Changer d'édition

Énergie : von der Leyen dévoile les mesures d'urgence
International 3 min. 14.09.2022
Au Parlement européen

Énergie : von der Leyen dévoile les mesures d'urgence

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.
Au Parlement européen

Énergie : von der Leyen dévoile les mesures d'urgence

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.
AFP
International 3 min. 14.09.2022
Au Parlement européen

Énergie : von der Leyen dévoile les mesures d'urgence

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'exprime ce mercredi à partir de 9h devant le Parlement européen à Strasbourg, pour détailler les mesures d'urgence dans le cadre de la crise énergétique.

(AFP) - Comment promettre aux Européens qu'ils pourront se chauffer cet hiver et faire face à l'envolée des factures d'électricité? La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, présente mercredi des mesures d'urgence lors de son «discours sur l'état de l'UE», exercice inspiré de la politique américaine.


French Prime Minister Elisabeth Borne addresses a speech during a visit to the Richelieu French National Library (Bibliotheque Nationale de France or BnF) in Paris on September 13, 2022, prior to its reopening after 12 years of renovation. - The Biblioth�que nationale de France (BnF) of the Richelieu street, in Paris, should reopen to the public on September 17, 2022, and visitors will be able to access freely around 20 000 books including 9 000 comics. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP)
La France se prépare à affronter un hiver sous tension
La Première ministre Elizabeth Borne tient une conférence de presse ce mercredi après-midi. Elle devrait annoncer une hausse «contenue» des prix du gaz et de l'électricité avec l'expiration du bouclier tarifaire à la fin de cette année.

Ce discours politique annuel devant le Parlement européen à Strasbourg aura comme invitée d'honneur la Première dame ukrainienne Olena Zelenska, a annoncé mardi soir sur Twitter la cheffe de l'exécutif européen. «Le courage du peuple ukrainien a touché et inspiré le monde», a ajouté Ursula von der Leyen.

Plusieurs pistes déjà évoquées

La dirigeante devrait, lors de cette allocution, dérouler ses propositions pour enrayer la flambée des prix de l'énergie à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, au moment où une inflation galopante menace l'économie du continent.

Réunis vendredi, les ministres européens de l'Énergie ont demandé à la Commission de préparer en quelques jours «une proposition solide et concrète». La commissaire à l'Énergie, Kadri Simson a promis «des mesures sans précédent»: «Il n'y a pas de baguette magique, mais nous pouvons amortir l'impact», a-t-elle affirmé à Strasbourg.


Die aktuelle Krise dürfe nicht dazu führen, dass der Klimaschutz vernachlässigt wird, sagt der Energieminister.
«Nous sommes en situation de guerre»
Le ministre de l'Énergie Claude Turmes évoque dans un entretien avec le Wort les perspectives pour l'hiver, la crise énergétique actuelle et les moyens de la surmonter.

L'exécutif européen a déjà esquissé plusieurs pistes: un plafonnement des superprofits du nucléaire et des renouvelables, dont les coûts de production sont très en deçà du prix du marché, pour les redistribuer ; des objectifs contraignants de réduction de la demande d'électricité ; une «contribution» réclamée aux groupes gaziers et pétroliers...

Nouvelle réunion des ministres le 30 septembre

Les Vingt-Sept lui ont aussi demandé d'étudier un possible plafonnement du prix des importations de gaz de l'UE, une mesure que Bruxelles souhaitait initialement appliquer seulement au gaz russe.

«Nous sommes impatients de connaître les propositions concrètes de la Commission. Nous ne pouvons plus nous permettre de dépendre d'acteurs non fiables», a prévenu mardi la présidente du Parlement, Roberta Metsola. A ses côtés, la Première ministre finlandaise Sanna Marin a dénoncé le «chantage» de Moscou sur l'approvisionnement en gaz.

Les ministres de l'Énergie se réuniront à nouveau le 30 septembre pour se prononcer sur ce plan d'urgence, dont certaines mesures potentielles divisent déjà les Vingt-Sept, aux situations énergétiques très variées.

