Changer d'édition

Emmanuel Macron mise sur les anciens visages
International 3 min. 21.05.2022
Nouveau gouvernement

Emmanuel Macron mise sur les anciens visages

Agnès Pannier-Runacher a été nommée ministre de la Transition énergétique.
Nouveau gouvernement

Emmanuel Macron mise sur les anciens visages

Agnès Pannier-Runacher a été nommée ministre de la Transition énergétique.
Photo: AFP
International 3 min. 21.05.2022
Nouveau gouvernement

Emmanuel Macron mise sur les anciens visages

Après à peine un mois, le nouveau gouvernement français est en place - mais le cabinet n'est pas un nouveau départ.

De notre correspondante Christine Longin (Paris) - Il n'a pas fallu plus de cinq minutes au secrétaire général Alexis Kohler pour lire la liste des nouveaux membres du gouvernement devant le perron de l'Elysée. Beaucoup des noms qui y figuraient ne sont pas nouveaux : douze des 28 ministres et secrétaires d'Etat faisaient déjà partie de l'ancien cabinet.


Elysee Palace General Secretary Alexis Kohler announces appointements for a French government reshuffle at the Elysee Palace in Paris, on May 20, 2022. - The French president reshuffled his government on May 20 ahead of parliamentary elections in June. The appointments come nearly a month after his re-election in late April, and naming a new prime minister on May 16. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
La surprise Pap Ndiaye et un jeu de chaises musicales
L'historien Pap Ndiaye à l'Education et un vaste jeu de chaises musicales: un mois après la réélection d'Emmanuel Macron, et à trois semaines des législatives, la France s'est enfin dotée vendredi d'un nouveau gouvernement oscillant entre renouvellement et recyclage.

C'est notamment le cas des ministères clés de l'Intérieur et de l'Économie, où Gérald Darmanin et Bruno Le Maire ont été confirmés dans leurs fonctions. Le ministère de l'Environnement est divisé en écologie et énergie et revalorisé avec un binôme : Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher, les deux nouvelles ministres, dépendent directement de la cheffe du gouvernement Elisabeth Borne, qui devra à l'avenir centraliser le thème de l'écologie. Après sa réélection fin avril, le président Emmanuel Macron avait promis de donner plus d'importance à l'environnement. L'éducation et le social devraient également avoir plus de poids.

Colonna remplace Le Drian

Le ministère des Affaires sociales devrait à l'avenir être dirigé par l'ancien chef de groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Damien Abad. Cet homme de 42 ans n'a quitté son poste et son appartenance au parti que jeudi dernier. Il avait été l'un des rares de la droite à faire ouvertement campagne pour le président sortant avant le second tour de l'élection présidentielle entre Macron et la candidate RN Marine Le Pen. La nomination de l'ancienne porte-parole de l'ex-président conservateur Jacques Chirac, Catherine Colonna, constitue également une surprise. L'actuelle ambassadrice à Londres devient la nouvelle ministre des Affaires étrangères et remplace ainsi Jean-Yves Le Drian, 74 ans.

L'historien Pap Ndiaye fait son entrée au gouvernement en tant qu'homme de la rue. Ce fils d'un père sénégalais et d'une mère française, qui a dirigé en dernier lieu le musée de l'immigration à Paris, remplace le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, dont la nomination est controversée. Le Pen a vivement critiqué la personnalité de cet homme de 57 ans, expert en discrimination raciale. «La nomination de Pap Ndiaye est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir», a tweeté Marine Le Pen. Elle défend une ligne anti-immigration et avait fait campagne en réservant les aides sociales aux Françaises et aux Français.

Malgré quelques nouveaux visages, Macron ne tient pas la promesse d'un nouveau départ qu'il avait faite après sa victoire électorale. Le chef de l'Etat avait annoncé lors de son investiture début mai qu'il voulait être un «nouveau président» avec une «nouvelle méthode». Pourtant, Macron avait déjà donné un signe de continuité en nommant lundi la ministre Elisabeth Borne à la tête du gouvernement.

Les nouveaux ministres sont d'abord en poste jusqu'aux élections législatives dans trois semaines. Si le parti de Macron, la Renaissance, remporte avec ses alliés une majorité dans la nouvelle Assemblée nationale, l'attribution des portefeuilles clés devrait au moins rester inchangée.


