Changer d'édition

Donald Trump met le feu aux poudres à Hong Kong
International 11 28.11.2019

Donald Trump met le feu aux poudres à Hong Kong

Les manifestants hongkongais brandissaient des symboles américains après la promulgation de la résolution par la Maison Blanche.

Donald Trump met le feu aux poudres à Hong Kong

Les manifestants hongkongais brandissaient des symboles américains après la promulgation de la résolution par la Maison Blanche.
AFP
International 11 28.11.2019

Donald Trump met le feu aux poudres à Hong Kong

Le président américain a promulgué une résolution, jeudi, soutenant clairement les manifestants pro-démocratie hongkongais. Une mesure qui a enragé Pékin et fait descendre des militants dans les rues de Hong Kong.

(AFP) - Le soutien inattendu venu de Washington a fait descendre des milliers de Hongkongais dans les rues. Le président américain Donald Trump a promulgué, jeudi, une loi soutenant les manifestations pro-démocratie de la cité asiatique. La résolution menace de suspendre le statut économique spécial accordé par Washington à l'ancienne colonie britannique si les droits des manifestants ne sont pas respectés.

Une prise de position forte à laquelle Pékin a réagi avec colère. Qualifiant ce texte "d'abomination absolue" et menaçant Washington de représailles, en pleine guerre commerciale entre les deux pays. Pour la deuxième fois en l'espace de quatre jours, l'ambassadeur des Etats-Unis à Pékin, Terry Branstad, a été convoqué au ministère chinois des Affaires étrangères. 

La diplomatie chinoise a évoqué des «représailles» en réponse à ce geste de soutien du mouvement hongkongais, sans préciser lesquelles. Après pratiquement six mois d'agitation parfois violente dans l'ex-colonie britannique, le régime communiste accuse le texte de «soutenir effrontément les actes commis contre d'innocents citoyens qui ont été frappés, blessés et brûlés (...) par des criminels violents». 

Les deux premières puissances mondiales se livrent depuis l'an dernier une guerre commerciale à coup de hausses de droits de douane. Ces derniers jours, ils ont envoyé des signaux positifs quant à la conclusion avant la fin de l'année d'un accord commercial partiel, dit de «phase un».   


Sur le même sujet

La crainte d'«un chemin sans retour» à Hong Kong
Au lendemain de la fermeture inédite de l'aéroport de l'ancienne colonie britannique en raison d'une manifestation, la cheffe de l'exécutif, pro-Pékin, estime mardi que la crise politique en cours mènera la ville «dans une situation inquiétante et dangereuse».
TOPSHOT - CORRECTION - Pro-democracy protesters gather against the police brutality and the controversial extradition bill at Hong Kong's international airport on August 12, 2019. - Hong Kong airport authorities cancelled all remaining departing and arriving flights at the major travel hub on August 12, after thousands of protesters entered the arrivals hall to stage a demonstration. (Photo by Manan VATSYAYANA / AFP) / CORRECTING THE WHOLE CAPTION