Changer d'édition

Disney rattrape Netflix avec ses services de streaming
International 2 min. 11.08.2022
221 millions d'abonnements

Disney rattrape Netflix avec ses services de streaming

Avec Disney+, le groupe Disney réunit sous un même toit les films classiques de Disney, les succès d'animation de Pixar et de nombreux films d'action en streaming.
221 millions d'abonnements

Disney rattrape Netflix avec ses services de streaming

Avec Disney+, le groupe Disney réunit sous un même toit les films classiques de Disney, les succès d'animation de Pixar et de nombreux films d'action en streaming.
Photos: Silas Stein/dpa
International 2 min. 11.08.2022
221 millions d'abonnements

Disney rattrape Netflix avec ses services de streaming

Il y a quelques années, Netflix était encore seul sur le marché du streaming. Aujourd'hui, Disney a rattrapé le leader actuel du marché.

(dpa) - Le géant du divertissement Walt Disney a enregistré une croissance rapide de ses services de streaming au cours du dernier trimestre. Les services à la demande Disney+, Hulu et ESPN+ totalisaient fin juin 221 millions d'abonnements, a annoncé le groupe mercredi après la clôture de la bourse américaine. Disney a ainsi rattrapé le leader actuel du marché, Netflix, qui a récemment perdu des clients et a également terminé le dernier trimestre avec 221 millions de comptes utilisateurs. «Nous avons eu un excellent trimestre», a annoncé le président de Disney Bob Chapek.


Carton plein international pour la saison 2 de Capitani
Depuis son lancement sur Netflix, la saison 2 de la série de Thierry Faber et Christophe Wagner connaît un large succès qui dépasse les frontières du Grand-Duché et même de l'Europe.

Disney+ et ESPN+ ont particulièrement prospéré, avec des taux de croissance annuels respectifs de 31 et 53 %, pour atteindre respectivement 152 millions et près de 23 millions d'abonnés. Le troisième service de streaming de Disney, Hulu, a vu son nombre d'abonnements augmenter de 8 % pour atteindre 46 millions d'utilisateurs. Le service de streaming Disney+, qui n'a été lancé qu'en novembre 2019 comme concurrent de Netflix, a gagné 14,4 millions de clients en trois mois - nettement plus que ce que les experts avaient prévu. Avec la série Obi-Wan Kenobi de Star Wars et Ms. Marvel de Marvel, il a remporté deux grands succès.

Forte augmentation des prix à venir

Disney a aussitôt profité de cette forte demande pour introduire d'importantes augmentations de prix. Ainsi, le 8 décembre, le prix de l'abonnement standard sans publicité à Disney+ devrait augmenter de 3 dollars pour atteindre 10,99 dollars par mois pour les clients américains. En contrepartie, Disney veut - comme Netflix - introduire une variante moins chère avec des pauses publicitaires. Cette offre devrait coûter 7,99 dollars par mois - le même prix que l'abonnement sans publicité jusqu'à présent. Chez Hulu, le prix augmente de 1 à 2 dollars par mois selon le modèle d'abonnement. ESPN+ avait également annoncé récemment une augmentation des prix aux États-Unis.


Le shop en ligne de Netflix s'exporte en Europe
S'il est de notoriété publique que Netflix est en perte de vitesse, peu savent que le géant du streaming propose des produits dérivés de ses séries à succès en ligne dans certains pays européens.

Sur le plan financier, les choses se sont tout aussi bien passées pour l'empire du divertissement, qui possède également la branche classique de la télévision par câble ainsi que des studios de cinéma, des parcs à thème, des centres de vacances et des bateaux de croisière. Le chiffre d'affaires a augmenté de 26% en comparaison annuelle pour atteindre 21,5 milliards de dollars. Le bénéfice a augmenté de 53% pour atteindre 1,4 milliard de dollars (1,36 milliard d'euros).

Les chiffres trimestriels ont nettement dépassé les attentes des analystes. L'action a réagi après la bourse avec une hausse du cours de plus de 4%. Disney a pourtant eu du mal à Wall Street ces derniers temps: l'action est en baisse de 28% depuis le début de l'année.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après avoir subi de plein fouet la pandémie, l'industrie peine à faire revenir les spectateurs. Pour attirer à nouveau le public, les salles n'ont donc d'autre choix que de se réinventer en profondeur.
Après des années de conquête des utilisateurs à grande vitesse, le géant du streaming Netflix a perdu 200.000 abonnés dans le monde au premier trimestre par rapport à fin 2021, et il s'attend à en perdre encore plus au printemps.
(FILES) This file photo taken on March 26, 2022, shows the Netflix logo at the Anime Japan 2022 fair in Tokyo. - Netflix shares lost more than a fifth of their value on April 19, 2022, after it revealed its ranks of subscribers shrank in the first quarter of this year. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)