Changer d'édition

Du faux sang pour alerter sur le déclin de la biodiversité
International 9 12.05.2019

Du faux sang pour alerter sur le déclin de la biodiversité

Du faux sang pour alerter sur le déclin de la biodiversité

Photo: AFP
International 9 12.05.2019

Du faux sang pour alerter sur le déclin de la biodiversité

Des membres du mouvement Extinction Rebellion sont venus dimanche déverser du faux sang sur les marches du Trocadéro à Paris, pour alerter contre le déclin accéléré de la biodiversité.

(AFP) – Vêtus de noir, les militants, des jeunes gens pour la plupart, s'étaient munis de 300 litres de liquide rouge - mélange de colorant alimentaire et de maïzena -, déversant leurs bidons sous les yeux des touristes nombreux, et des policiers présents dans le secteur.


Décadence accélérée des richesses de la nature
Écosystèmes ravagés, eau polluée, air vicié, un million d'espèces menacées d'extinction... La nature nécessaire à l'humanité «décline plus vite que jamais dans l'histoire humaine», selon le rapport du groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité publié ce lundi.

Porteurs de grandes banderoles vertes «Extinction Rebellion» et d'un calicot noir «Stop à la 6e extinction de masse», ils se sont recueillis plusieurs minutes en silence. Avant de commencer à nettoyer les marches.

A Bordeaux, six personnes se revendiquant du même mouvement ont été placées en garde en vue dimanche pour avoir participé à l'accrochage dans la nuit d'une grande banderole «Chirac reviens» sur des échafaudages de la Chambre de Commerce et d'Industrie, place de la Bourse, haut lieu touristique.


French Environment Minister Francois de Rugy (3rd L) and  French Junior Minister for Environment Brune Poirson (4th R) hold a certificate for a AFNOR-normalization label "Egalite grand evenement" (Equality Grand Event) and a certificat 20121 iso standard for the implementation of a sustainable development policy flanked by (from L to R) Britain's Parliamentary Under Secretary of State at the Department for Environment, Food and Rural Affairs (Defra) Therese Coffey, US' Andrew Wheeler, Environmental Protection Agency (EPA) admistrator, Canada's Anne Dubuc, Associate Deputy Minister, Japan's Environment, Nuclear Disaster Minister Yoshiaki Harada, Giovanni Brunelli, director at the Italian Ministry for the Environment, Land and Sea Protection at the end of a G7 Environment ministers' meeting on May 6, 2019, in Metz, eastern France. - Environment ministers of the G7 nations gathered for the two-day meeting to prepare for a G7 summit in Biarritz from August 24, to 26, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le G7 à Metz adopte une charte non contraignante
Les ministres de l'Environnement du G7 réunis deux jours à Metz ont adopté lundi une charte pour la biodiversité, non contraignante. Au moment même où un groupe d'experts de l'ONU lance un vrai cri d'alarme sur l'état catastrophique de la nature.

XR France a précisé sur Facebook que ce message «ironique» faisait référence à une phrase prononcée par Jacques Chirac en 2002 lors du Sommet de la Terre à Johannesburg (Afrique du Sud) et «avait pour but de (...) rappeler l'inaction des gouvernements depuis de nombreuses années» contre le réchauffement climatique et pour la défense du monde vivant.

Un mouvement qui prône la désobéissance civile non violente

Selon la police, les six personnes ont été interpellées sur place pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui», à savoir celle des passants sous l'échafaudage et des policiers et pompiers intervenus sur les lieux.


Nous avons détruit 60% des animaux en 40 ans
Toujours plus alarmant, le rapport du WWF (Fondation mondiale pour la nature) indique que 60% des animaux sauvages ont disparu en 40 ans. Mais à certains endroits de la planète, les efforts pour sauver des espèces ont été payants.

La banderole a été retirée par les pompiers vers 9 heures. Selon le dernier rapport des experts de l'ONU sur la biodiversité (IPBES), publié lundi, un million d'espèces (sur 8 millions) sont menacées d'extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies.

Extinction Rebellion France s'est structuré ces derniers mois, sur le modèle du mouvement né à l'automne 2018 en Grande-Bretagne et qui prône la désobéissance civile non violente pour contraindre gouvernants et responsables à répondre à la crise climatique et écologique.