Changer d'édition

En Belgique, c’est «ouf!» et «oef!»
International 25.04.2022
Election présidentielle française

En Belgique, c’est «ouf!» et «oef!»

Reste maintenant pour le président tout juste réélu à gagner le pari des élections législatives de juin.
Election présidentielle française

En Belgique, c’est «ouf!» et «oef!»

Reste maintenant pour le président tout juste réélu à gagner le pari des élections législatives de juin.
Photo: AFP
International 25.04.2022
Election présidentielle française

En Belgique, c’est «ouf!» et «oef!»

C’est avec soulagement que la Belgique politique a le plus souvent accueilli la réélection d’Emmanuel Macron à l’issue du second tour de la présidentielle.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - Alexander De Croo l’a félicité sur Twitter. «Je me réjouis de poursuivre le travail mené en commun, au Conseil européen et au sein du groupe Renew Europe», écrit le Premier ministre et libéral flamand.


TOPSHOT - Supporters react after the victory of French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron in France's presidential election, at the Champ de Mars, in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Emmanuel Macron reste à l'Elysée
Emmanuel Macron a été réélu dimanche à la présidence de la République avec 57,6 à 58,5% des voix selon les premières estimations, une nette victoire tempérée par l'écart notablement serré avec l'extrême droite et une abstention élevée (28%).

«La France n’a pas seulement fait le choix d’un pays fort dans une Europe forte. Elle a également misé sur des valeurs démocratiques, les valeurs des Lumières, mue par une foi profonde dans le progrès de chaque être humain». «Plus que jamais, toutes les forces démocratiques doivent s’unir contre les extrêmes», ajoute le Premier ministre.

Georges-Louis Bouchez et Egbert Lachaert, respectivement présidents des libéraux francophones et flamands, ont salué la «victoire des valeurs de la démocratie libérale, de l’Europe et surtout du progrès dans un monde en mutation» et la «belle victoire de Macron face à l’extrême droite». «Soulagée ce soir malgré tout... Inquiète de l’extrême droite qui continue de grimper encore», a tweeté pour sa part la coprésidente d’Ecolo Rajae Maouane. Les socialistes préfèrent ne pas s'appesantir sur la victoire de Macron et regarder vers les législatives de juin.

Le son de cloche est bien sûr différent chez les communistes du PTB. Leur leader Raoul Hedebouw écrit que «heureusement l’extrême droite est battue, mais Macron aurait tort de penser qu’il sort légitimé de cette élection. Cinq années supplémentaires de politiques macroniennes seraient dramatiques pour le peuple français.»

«Marine est plus que jamais le vainqueur moral» de l’élection, a confié au 'Standaard' Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang (extrême droite flamande) venu apporter son soutien à la candidate RN à Paris.

Un coup d’œil sur la presse permet de distinguer rapidement le mot du jour: «Ouf !» en français, qui donne «Oef! en flamand ». Mais pour Le Soir, la «victoire de Macron a un goût amer». Reste maintenant pour la France à gagner le pari des élections législatives de juin.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le soulagement est de mise dans la classe politique luxembourgeoise. Certains responsables ont fait part de leurs émotions sur les réseaux sociaux, suite aux résultats du second tour de l'élection présidentielle française.
French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron celebrates after his victory in France's presidential election, at the Champ de Mars in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Election présidentielle française
«Une victoire, mille défis» à la une du Télégramme, voire «Tout reste à faire» à celle de La Croix: pour les quotidiens de lundi, Emmanuel Macron reconduit président doit désormais se porter au chevet d'une France aux fractures béantes.
French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron (R) closes his eyes as he holds Brigitte Macron's hand while celebrating his victory in the second round of France's presidential election, at the Champ de Mars, in Paris, on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)