Changer d'édition

En route pour un troisième tour
International 3 min. 25.04.2022 Cet article est archivé
Macron réélu

En route pour un troisième tour

Emmanuel Macron reste président de la République française, mais les défis sont énormes.
Macron réélu

En route pour un troisième tour

Emmanuel Macron reste président de la République française, mais les défis sont énormes.
Photo: AFP
International 3 min. 25.04.2022 Cet article est archivé
Macron réélu

En route pour un troisième tour

Emmanuel Macron a été réélu à la présidence de la République, une nette victoire tempérée par le score inédit de l'extrême droite et une abstention élevée (28%).

Par Gaston Carré

La France s’est résignée à une délibération lasse, entre un homme en qui beaucoup de Français ne se reconnaissent pas et une femme qui, loin de porter un projet d’avenir, ne fait que brasser leurs appréhensions. L’élection a donné lieu à un double tir de barrage, chacun des camps principaux ayant visé, surtout, à neutraliser le candidat de l’autre, mais le tir le plus mortifère est venu d’un troisième camp, de ces citoyens qui plutôt que voter par la négative ont choisi de ne pas choisir.


TOPSHOT - Supporters react after the victory of French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron in France's presidential election, at the Champ de Mars, in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Emmanuel Macron reste à l'Elysée
Emmanuel Macron a été réélu dimanche à la présidence de la République avec 57,6 à 58,5% des voix selon les premières estimations, une nette victoire tempérée par l'écart notablement serré avec l'extrême droite et une abstention élevée (28%).

C’est le mal-aimé qui en définitive l’a emporté. Emmanuel Macron, premier président à être réélu hors cohabitation avec une majorité opposée. Face aux candidats en lice, les Français ont préféré l’homme qui puisse les rassurer à défaut de les faire rêver. Cette préférence permet à la France de ne pas vaciller sur ses fondements, et l’Europe en est soulagée.

La victoire de Macron peut laisser craindre des colères générales lors des législatives.
La victoire de Macron peut laisser craindre des colères générales lors des législatives.
Photo: AFP

Mais à quel prix, cette victoire de Macron, quand sa rivale atteint le plus haut score jamais obtenu par un mouvement d’extrême droite? L’élection de Marine Le Pen sans doute aurait mené à des troubles dans les banlieues, mais la victoire de Macron peut laisser craindre des colères plus générales - un troisième tour se déroulera au moment des législatives, mais il est à craindre qu’il ne se déroule dans la rue aussi.

Apaiser et convaincre

Comment le président va-t-il apaiser les Françaises et Français qui n’ont pas voulu de lui? Convaincre ceux et celles qui l’ont élu par défaut, comme un moindre mal? Immense est le défi auquel il se voit confronté. Car les Français considèrent que leur pouvoir d’achat se dégrade, que l’éducation n’assume plus son rôle, que le système de santé est malade, que l’Europe pas plus que la France n’est à la hauteur des défis que le monde leur lance - la France surtout exprime un sentiment d’«insécurité», dont Le Pen donne une définition trop restrictive.


French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron celebrates after his victory in France's presidential election, at the Champ de Mars in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Les politiques luxembourgeois saluent la réélection de Macron
Le soulagement est de mise dans la classe politique luxembourgeoise. Certains responsables ont fait part de leurs émotions sur les réseaux sociaux, suite aux résultats du second tour de l'élection présidentielle française.

Car ce sentiment est le produit d’un mal-être, de Français qui se sentent démunis, dépréciés, désorientés. L’insécurité est l’autre nom de la peur, mais c’est d’une peur profonde qu’il s’agit, et il n’est pas sûr qu’Emmanuel Macron ait bien compris cela, quand il prétend traiter le problème en augmentant les effectifs de la police. Le président doit faire preuve d’humilité désormais - rien ne serait pire pour lui, et la France, que de laisser croire qu’il reste à l’Elysée de plein droit, sûr que des mesures techniques suffiront à traiter les maux.

Tenter l'avenir

Macron doit donner des gages à la gauche. A un électorat dont sept millions de voix se sont portées sur Mélenchon, qu’il pourrait satisfaire en intégrant un peu d’«insoumission» à son gouvernement. Des gages aux jeunes, car jamais un président si vert ne fut plus incompris de ceux-ci, en matière d’écologie notamment. Mais comment séduire les Insoumis sans s’aliéner les électeurs de Le Pen, demandeurs d’autorité? Comment parler aux jeunes, quand ceux-ci sont indifférents au discours politique? Comment, de façon plus générale, convaincre la France que l’avenir vaut d’être tenté, quand un fou peut mettre le feu au continent?

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Sur le marché de Longwy ce jeudi matin, les électeurs de gauche indiquent qu'ils choisiront pour la plupart de voter Macron lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, par défaut. D'autres préféreront s'abstenir, ou voter blanc.
Election présidentielle française
Les électeurs français du Grand-Duché ont majoritairement voté pour Emmanuel Macron, suivi ensuite par Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour.
French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron gestures prior to addressing sympathizers after the first results of the first round of France's presidential election at the Paris Expo Porte de Versailles Hall 6 in Paris, on April 10, 2022. - French President Emmanuel Macron leads far-right leader Marine Le Pen in the first round of France's elections on April 10, 2022 by a larger than expected margin, with the rivals now set to battle for the presidency in a run-off later this month, projections showed. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)