes n'est pas susceptible d'attraper le Covid-19, ce qui enfreint notre règlement sur la désinformation dangereuse autour de la maladie», a expliqué un porte-parole de Facebook. C'est la première fois que Facebook censure directement Donald Trump. Twitter est allé encore plus loin. Le réseau a interdit au compte de campagne du chef de l'Etat de continuer à tweeter tant qu'il ne retirait pas l'extrait de l'interview. 

 Le compte @TeamTrump semblait s'être conformé à la demande de la plateforme, car il était toujours actif, mercredi soir, et la vidéo était introuvable. «Le président énonçait juste un fait: les enfants sont moins susceptibles que les adultes d'attraper le coronavirus», a réagi Courtney Parella, porte-parole de la campagne de Donald Trump. «Voici encore la preuve que la Silicon Valley est biaisée contre le président. Les règles ne sont appliquées que dans un sens. Les réseaux sociaux ne sont pas les arbitres de la vérité», a-t-elle poursuivi. 

«La chasse aux conservateurs»

Les mesures prises par les deux groupes californiens risquent de relancer les velléités du président et de son parti de lancer des représailles contre les réseaux sociaux, qu'ils accusent de favoriser l'opposition. Ils sont particulièrement remontés depuis que, fin mai, Twitter a épinglé un tweet du président, largement interprété comme une incitation à la violence contre les manifestants antiracisme. 

 Furieux, Donald Trump avait signé un décret menaçant de changer une loi qui assure aux plateformes numériques une grande liberté en matière de modération des contenus. Son camp s'est rallié autour de lui.

Lors d'une audition la semaine dernière de Google, Apple, Facebook et Amazon devant une commission parlementaire, les élus conservateurs se sont d'ailleurs concentrés sur ces questions. «Les ''Big Tech'' ont ouvert la chasse aux conservateurs, c'est un fait», a lancé Jim Jordan, proche allié de Donald Trump.


(FILES) In this file photo taken on January 22, 2019 a technician passes by a logo of US internet search giant Google during the opening day of a new Berlin office of Google in Berlin. - Google parent Alphabet reported a rare drop in revenue and profit on July 30, 2020, in a quarterly update that nonetheless topped market expectations. (Photo by Tobias SCHWARZ / AFP)
L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google
La Commission européenne a annoncé, mardi, se pencher sur la possible vente du spécialiste des objets connectés pour les activités physiques. La crainte étant de voir se renforcer la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne.

Mercredi, Donald Trump a réitéré son opinion sur le système immunitaire des enfants face au Covid-19. «Les enfants gèrent très bien le virus chinois. Ils peuvent l'attraper, mais l'impact sur eux est faible si vous regardez les chiffres en termes de mortalité. Les jeunes enfants ont un système immunitaire très très fort», a-t-il insisté lors d'une conférence de presse. 

 Les jeunes enfants représentent certes une proportion ultra minoritaire des hospitalisations pour le covid-19 et les décès ont été très rares jusqu'à présent. Des études ont néanmoins montré que même s'ils sont moins vulnérables que les adultes, ils peuvent attraper et transmettre la maladie. 


Sur le même sujet

Trump change de ton à propos du covid-19
A la peine dans les sondages à bientôt cent jours de la présidentielle, critiqué pour sa gestion du coronavirus, le pensionnaire de la Maison Blanche tente de reprendre la main en reconnaissant la gravité de la crise sanitaire.
(FILES) In this file photo taken on July 11, 2020 US President Donald Trump wears a mask as he visits Walter Reed National Military Medical Center in Bethesda, Maryland. - US President Donald Trump, who for months refused to encourage mask wearing as a way to combat the coronavirus, on July 20, 2020 tweeted a picture of himself with his face covered and touted his patriotism. (Photo by ALEX EDELMAN / AFP)
Apple ne devra pas rembourser 13 milliards d'euros
Les juges européens ont annulé ce mercredi la décision de la Commission européenne qui avait contraint, en 2016, le géant américain à verser à l'Irlande le montant d'avantages fiscaux jugés indus. Le jugement de la CJUE indiquant que Dublin n'avait pas réalisé un «avantage économique sélectif»
Les USA payent cash un nouveau projet de vaccin
Le gouvernement de Donald Trump a annoncé avoir accordé 1,4 milliard d'euros à la biotech américaine Novavax pour son produit contre le covid-19, garantissant aux Etats-Unis la priorité des 100 millions de premières doses en cas d'efficacité prouvée.
US President Donald Trump applauds as he attends Independence Day events at Mount Rushmore in Keystone, South Dakota, July 3, 2020. (Photo by SAUL LOEB / AFP)
Quand le sport passe en mode 2.0
Le smartphone fait depuis longtemps partie intégrante de la vie quotidienne. Avec la crise du coronavirus et le confinement, cet objet est même devenu un compagnon de route indispensable pour la pratique sportive. En témoignent ces trois applications amusantes destinées aux sportifs avertis ou non.
L'UE lance une consultation sur les géants du Net
La Commission a mis en place depuis mardi une enquête publique destinée à moderniser la législation européenne relative aux services numériques. Objectif: mieux réguler un secteur dominé par Google, Apple et autre Facebook.
(FILES) In this file photo taken on November 21, 2019 (FILES) the Google and YouTube logos are seen at the entrance to the Google offices in Los Angeles, California. - YouTube said May 26, 2020 it was investigating the removal of comments critical of the Chinese Communist Party from the video-sharing platform, saying the filtering appeared to be "an error." (Photo by Robyn Beck / AFP)