French Socialist Party (PS) first secretary Olivier Faure gestures as he delivers a speech during a meeting of the Socialists' National Council, at the party's headquarters in Paris, on May 5, 2022. - France's left-of-centre parties on May 4, 2022 reached an alliance deal for June parliamentary polls, aiming for a strong enough showing to hinder the reelected president's controversial reform plans. The alliance must still be approved by the Socialists' National Council, with people close to the party leadership warning against viewing the vote as a foregone conclusion. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Le parlement du PS adopte l'accord historique avec LFI
Le Conseil national du PS a adopté à 62% jeudi soir l'accord avec LFI pour les élections législatives de juin, un changement d'orientation historique, au terme de débats parfois tendus qui ont en partie prolongé la fronde déjà engagée de figures du parti.

Selon les premiers sondages, le camp du président pourrait remporter une majorité absolue des sièges. Certes, les sondages ne donnent à l'alliance qu'un taux d'approbation d'à peine 27% à l'échelle nationale, ce qui est légèrement inférieur aux valeurs de la nouvelle alliance gauche-verte NUPES.

Où est le tournant ?

Mais NUPES, qui regroupe des socialistes, des communistes, des écologistes et le parti d'extrême gauche La France Insoumise, est surtout forte dans les agglomérations. En raison du scrutin majoritaire, il ne devrait donc pas obtenir plus de 160 sièges à l'Assemblée nationale, qui compte 577 députés.

Malgré cela, le porte-parole du NUPES et populiste de gauche Jean-Luc Mélenchon se voit déjà comme le futur Premier ministre. «Nous retrouvons les mêmes personnalités de la maltraitance sociale et de l'irresponsabilité écologique», a critiqué Mélenchon lors d'une conférence de presse convoquée à la hâte pour présenter le nouveau gouvernement. «On se demande où est passé le tournant écologique et social». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Élections législatives en France
Au second tour des élections législatives, Emmanuel Macron pourrait perdre sa majorité absolue. Son voyage en Ukraine est vivement critiqué.
Die Partei von Frankreichs Präsident Emmanuel Macron könnte die absolute Mehrheit im Parlament verlieren.
L'historien Pap Ndiaye à l'Education et un vaste jeu de chaises musicales: un mois après la réélection d'Emmanuel Macron, et à trois semaines des législatives, la France s'est enfin dotée vendredi d'un nouveau gouvernement oscillant entre renouvellement et recyclage.
Elysee Palace General Secretary Alexis Kohler announces appointements for a French government reshuffle at the Elysee Palace in Paris, on May 20, 2022. - The French president reshuffled his government on May 20 ahead of parliamentary elections in June. The appointments come nearly a month after his re-election in late April, and naming a new prime minister on May 16. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Laurent Jacobelli (RN), porte-parole de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, a annoncé jeudi qu'il se présentait aux élections législatives à Hayange, en Moselle, ville symbole de la désindustrialisation, dirigée par le Rassemblement national.
Qu'ils militent pour des associations, des collectifs féministes ou des partis politiques, les déçus du résultat de l'élection présidentielle sont légion. A Metz, plusieurs comptent sur la naissance d'une forte mobilisation pour faire entendre leurs voix.
A protestor walks past a line of riot police personnel carrying a placard which translates as 'neither Macron nor Le Pen' during a demonstration 'against racism and fascism' in Paris on April 16, 2022. (Photo by Thomas COEX / AFP)
Emmanuel Macron a été élu dimanche président de la République avec 66,10% des voix, contre 33,90% à Marine Le Pen (résultats définitifs Intérieur). Le candidat d'En Marche!, 39 ans, devient le 8e président de la Ve République avec une victoire très nette sur la candidate du Front national, 48 ans.
French president-elect Emmanuel Macron delivers a speech at the Pyramid at the Louvre Museum in Paris on May 7, 2017, after the second round of the French presidential election.
Emmanuel Macron was elected French president on May 7, 2017 in a resounding victory over far-right Front National (FN - National Front) rival after a deeply divisive campaign, initial estimates showed. / AFP PHOTO / Patrick KOVARIK