Rendre des comptes

Lors de ce «moment-clé de la démocratie européenne», selon le Parlement, la Commission - non élue mais ayant l'initiative des lois européennes - est censée rendre des comptes sur son bilan et présenter ses projets: après une allocution d'environ quarante minutes, prévue à 09h (07hGMT), Ursula von der Leyen s'engagera dans un débat de plus de deux heures avec les eurodéputés.


Alexander De Croo, chef du gouvernement fédéral belge.
La Belgique ne veut pas attendre l’Europe
De nouvelles mesures sont décidées pour soulager les entreprises et les ménages face à la crise énergétique.

C'est la troisième fois depuis son entrée en fonction que la cheffe de l'exécutif européen se livre à l'exercice, cette fois-ci dans un contexte bien différent: il y a un an, la dirigeante était encore forte de la gestion unie de la crise sanitaire du Covid-19.

«C'est peut-être le discours le plus important de la mandature d'Ursula von der Leyen, il y a des attentes très fortes de mots et d'actes rapides et décisifs», considère Valérie Hayer, eurodéputée Renew (centristes et libéraux).

Un moment charnière

Après plus de six mois de guerre et une unité européenne qui s'émousse, «c'est le moment de ne pas avoir la main qui tremble, de ne pas opposer soutien aux Ukrainiens et protection des Européens», abonde la socialiste Sylvie Guillaume.

Selon elle, il est temps «que la Commission européenne devienne vraiment la commission géopolitique» qu'elle affirmait vouloir être au début de sa mandature en 2019.

Au-delà de la question énergétique, Ursula von der Leyen, qui s'exprimera alternativement en anglais, allemand et français, devrait également aborder la «transition verte» de l'UE, le plan de relance économique et la défense de l'Etat de droit, sans toutefois forcément mentionner la Hongrie.


Sur le même sujet

L'exécutif européen a présenté plusieurs mesures visant à limiter la flambée des prix du gaz. Ces propositions doivent encore recevoir l'approbation des pays membres de l'Union européenne.
ARCHIV - 31.01.2020, Frankreich, Straßburg: Die Flaggen der europäischen Mitgliedsstaaten wehen vor dem Gebäude des Europäischen Parlaments in Strasbourg. Inmitten der Energiekrise sollen die meisten Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter der EU - also auch Spitzenverdiener - eine merkbare Gehaltserhöhung bekommen. Die Meinungen darüber sind auch unter Europapolitikern gespalten. (zu dpa: «Gehaltsplus in der Krise - Sollten EU-Spitzenpolitiker verzichten?») Foto: Philipp von Ditfurth/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Commission européenne est prête à «examiner» un plafonnement des prix du gaz sur le marché européen, comme le réclame une majorité d'Etats membres pour faire face à la hausse des factures énergétiques.
European Commission President Ursula von der Leyen holds a press conference at the EU headquarters in Brussels, on September 28, 2022. - The EU is proposing a new sanctions package against Russia, including an oil price cap, in response to the ongoing conflict in Ukraine and the recent referendum in occupied territories which President Ursula von der leyen qualified as a "sham". (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Pas de plafonnement général des prix du gaz à l'échelle européenne : le Luxembourg, comme d'autres pays de l'Union, estime que cette mesure serait contre-productive pour les approvisionnements en gaz dans le contexte actuel de crise énergétique.
Piggy Bank Balanced On Radiator To Illustrate Energy Costs
«Se protéger de l'extérieur et se montrer plus souple à l'intérieur.» Les Européens ont décidé mardi soir de cadenasser l'accès à leur territoire afin de tenter d'endiguer la pandémie de nouveau coronavirus dont le Vieux continent est plus que jamais l'épicentre.
16.03.2020, Baden-Württemberg, Weil am Rhein: Ein Bundespolizist mit Atemmaske kontrolliert am Grenzübergang zur Schweiz ein Fahrzeug. In der Coronavirus-Krise führt Deutschland am Montag umfassende Kontrollen und Einreiseverbote an den Grenzen auch zur Schweiz ein. Foto: Patrick Seeger/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les dirigeants européens vont débattre vendredi pour la première fois, à 27, du budget de l'UE après 2020 et le départ du Royaume-Uni, et se pencher sur le mode de désignation du successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission, un enjeu qui divise.