Changer d'édition

Et de quatre, avec Johnson & Johnson
International 2 min. 11.03.2021 Cet article est archivé

Et de quatre, avec Johnson & Johnson

L'Europe aurait obtenu le vaccin américain au tarif de 6,98€ la dose.

Et de quatre, avec Johnson & Johnson

L'Europe aurait obtenu le vaccin américain au tarif de 6,98€ la dose.
Photo : AFP
International 2 min. 11.03.2021 Cet article est archivé

Et de quatre, avec Johnson & Johnson

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'Agence européenne des médicaments autorise les Etats membres à protéger leur population avec le vaccin américain. Facile à conserver et ne nécessitant qu'une seule dose, le produit va bouleverser les campagnes de vaccination en cours

Et de quatre en moins de trois mois. Après Pfizer fin décembre, Moderna tout début 2021 et AstraZeneca fin janvier, jeudi, l'Agence européenne des médicaments vient d'autoriser la mise sur le marché de l'Union le vaccin développé par le laboratoire Johnson & Johnson. Le premier à injection unique à être ainsi validé sur le territoire de l'Union.


IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Si le vaccin fonctionne, qu'importe le nom»
Xavier Bettel maintient toute sa confiance dans le choix et les commandes de vaccins passées par l'Union européenne. Compris si celle-ci retenait le vaccin russe, chinois ou autres.

La Commission européenne a déjà acheté 200 millions de doses, et posé une option pour 200 autres millions de flacons. De fait, au prorata de sa population (0,14%), le Grand-Duché serait éligible à recevoir 280.000 doses de ce sérum dans un premier temps. Une ''bonne nouvelle'' alors que la ministre de la Santé annonçait le matin même avoir dû mettre de côté tout un lot douteux de vaccins AstraZeneca. 4.800 doses dont on ne sait pas si elles seront, un jour, susceptibles d'entrer dans le plan vaccinal débuté depuis le 28 décembre au pays.

Cette décision constitue un incontestable coup de pouce au programme de déploiement de la vaccination anti-covid de l'UE, critiqué pour sa lenteur. Même si rien ne dit, pour le moment que les premières doses de Johnson & Johnson puissent arriver de ce côté-ci de l'Atlantique avant le mois d'avril. D'ici là, l'EMA aurait peut-être statué sur le sort à réserver à d'autres dossiers. En effet, trois autres vaccins font l'objet d'un «examen continu» auprès de cette autorité: Novavax, CureVac et le russe Spoutnik V. 


Medical staff of the Military Hospital Doctor Ramon De Lara FARD is vaccinated against the novel coronavirus COVID-19, in Santo Domingo on February 16, 2021. - The Dominican Republic launched its first stage of vaccination against COVID-19 with the first doses of Covishield, the Indian-made Oxford/AstraZeneca vaccine, that arrived in the country and which will be used to immunize frontline medical staff. (Photo by Erika SANTELICES / AFP)
Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde
Les laboratoires pharmaceutiques d'Europe, de Chine, d'Inde, des Etats-Unis ou de Russie ont multiplié les efforts pour développer des sérums contre le SARS-CoV2. Et la recherche se poursuit toujours.

Alors que 48.961 doses anti-covid ont déjà pu être administrées au Luxembourg, du côté de la Villa Louvigny, nul ne cache son soulagement de voir Johnson & Johnson possiblement entrer dans la campagne d'immunisation nationale. Stockables dans un simple réfrigérateur, les fioles US pourraient être facilement distribuées aux cabinets médicaux ou officines de pharmacie, à charge ensuite pour les blouses blanches d'en assurer l'injection auprès du grand public en respectant l'ordonnancement fixé. Il appartiendra au conseil de gouvernement d'autoriser ou non cette possibilité.

Par ailleurs, le fait que ce vaccin ne nécessite qu'une piqûre (contre deux aux autres sérums validés) devrait permettre de protéger plus rapidement la population volontaire à recevoir l'injection. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les vaccins anti-covid se faisant attendre, pas question de gâcher la moindre dose. Le ministère de la Santé a d'ailleurs listé des consignes à destination des centres de vaccination.
(FILES) In this file photo taken on January 10, 2021 a health worker fills a syringe with the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine against the novel coronavirus at the vaccination center in Pfaffenhofen, southern Germany. - Pfizer-Biontech's coronavirus vaccine offers more protection than earlier thought with effectiveness in preventing symptomatic disease reaching 97 percent, according to real world evidence published on March 11, 2021 by the pharmaceutical companies. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Déjà annoncés pour être utilisés dans le milieu sportif, les maisons de soins ou les écoles, Paulette Lenert indique jeudi que ces dispositifs, qui pourront être utilisés sans formation spécifique, seront également disponibles dans le milieu professionnel et à domicile.
La ministre de la Santé confirme que plusieurs centaines de doses de vaccins produits par le laboratoire suédois ont été mises de côté. Cela en raison de problèmes de coagulation chez certains sujets vaccinés avec un lot précis.
ARCHIV - 21.02.2021, Slowakei, Banska Bystrica: Eine Ampulle des Corona-Impfstoffs von AstraZeneca steht in einem Impfzentrum während der Impfkampagne für die Mitarbeiter im Bildungswesen neben einer angebrochenen Packung mit weiteren Ampullen. Nach dem Lieferstopp von Corona-Impfstoff aus der Europäischen Union will Australien gemeinsam mit anderen Ländern Druck auf Brüssel ausüben, um abgesprochene Dosen doch noch zu erhalten. (zu dpa «Impf-Protektionismus»: Australien sucht nach Lieferstopp Verbündete") Foto: Jan Kroölak/tasr/dpa +++ dpa-Bildfunk +++