Changer d'édition

Donald Trump annonce son propre réseau social
International 21.10.2021
USA

Donald Trump annonce son propre réseau social

L'app lancée par l'ancien président est déjà disponible sur l'App Store.
USA

Donald Trump annonce son propre réseau social

L'app lancée par l'ancien président est déjà disponible sur l'App Store.
Photo : AFP
International 21.10.2021
USA

Donald Trump annonce son propre réseau social

Banni depuis le début de l'année de Twitter, Facebook et YouTube, l'ancien président va lancer "Truth Social", plateforme pour assurer la communication du politicien toujours revanchard.

(AFP) - En janvier 2021, les trois réseaux sociaux majeurs avaient fini de tergiverser. Après bien des reproches adressés à l'intéressé et des suspensions temporaires de service, YouTube, Facebook et Twitter avaient exclu Donald Trump de la liste de leurs usagers. Privant d'écho les propos de celui que ces médias sociaux accusent d'avoir incité des partisans à la violence sur leurs plateformes avant l'assaut contre le Capitole.


DES MOINES, IOWA - OCTOBER 09: Former President Donald Trump speaks to supporters during a rally at the Iowa State Fairgrounds on October 09, 2021 in Des Moines, Iowa. This is Trump's first rally in Iowa since the 2020 election.   Scott Olson/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Trump veut le secret autour de l'assaut du Capitole
L'ancien président américain s'est pourvu en justice pour bloquer la divulgation des documents de la Maison Blanche relatifs à l'assaut des institutions de Washington mené par ses partisans.

L'ancien président veut désormais «résister face à la tyrannie des géants des technologies», qui ont «utilisé leur pouvoir unilatéral pour réduire au silence les voix dissidentes en Amérique», a-t-il déclaré dans un communiqué. Sa plateforme (baptisée Truth Social)  appartiendra au groupe nouvellement créé Trump Media & Technology (TMTG). Cette structure fournira également un service de vidéo à la demande et des podcasts «non-woke», précise le communiqué.

«Nous vivons dans un monde où les talibans ont une énorme présence sur Twitter alors que votre président américain préféré a été réduit au silence. C'est inacceptable», poursuit Donald Trump qui, des années durant, était apparu comme un accro des réseaux. Le président US d'alors n'hésitant pas à commenter chacun des épisodes marquant l'actualité. 


(FILES) In this file photo US President Donald Trump makes his way from the Rose Garden after speaking on COVID-19 testing at the White House in Washington, DC on September 28, 2020. - President Donald Trump began his final full day in the White House on January 19, 2021 with a long list of possible pardons to dish out before snubbing his successor Joe Biden's inauguration and leaving for Florida. On January 20, 2021 at noon, Biden will be sworn in and the Trump presidency will end, turning the page on some of the most disruptive, divisive years the United States has seen since the 1960s. (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
Trump laisse juste un courrier pour Biden
A défaut de lui serrer la main, l'ex-président américain a adressé une lettre à son successeur à la Maison blanche. A défaut d'assister à la prestation de serment, le milliardaire s'est donc plié là à une tradition américaine.

Truth Social sera accessible en version bêta sur invitation dès novembre 2021, avant un lancement généralisé au premier trimestre 2022. Mais l'application est d'ores et déjà disponible en précommande sur l'App Store.

«Je suis enthousiaste à l'idée de commencer bientôt à partager mes idées sur Truth Social», dit celui qui avait également 35 millions d'abonnés sur Facebook et 24 millions sur Instagram avant d'en être exclu. 


Sur le même sujet

«Un catalyseur», voilà comment un élu a décrit la lanceuse d'alerte Frances Haugen, dont l'exposé a écorné mardi l'image de Facebook au point de pousser le Congrès à promettre de mieux réguler le géant californien.
This picture taken in Moscow on October 5, 2021 shows the US online social media and social networking service Facebook's logo on a smartphone screen. - Major social media services including Facebook, Instagram and WhatsApp were hit by a massive outage on October 4, 2021, tracking sites showed, impacting potentially tens of millions of users. (Photo by Kirill KUDRYAVTSEV / AFP)
Les partis belges sont de plus en plus nombreux à utiliser la plateforme de diffusion en live de jeux vidéos. Un coup de jeune dans leur communication.
Quelques jours après l'annonce du piratage de quelque 530 millions de comptes du réseau social créé par Mark Zuckerberg, c'est au tour du site dédié aux réseaux professionnels de connaître des difficultés. La CNPD indique que seules «des données publiquement disponibles» sont concernées.
L'ex-président américain a échappé samedi à un verdict de culpabilité à l'issue d'un procès historique devant le Sénat américain, qui le jugeait pour son rôle supposé dans les violences du 6 janvier au Capitole.
(FILES) In this file photo former US President Donald Trump arrives to speak at the press briefing at the White House in Washington, DC, on July 30, 2020. - One year after his first impeachment, former president Donald Trump finds himself the subject of an unprecedented second trial beginning February 9, 2021 in the Senate, whose members must determine whether he incited a deadly assault on the US Capitol. The 100 senators will also step into uncharted territory when they sit in judgment of a president who is no longer in office, a deeply damaged political figure who remains a potent force in his party even without the power of the White House. (Photo by JIM WATSON / AFP)
Alors que la tension monte aux Etats-Unis, les géants des réseaux sociaux ont signalé mardi soir un message de Donald Trump comme potentiellement trompeur. Le président américain prétendait avoir gagné avant la fin du décompte, un scénario maintes fois envisagé par les réseaux et néanmoins inquiétant.
ARCHIV - 13.08.2020, Indonesien, Makassar: Abzeichen für die Präsidentschaftswahl mit den Aufschriften «Vote» und «2020» sind auf einem Smartphone-Bildschirm vor einer US-Amerikanischen Flagge zu sehen. (zu dpa Themenpaket zur US-Wahl) Foto: Herwin Bahar/ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++