Changer d'édition

Enquête après la fuite de données Facebook
International 2 min. 15.04.2021

Enquête après la fuite de données Facebook

Au Luxembourg, près de 188.000 comptes auraient été concernés par cette fuite de données.

Enquête après la fuite de données Facebook

Au Luxembourg, près de 188.000 comptes auraient été concernés par cette fuite de données.
Photo: AFP
International 2 min. 15.04.2021

Enquête après la fuite de données Facebook

Plus de deux ans après le piratage de quelque 533 millions de comptes, le régulateur irlandais chargé de la protection des données a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête visant le réseau social pour le compte de l'Union européenne.

(ASdN) - Facebook aurait-il failli à ses obligations ? C'est à cette question que tentera de répondre la Data Protection Commission (DPC), équivalent irlandais de la Commission nationale pour la protection des données (CNPD). L’enquête, annoncée mercredi dans un communiqué, visera ainsi à déterminer la responsabilité du géant américain dans cette affaire. 


ARCHIV - 03.11.2015, Großbritannien, London: Eine Frau steht mit ihrem Smartphone unter dem Facebook-Schriftzug. Facebook prescht im Geschäft mit VR-Brillen mit einer deutlichen Preissenkung vor. Das neue Modell der Brille Oculus Quest, die ohne einen zusätzlichen Computer auskommt, wird in den USA 299 Dollar kosten - 100 Dollar weniger als die Vorgängerversion, wie Facebook am Mittwoch ankündigte. Foto: Niall Carson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La fuite des données Facebook date d'au moins deux ans
La commission nationale pour la protection des données a apporté quelques explications sur la fuite de données Facebook constatée au Luxembourg et dans le monde. Le piratage des quelque 533 millions de profils aurait eu lieu entre juin 2017 et avril 2018.

Car pour la DPC, il est possible qu'il y ait pu avoir infraction au règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union européenne (UE), lorsque cette fuite a été découverte en 2019. Le réseau social n'a en effet pas contacté les utilisateurs concernés par la publication de ces données, estimant que ces informations étaient publiques et n’avaient pas été obtenues par le biais d’un piratage de ses services. 

Entré en vigueur en 2018, le règlement général des RGPD impose pourtant aux entreprises qui constatent des violations des données personnelles de les signaler sous soixante-douze heures. Une obligation sous peine de sanctions financières allant jusqu’à 20 millions d’euros, ou 4% du chiffre d’affaires de l’entreprise l’année précédant l’amende.

Pour rappel, un fichier contenant des informations sur 533 millions de comptes du réseau social a été diffusé le 3 avril dernier. Parmi elles, des numéros de téléphone, le statut marital et l’activité professionnelle. Au Luxembourg, près de 188.000 comptes auraient été ainsi piratés.  


Après Facebook, au tour de LinkedIn de fuiter
Quelques jours après l'annonce du piratage de quelque 530 millions de comptes du réseau social créé par Mark Zuckerberg, c'est au tour du site dédié aux réseaux professionnels de connaître des difficultés. La CNPD indique que seules «des données publiquement disponibles» sont concernées.

Ces fuites auraient néanmoins été le fait d'«acteurs malveillants», avait expliqué Facebook la semaine dernière. Depuis, le problème aurait été résolu selon le géant américain qui enjoint ses membres à mieux protéger leurs comptes.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La fuite des données Facebook date d'au moins deux ans
La commission nationale pour la protection des données a apporté quelques explications sur la fuite de données Facebook constatée au Luxembourg et dans le monde. Le piratage des quelque 533 millions de profils aurait eu lieu entre juin 2017 et avril 2018.
ARCHIV - 03.11.2015, Großbritannien, London: Eine Frau steht mit ihrem Smartphone unter dem Facebook-Schriftzug. Facebook prescht im Geschäft mit VR-Brillen mit einer deutlichen Preissenkung vor. Das neue Modell der Brille Oculus Quest, die ohne einen zusätzlichen Computer auskommt, wird in den USA 299 Dollar kosten - 100 Dollar weniger als die Vorgängerversion, wie Facebook am Mittwoch ankündigte. Foto: Niall Carson/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Nouvelle fuite de données chez Facebook
Des numéros de téléphone liés à plus de 400 millions de comptes se sont retrouvés stockés en ligne, à la merci d'une utilisation malveillante, dernière violation en date du groupe américain en matière de protection des données personnelles, a rapporté mercredi le site TechCrunch.
(FILES) In this file photo taken on November 4, 2016, the Facebook sign and logo is seen in Menlo Park, California. - Facebook said technology firms and US officials met at its Silicon Valley headquarters on September 4, 2019, to collaborate on protecting next year's presidential election from cyber threats. Google, Microsoft and Twitter were listed among the companies that met with representatives from the Federal Bureau of Investigation, Department of Homeland Security, and the office of the Director of National Intelligence at the social network's campus in the city of Menlo Park. (Photo by JOSH EDELSON / AFP)
Facebook devra payer une amende de 5 milliards
Le réseau social a été condamné, ce mercredi, pour avoir trompé ses utilisateurs sur le traitement des données personnelles collectées. Il devra s'acquitter de la somme la plus importante jamais imposée pour violation de la vie privée.
L'amende infligée n'affectera pas la bonne santé financière de Facebook, mais attaque son image. S regulators are expected to unveil July 24, 2019, a settlement with Facebook -- a reported $5 billion fine that might be the least painful part of the agreement for the social network. (Photo by JOSH EDELSON / AFP)
Facebook, 15 ans, en pleine crise d'adolescent
Quinze ans après sa naissance dans un dortoir de Harvard, Facebook est devenu le premier réseau social du monde, avec plus de 2 milliards d'usagers. Un succès qui vient avec son cortège d'ombres.
(FILES) In this file photo taken on January 15, 2019 a man shows the logo of social network Facebook displayed on a smartphone in Nantes, western France. - Facebook said January 31, 2019 it took down hundreds of accounts from Iran that were part of a vast manipulation campaign operating in more than 20 countries. The world's biggest social network said it removed 783 pages, groups and accounts "for engaging in coordinated inauthentic behavior tied to Iran." (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Nouveau piratage massif des comptes Facebook
Quelque 50 millions de comptes Facebook ont été piratés à cause d'une faille de sécurité, une attaque de grande ampleur qui ravive les critiques contre le réseau social déjà sérieusement ébranlé par plusieurs controverses, en particulier autour de la protection des données personnelles.