Changer d'édition

Egbert Lachaert et Conner Rousseau nommés préformateurs
International 2 min. 04.09.2020

Egbert Lachaert et Conner Rousseau nommés préformateurs

Egbert Lachaert (à g.) et Conner Rousseau, le nouveau duo sur lequel la Belgique fonde tous ses espoirs de gouvernement fédéral

Egbert Lachaert et Conner Rousseau nommés préformateurs

Egbert Lachaert (à g.) et Conner Rousseau, le nouveau duo sur lequel la Belgique fonde tous ses espoirs de gouvernement fédéral
Photomontage
International 2 min. 04.09.2020

Egbert Lachaert et Conner Rousseau nommés préformateurs

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les présidents de l'Open Vld et du sp.a ont été reçus ce vendredi en audience par le roi Philippe. Chargés d'une mission de préformation, ils feront rapport au plus tard le 11 septembre. Sept partis vont œuvrer à l’élaboration d'une coalition Vivaldi.

Deux jours après l'ouverture de Joachim Coens, le président du CD&V en faveur d'une coalition «Avanti», le roi Philippe a nommé Egbert Lachaert et Conner Rousseau comme préformateurs. Les présidents respectifs de l'Open Vld (parti libéral flamand) et du sp.a (parti socialiste flamand) feront rapport au roi de leur mission au plus tard le 11 septembre. «Il y a une percée», s'est réjoui Egbert Lachaert à sa sortie du palais royal, des propos relayés par RTL Info. «Après des mois d'immobilisme, nous voulons faire à nouveau avancer les citoyens et les entreprises», a-t-il poursuivi.

Cette ouverture d'une mission de préformation indique que les discussions en vue de former un nouveau gouvernement fédéral avancent, même s'il reste plusieurs pierres d'achoppement. La preuve, si huit partis (les socialistes, les écologistes, les libéraux, les sociaux-démocrates francophones et flamands) s'étaient assis autour de la table des négociations, seuls... sept poursuivront les discussions en vue de former une coalition «Vivaldi». Le cdH ayant en effet décidé de se retirer de la négociation.


The Belgian flag flies at half-mast at the Palais de la Nation near the Wetstraat (Rue de la Loi) which was evacuated after an explosion at the Maalbeek subway station in Brussels on March 22, 2016.
European countries vowed to defend democracy against terrorism after blasts at Brussels airport and in the EU's institutional heart left at least 26 dead and dozens injured. / AFP / Belga / NICOLAS MAETERLINCK / Belgium OUT
«Avanti», pour sortir la Belgique de l'impasse?
Le CD&V est disposé à discuter avec les libéraux, les socialistes et les écologistes en vue de former un nouveau gouvernement fédéral, a laissé entendre jeudi Joachim Coens, le président des chrétiens-démocrates flamands. Ce serait alors sans la N-VA.

«On pourrait continuer à débattre longtemps sur la présence de tel ou tel parti pour négocier, pour savoir s'il faut tel ou tel partenaire. Mais le pire pour les citoyens est l'absence de décision, de négociations et de perspectives», a estimé Egbert Lachaert lors de sa conférence de presse. Le président des libéraux flamands a en outre assuré qu'«on veut vraiment que cela fonctionne», espérant «présenter une bonne nouvelle très bientôt, car la confiance règne autour de la table. Tout le monde sait que si ça n'aboutit pas, la situation deviendra très compliquée.»

Le président de l'Open VLD a conclu son intervention en disant que «Conner Rousseau et moi-même n'avons aucune ambition pour devenir formateur par la suite». Pour rappel, l'actuel gouvernement minoritaire, dirigé par Sophie Wilmès, est censé redemander la confiance de la Chambre d'ici le 17 septembre. La Première ministre a déjà annoncé qu'elle présenterait sa démission si celle-ci n'était pas renouvelée. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Avanti», pour sortir la Belgique de l'impasse?
Le CD&V est disposé à discuter avec les libéraux, les socialistes et les écologistes en vue de former un nouveau gouvernement fédéral, a laissé entendre jeudi Joachim Coens, le président des chrétiens-démocrates flamands. Ce serait alors sans la N-VA.
The Belgian flag flies at half-mast at the Palais de la Nation near the Wetstraat (Rue de la Loi) which was evacuated after an explosion at the Maalbeek subway station in Brussels on March 22, 2016.
European countries vowed to defend democracy against terrorism after blasts at Brussels airport and in the EU's institutional heart left at least 26 dead and dozens injured. / AFP / Belga / NICOLAS MAETERLINCK / Belgium OUT
Une touche de bleu dans les négociations belges
Les supputations vont bon train autour de la nomination mardi par le roi du libéral flamand Egbert Lachaert. Celui qui passe pour un allié potentiel de la N-VA devra rendre rapport au roi le 28 août.
Le roi Philippe missionne Egbert Lachaert
Après avoir accepté la démission du duo Bart De Wever - Paul Magnette, le souverain belge a chargé ce mardi le président de l'Open-VLD de chercher à constituer une nouvelle majorité fédérale. Celui-ci devra faire rapport au roi le 28 août
(FILES) In this file photo taken on April 24, 2018 King Philippe of Belgium speaks during the opening session of the 72nd High-level Meeting on Peacebuilding and Sustaining Peace at United Nations Headquarters in New York. - Belgium's King Philippe expressed his "deepest regrets" for the harm done during Belgian colonial rule in DR Congo, in a first for his country. "I want to express my deepest regrets for these wounds of the past whose pain is reawakened today by the discrimination still present in our societies," Philippe said on June 30, 2020, in a letter to DR Congo President Felix Tshisekedi to mark the country's 60th independence anniversary. (Photo by HECTOR RETAMAL / AFP)
La parole est au roi Philippe
La réaction du souverain belge est particulièrement attendue ce lundi face à l'échec patent des négociations gouvernementales. La classe politique retient son souffle.
(From L) N-VA chairman Bart De Wever, King Philippe of Belgium and PS chairman Paul Magnette arrive ahead of a meeting with the King at the Royal Palace in Brussels, on August 8, 2020, regarding the formation of a new government after the federal elections of 26 May 2019. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT