Changer d'édition

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus
International 2 min. 17.05.2020

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus

Les autorités russes ont signalé 10.598 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures. Ce qui porte le total du pays à 262.843, le deuxième plus élevé au monde après les États-Unis.

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus

Les autorités russes ont signalé 10.598 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures. Ce qui porte le total du pays à 262.843, le deuxième plus élevé au monde après les États-Unis.
Photo : AFP
International 2 min. 17.05.2020

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus

C'est la troisième fois que pareil cas est officiellement signalé dans le monde depuis le début de la pandémie.

(AFP) - Un bébé est né contaminé par le nouveau coronavirus dont était porteuse sa mère, dans le Caucase russe. Voilà l'annonce délivrée, dimanche, par les autorités sanitaires du pays. «Une femme enceinte a été contaminée par le coronavirus, son bébé est né infecté», a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé régional à l'agence de presse officielle russe TASS. «Ils sont actuellement à la maison, leur état est satisfaisant», a-t-il précisé. 

Un bébé contaminé par le Covid-19 est déjà né à la mi-avril au Pérou, les autorités sanitaires du pays ayant alors affirmé qu'il s'agissait du «deuxième cas» de ce type dans le monde. 


Enceinte en pleine pandémie
La grossesse constitue une période délicate à aborder pour de nombreux futurs parents, à commencer par les mamans. Que tous se rassurent: le covid-19 ne semble pas être une menace directe pour les bébés et les maternités multiplient les mesures afin de limiter tout risque.

En Ossétie du Nord, le bébé contaminé est né dans un hôpital central de Beslan où 17 sur 35 femmes enceintes hospitalisées dans l'attente de l'accouchement sont infectées au Covid-19, selon le responsable de la maternité, cité par une chaîne de télévision locale. 

Aujourd'hui, la Russie se situe au deuxième rang mondial, après les Etats-Unis, pour les contaminations par le coronavirus, avec au total 281.752 cas recensés et 2.631 décès. 

Chiffres douteux?

Des critiques ont mis en doute la réalité du taux de mortalité officiel, accusant la Russie de sciemment sous-évaluer le nombre des morts du Covid-19. Les autorités ont rejeté cette thèse, précisant que ne sont recensés que les décès dont la cause première est le coronavirus, quand d'autres comptent la quasi-totalité des morts de patients testés positifs.

Les autorités disent aussi que l'épidémie étant arrivée plus tard en Russie, elle ont eu le temps de préparer les hôpitaux et de mettre en place une politique massive de dépistage.  



Sur le même sujet

Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?
Une société basée dans le Nord de la France, spécialisée dans le mobilier urbain, s'est lancée dans la fabrication de passages amovibles dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus.
Alineair manager Pierre Nicoletti passes trhough the novel coronavirus Vocid-19's disinfection tunnel he manufactures in his factory in Tourcoing and offers to public spaces and supermarkets, on May 15, 2020, as France eases lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 (the novel coronavirus). (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Sanofi et son vaccin créent la polémique
La société française réservera-t-elle aux Etats-Unis la primeur d'un éventuel vaccin contre le covid-19? Évoquée par le groupe, qui renvoie l'Europe à ses responsabilités, l'idée provoque une série de réactions indignées et pousse à réagir Bruxelles comme le gouvernement français.
(FILES) In this file photo  Dr. Rhonda Flores looks at protein samples at Novavax labs in Rockville, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - The US Federal Bureau of Investigation and cybersecurity experts believe Chinese hackers are trying to steal research on developing a vaccine against coronavirus, two newspapers reported on May 11, 2020. The FBI and Department of Homeland Security are planning to release a warning about the Chinese hacking as governments and private firms race to develop a vaccine for COVID-19, the Wall Street Journal and New York Times reported. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Le virus pourrait ne jamais disparaître
Le coronavirus pourrait devenir une maladie avec laquelle l'humanité devra apprendre à vivre, a averti l'Organisation mondiale de la santé, alors que le bilan mondial s'approche ce jeudi des 300.000 morts.
A medical worker takes a swab sample from a man to be tested for the COVID-19 novel coronavirus in Wuhan, in China�s central Hubei province on May 14, 2020. - China has largely brought the virus under control, but the emergence of new cases in Wuhan in recent days, after weeks without fresh infections, has prompted a campaign to test all 11 million residents in the city where COVID-19 first emerged late last year. (Photo by Hector RETAMAL / AFP)
Un jour dans la vie de deux infirmières
Pour la Journée internationale des infirmières, une sage-femme et une infirmière témoignent de leur travail quotidien. Suivez une journée de sourires, soins et obligations administratives dans la vie de Tanja et Marie.
Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.
A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Gabriel et Emma ont eu la cote en 2019
L'an dernier, Ben a ainsi perdu la première place des prénoms de garçon les plus populaires. Par contre, du côté des petites filles nées au Luxembourg, aucun changement à l'horizon.
30.12.2019, Nordrhein-Westfalen, Oberhausen: Ein Baby greift mit den Fingern nach seinem Fuß. Am 30.12.2019 wurde in Ahrensburg (Schleswig-Holstein) die Statistik des Hobby-Namensforschers Knud Bielefeld zu den beliebtesten Vornamen im Jahr 2019 veröffentlicht. Foto: Fabian Strauch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++