Changer d'édition

Edouard Philippe promet «assez de masques» pour le 11 mai
International 28.04.2020 Cet article est archivé

Edouard Philippe promet «assez de masques» pour le 11 mai

Edouard Philippe a invité les entreprises «à veiller à équiper leurs salariés» et les particuliers «à se confectionner eux-mêmes des masques»

Edouard Philippe promet «assez de masques» pour le 11 mai

Edouard Philippe a invité les entreprises «à veiller à équiper leurs salariés» et les particuliers «à se confectionner eux-mêmes des masques»
Photo: AFP
International 28.04.2020 Cet article est archivé

Edouard Philippe promet «assez de masques» pour le 11 mai

Le Premier ministre français a assuré mardi qu'il y aurait «assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins», au moment de la levée progressive du confinement. A compter du 11 mai les rassemblements de dix personnes seront à nouveau autorisés.

(AFP) - Lors de l'annonce des détails sur le plan de déconfinement progressif ce mardi à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a expliqué que «les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes», à partir du 11 mai. Il a aussi souligné qu'il était «préférable» de porter un masque dans «de nombreuses circonstances». 

Les scientifiques ont «évolué» sur la question du port du masque et «disent aujourd'hui (...) qu'il est préférable, dans de nombreuses circonstances, de porter un masque plutôt que de ne pas en porter. Et il me revient donc de le dire et de faire en sorte que cela soit possible», a indiqué le Premier ministre français. Revenant sur la situation de pénurie des dernières semaines, le chef du gouvernement a assumé la décision de réserver les stocks de masques chirurgicaux aux soignants, dans un contexte de stocks insuffisants, «un choix difficile», «contesté», mais «que j'ai estimé nécessaire». 


Les Belges vivront désormais masqués
Alors que la Belgique dénombre plus de 6.000 morts dues au coronavirus, le masque de protection est au cœur des étapes successives du déconfinement qui commencera le 4 mai. Il se portera dès l'âge de 12 ans.

«Progressivement, nous parviendrons à une situation classique, où les Français pourront sans risque de pénurie se procurer des masques grand public dans tous les commerces», a-t-il assuré. Pour l'approvisionnement de la population, Edouard Philippe a invité les entreprises «à veiller à équiper leurs salariés» et les particuliers «à se confectionner eux-mêmes des masques», en utilisant les «guides pratiques de confection» diffusés. 

L'Etat prendra par ailleurs en charge «50% du coût des masques» grand public achetés par les collectivités locales. Le port d'un masque sera notamment obligatoire dans les transports publics et pour les professionnels de la petite enfance, ainsi que pour les élèves à partir du collège. Pour ces derniers, il en sera fourni à ceux «qui n'auraient pas réussi à s'en procurer». Les masques seront en revanche «prohibés» pour les enfants de moins de trois ans et ceux en maternelle, et ne sont «pas recommandés» à l'école primaire. 


Sur le même sujet

En ordre dispersé et parfois dans la polémique, les Européens ont amorcé un déconfinement qui s'annonce particulièrement complexe, alors que la pandémie a fait à ce jour plus de 206.000 morts pour près de trois millions de contaminés dans le monde.
Jose, 45, pushes her son Pol's stroller past a mural depicting a person wearing a face mask, on April 26, 2020, in Barcelona, during a national lockdown to prevent the spread of the COVID-19 disease. - After six weeks stuck at home, Spain's children were being allowed out today to run, play or go for a walk as the government eased one of the world's toughest coronavirus lockdowns. Spain is one of the hardest hit countries, with a death toll running a more than 23,000 to put it behind only the United States and Italy despite stringent restrictions imposed from March 14, including keeping all children indoors. Today, with their scooters, tricycles or in prams, the children accompanied by their parents came out onto largely deserted streets. (Photo by Josep LAGO / AFP)
Alors que la Belgique dénombre plus de 6.000 morts dues au coronavirus, le masque de protection est au cœur des étapes successives du déconfinement qui commencera le 4 mai. Il se portera dès l'âge de 12 ans.
Chaque jeune effectuant sa rentrée le 25 mai disposera d'un tour de cou lui permettant de se couvrir bouche et nez si besoin. C'est une des promesses du ministre de l'Education au président du Syvicol. Pas de quoi rassurer le représentant des 102 communes du pays.
Politik, Maskenpflicht bei Schülern, Buff, Maske, Atemschutz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Malgré de nombreuses campagnes d'informations menées depuis le début de la pandémie de covid-19, de nombreuses erreurs circulent encore sur ces protections. Voici un guide pour être en mesure de les manipuler correctement.
Lokales, Politik, Illustration, Wirtschaft, Virus, Coronavirus, Maske gegen Ansteckung, Mundschutz,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort