Changer d'édition

Elon Musk rétablit le compte de Donald Trump sur Twitter
International 5 min. 20.11.2022
«Le peuple s'est exprimé»

Elon Musk rétablit le compte de Donald Trump sur Twitter

Donald Trump avait été banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.
«Le peuple s'est exprimé»

Elon Musk rétablit le compte de Donald Trump sur Twitter

Donald Trump avait été banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.
Photo: AFP
International 5 min. 20.11.2022
«Le peuple s'est exprimé»

Elon Musk rétablit le compte de Donald Trump sur Twitter

L'ancien président des Etats-Unis pourra de nouveau tweeter. Le patron de Twitter a lancé un sondage où il demandait à ses abonnés s'ils souhaitaient le retour de Donald Trump. 51,8% ont voté en faveur du «oui».

(AFP) - Elon Musk, nouveau patron de Twitter, a réhabilité samedi le compte de l'ancien président américain Donald Trump, banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.

«Le peuple s'est exprimé. Trump va être rétabli», a tweeté le fantasque entrepreneur sur son propre compte après le résultat d'un sondage lancé auprès de ses abonnés.

Plus de quinze millions y ont répondu et 51,8% ont voté en faveur du «oui» au retour de l'homme politique républicain sur la plateforme.

Quelques minutes après le message d'Elon Musk, le compte de Donald Trump était de nouveau visible, le dernier tweet datant du 8 janvier 2021.


(FILES) In this file photo taken on March 14, 2019, Tesla CEO Elon Musk speaks during the unveiling of the new Tesla Model Y in Hawthorne, California. - Elon Musk's decision to pull Twitter off the stock market allows him to make major changes quickly, but it also takes the company more heavily into debt, a risky choice for a money-losing business. (Photo by Frederic J. BROWN / AFP)
Retour sur la première semaine d'Elon Musk chez Twitter
Chez Twitter, la première semaine sous la direction d'Elon Musk a ressemblé à une tornade: débutée par des nuits blanches pour certains ingénieurs, elle s'est achevée par le licenciement de la moitié du personnel.

Le nombre d'abonnés s'est montré erratique, montant en moins de deux heures à 3 millions avant de redescendre brusquement. L'ancien président en compte 4,57 millions sur truth Social, le réseau qu'il avait lancé après son éviction de Twitter.

A la tête du réseau social depuis trois semaines, le multimilliardaire propriétaire de Tesla et de SpaceX notamment avait suggéré au lancement du sondage vendredi soir que son résultat pourrait influencer une décision sur le retour ou non de l'ancien chef d'Etat sur Twitter puisqu'il l'avait accompagné du message «Vox Populi, Vox Dei» (La voix du peuple est la voix de Dieu).

Au nom de la liberté d'expression, il a déjà rétabli vendredi plusieurs autres comptes d'utilisateurs suspendus.

Peu après la finalisation du rachat de la plateforme pour 44 milliards de dollars fin octobre, le dirigeant avait assuré qu'aucune décision majeure sur les contenus ou réactivation de compte n'aurait lieu sans l'intervention d'un conseil dédié. Un geste destiné entre autres à rassurer les annonceurs, principale source de revenus du groupe. Il n'a pas indiqué publiquement si ce conseil avait été établi.

Trump reste sur Truth Social

Twitter avait banni Donald Trump le 8 janvier 2021, deux jours après l'invasion du Capitole par ses partisans, face au «risque de nouvelles incitations à la violence».

Estimant que cette sanction constituait «une décision mauvaise moralement et insensée à l'extrême», Elon Musk avait évoqué dès mai un possible retour de l'ex-président républicain sur la plateforme.

Alors que de nombreuses associations, autorités et annonceurs craignent que les contenus ne soient plus suffisamment modérés sur le réseau social, laissant libre cours à la désinformation, au harcèlement et à d'autres abus, l'homme d'affaires était attendu au tournant sur le sujet.

«Vous trahissez notre démocratie», a ainsi réagi, sur Twitter, le président de l'organisation de défense des droits civiques NAACP Derrick Johnson, affirmant que les abonnés d'Elon Musk «ne représentent pas l'Amérique».


Former US President Donald Trump speaks at the Mar-a-Lago Club in Palm Beach, Florida, on November 15, 2022. - Donald Trump pulled the trigger on a third White House run on November 15, setting the stage for a bruising Republican nomination battle after a poor midterm election showing by his hand-picked candidates weakened his grip on the party. Trump filed his official candidacy papers with the US election authority moments before he was due to publicly announce his candidacy. (Photo by ALON SKUY / AFP)
Trump se lance à nouveau dans la course à la Maison Blanche
Donald Trump s'est lancé mardi dans la course pour la Maison Blanche, engageant une campagne qui promet d'être sans merci dans son camp républicain, meurtri et divisé par la déception des récentes élections.

Le rétablissement du compte de Donald Trump devrait provoquer des vagues dans la société et la politique américaines, d'autant qu'il s'est de nouveau lancé dans la course à la Maison Blanche pour 2024.

Tout en se réjouissant qu'avec Elon Musk, Twitter soit «entre de bonnes mains», Donald Trump a toutefois affirmé ces derniers jours qu'il resterait sur son réseau Truth Social, même si cette plateforme ne lui offre qu'une petite caisse de résonance comparativement à Twitter où il comptait plus de 88 millions d'abonnés.

Lors d'une intervention par vidéo samedi à un rassemblement de la coalition des juifs républicains à Las Vegas, le candidat républicain a salué l'initiative, et Elon Musk.

«Je l'aime bien (...). Vous savez, c'est un sacré personnage et j'aime les sacrés personnages», a-t-il dit. Mais il a son propre réseau maintenant, a-t-il ensuite fait valoir.

Sur Truth Social justement, il avait encouragé ses abonnés à «voter avec positivité» avant d'ajouter: «Mais ne vous inquiétez pas, nous n'allons nulle part. Truth Social est spécial.»


WASHINGTON, DC - NOVEMBER 18: U.S. Attorney General Merrick Garland delivers remarks at the U.S. Justice Department Building on November 18, 2022 in Washington, DC. Garland announced he will appoint a special counsel to oversee the Justice Department�s investigation into former President Donald Trump and his handling of classified documents and actions before the January 6th attack on the U.S. Capitol Building. Garland's pick to oversee the special counsel is Jack Smith, an international criminal court prosecutor. Garland spoke alongside Deputy Attorney General Lisa O. Monaco, Assistant Attorney General Kenneth Polite and U.S attorney for the District of Columbia Matthew Graves.   Anna Moneymaker/Getty Images/AFP (Photo by Anna Moneymaker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
Un procureur spécial chargé d'enquêter sur Donald Trump
Le ministre américain de la Justice a nommé «dans l'intérêt du public» un procureur expert en crimes de guerre pour enquêter de façon indépendante sur Donald Trump, trois jours après sa déclaration de candidature à la présidentielle de 2024.

La décision de faire revenir Donald Trump sur Twitter va en tout cas probablement créer un peu plus de remous au sein de l'entreprise, déjà fortement secouée depuis sa prise en main par Elon Musk.

Il a imprimé sa marque en congédiant dès son premier jour les principaux dirigeants du groupe avant d'engager un plan social massif.

Des fonctionnalités controversées ont été lancées avant d'être reportées et des annonceurs ont fui.


(FILES) In this file photo taken on October 28, 2022 The Twitter sign is seen at their headquarters on October 28, 2022 in San Francisco, California. - Twitter's new boss Elon Musk has asked staff to choose by November 17, 2022 between being "extremely hardcore" and working intense, long hours, or losing their jobs, according to an internal memo seen by AFP. (Photo by Constanza HEVIA / AFP)
Cascade de départs chez Twitter
Le nouveau patron de Twitter a demandé aux employés rescapés de la première vague de licenciements de choisir entre se donner «à fond, inconditionnellement», et partir.

Et, cette semaine, plusieurs centaines d'employés ont répondu «non» à l'ultimatum du nouveau propriétaire, qui leur demandait de travailler sans relâche «pour bâtir un Twitter 2.0 révolutionnaire».

Elle a en revanche été saluée par ses alliés politiques, notamment au Congrès.

«Welcome back @realdonaldtrump!», a tweeté le républicain Paul Gosar, membre de la Chambre des représentants. «Quiconque pense que le président Trump ne va pas remporter la primaire en 2024 se met le doigt dans l'oeil», a tweeté de son côté Marjorie Taylor Greene, autre parlementaire républicaine fervente partisane de l'ancien président.

En revanche, la républicaine Liz Cheney, devenue l'ennemi juré de Donald Trump, a réagi à la nouvelle en renvoyant ses abonnés sur Twitter à une vidéo montrant l'une des auditions réalisées par la commission d'enquête lancée après l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021, qu'elle copréside.

«Avec Trump de retour sur Twitter, c'est le bon moment pour regarder cette audition sur le 6 janvier», a-t-elle tweeté. «Cela concerne chacun des tweets envoyés par Trump, y compris ceux qui ont été effacés, et montre plusieurs responsables de la Maison Blanche décrivant sa conduite inexcusable pendant ces violences», a-t-elle ajouté.



Sur le même sujet

Le ministre américain de la Justice a nommé «dans l'intérêt du public» un procureur expert en crimes de guerre pour enquêter de façon indépendante sur Donald Trump, trois jours après sa déclaration de candidature à la présidentielle de 2024.
WASHINGTON, DC - NOVEMBER 18: U.S. Attorney General Merrick Garland delivers remarks at the U.S. Justice Department Building on November 18, 2022 in Washington, DC. Garland announced he will appoint a special counsel to oversee the Justice Department�s investigation into former President Donald Trump and his handling of classified documents and actions before the January 6th attack on the U.S. Capitol Building. Garland's pick to oversee the special counsel is Jack Smith, an international criminal court prosecutor. Garland spoke alongside Deputy Attorney General Lisa O. Monaco, Assistant Attorney General Kenneth Polite and U.S attorney for the District of Columbia Matthew Graves.   Anna Moneymaker/Getty Images/AFP (Photo by Anna Moneymaker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
Alors que son arrivée aux commandes de Twitter fait craindre un regain de désinformation, le milliardaire a posté lui-même un message aux allures de piste quant à l'origine de l'agression au marteau dont a été victime de Paul Pelosi.
(FILES) In this file illustration photo taken on October 4, 2022, a phone screen displays a photo of Elon Musk with the Twitter logo shown in the background in Washington, DC. - The New York Stock Exchange did not permit trading on Twitter on October 28, 2022 after Elon Musk completed a $44 billion takeover of the social media platform. Twitter was listed among the companies experiencing a "trading halt," according to an NYSE notice that said the merger was "effective." (Photo by OLIVIER DOULIERY / AFP)