Changer d'édition

Deux millions d'Européens veulent rester au Royaume-Uni
International 09.10.2019

Deux millions d'Européens veulent rester au Royaume-Uni

La crainte inspirée par les prises de position de Boris Johnson est à l'origine de bien des demandes de statut de résident.

Deux millions d'Européens veulent rester au Royaume-Uni

La crainte inspirée par les prises de position de Boris Johnson est à l'origine de bien des demandes de statut de résident.
Photo : AFP
International 09.10.2019

Deux millions d'Européens veulent rester au Royaume-Uni

Rien qu'en septembre, 500.000 citoyens originaires de l'UE ont fait part de leur souhait de ne pas quitter le pays après le Brexit.

(AFP) - Près de deux millions de citoyens européens ont demandé à rester au Royaume-Uni après le Brexit, indiquent des statistiques publiées mercredi par le gouvernement britannique. Le nombre total de demandes reçues fin septembre était de plus de 1,8 million, (1.860.200), dont 520.600 reçues pour le mois dernier.

Cela témoigne d'une «inquiétude», selon Nicholas Hatton, fondateur de The3Million, association défendant les intérêts des citoyens européens au Royaume-Uni. «Quand on fait peur aux gens, les gens s'inquiètent et ils essaient de garantir leur statut, et le gouvernement leur a fait très peur avec le risque de no deal», a-t-il déclaré.

Au total, plus de 1,5 million de demandes ont abouti, selon les statistiques officielles, 61% recevant le statut de «résident permanent» («settled status» en anglais), accordé aux personnes ayant vécu une période continue d'au moins cinq ans. Un statut qui leur permettra de continuer à travailler et bénéficier de prestations sociales après le Brexit.

Un «pre settled status» a été attribué à 38% d'autres qui résident au Royaume-Uni depuis moins longtemps. De quoi les autoriser à rester cinq ans supplémentaires dans le pays et de postuler pour le statut permanent une fois le seuil de cinq ans de résidence atteint.

Demandes toujours possibles

Les Polonais, les Roumains et les Italiens étaient les plus nombreux à faire une demande. «Les citoyens européens sont nos amis, notre famille et nos voisins et nous voulons qu'ils restent», a réagi Brandon Lewis, secrétaire d'Etat au ministère de l'Intérieur, dans un communiqué, jugeant «fantastique» le nombre de candidatures.


(FILES) In this file photo taken on September 11, 2019 (FILES) In this file photo taken on March 29, 2017 a pro-remain protester holds up an EU flag with one of the stars symbolically cut out in front of the Houses of Parliament, shortly after British Prime Minister Theresa May announced to the House of Commons that Article 50 had been triggered in London. - Britain's government debt to national income ratio would surge to its highest level in 50 years if it leaves the EU without a deal, a leading think-tank said on October 8, 2019. (Photo by OLI SCARFF / AFP)
Londres et Bruxelles au bord de la rupture
Les négociations sur le Brexit entre le Royaume-Uni et les Européens semblaient au plus mal mardi à un peu plus de trois semaines de sa date prévue. Les Européens ont accusé le Premier ministre britannique Boris Johnson de jouer avec «l'avenir de l'Europe».

Les ressortissants de l'UE ont jusqu'au 31 décembre 2020 pour déposer leur dossier en cas de Brexit dur, ou jusqu'au 30 juin 2021 si un accord de divorce est conclu avec Bruxelles, selon le site internet du gouvernement britannique.


Sur le même sujet

Johnson ne convainc toujours pas les Européens
Le compromis du Premier ministre britannique sur le Brexit s'est heurté jeudi à un scepticisme grandissant de l'Irlande et de ses alliés européens, renforçant les craintes d'un divorce sans accord dans quatre semaines.
A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows Britain's Prime Minister Boris Johnson speaking about the government's proposed Brexit deal in the House of Commons in central London on October 3, 2019. - British Prime Minister Boris Johnson met his senior ministers on Thursday before setting out on a delicate mission to convince sceptical EU leaders to back his new Brexit plan. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU " - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS - EDITORS NOTE THE IMAGE HAS BEEN DIGITALLY ALTERED AT SOURCE TO OBSCURE VISIBLE DOCUMENTS
Juncker prêt à discuter avec Johnson de ses propositions
Le président de la Commission européenne a prévu de s'entretenir ce mercredi avec le Premier ministre britannique après avoir pris connaissance de ses nouvelles propositions pour parvenir à une sortie négociée du Royaume-Uni de l'UE.
01.10.2019, Großbritannien, London: Zwei Frauen demonstrieren vor dem britischen Parlament. Auf dem Schild steht «Ein verrückter Kult ist an der Macht, verdammt sie». Foto: Mateusz Slodkowski/ZUMA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Boris Johnson dévoile son «offre finale»
Le Premier ministre britannique détaillera mercredi une ultime proposition sur la sortie de l'UE qu'il soumettra à Bruxelles. Il réserve ses annonces pour son discours de clôture du congrès du Parti conservateur.
Britain's Prime Minister Boris Johnson prepares his keynote speech for the annual Conservative Party conference in Manchester, northwest England, on October 1, 2019 which he'll deliver on the final day on October 2. - Britain is on the verge of submitting proposals for a new Brexit deal, Prime Minister Boris Johnson said Tuesday, even as France warned that failure to get a new agreement was the most likely outcome as the deadline loomed. (Photo by Stefan Rousseau / POOL / AFP)
Ces Britanniques qui changent de passeport
L'an dernier, 435 citoyens originaires du Royaume-Uni ont choisi d'opter pour la nationalité luxembourgeoise. Craignant les conséquences du Brexit, ils sont aussi nombreux à avoir choisi de devenir belges, français ou allemands.
(FILES) In this file photo taken on June 28, 2016 A man waves both a Union flag and a European flag together on College Green outside The Houses of Parliament at an anti-Brexit protest in central London on June 28, 2016. - British Prime Minister Boris Johnson announced Wednesday that the suspension of parliament would be extended until October 14 -- just two weeks before the UK is set to leave the EU -- enraging anti-Brexit MPs. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)
Explosion des demandes de résidence au Royaume-Uni
Le gouvernement britannique a annoncé jeudi avoir reçu plus de 750.000 dossiers pour l'obtention du statut de «résident permanent», de citoyens de l'UE souhaitant continuer à vivre dans le pays après le Brexit.
Quelque 750.000 citoyens de l'UE ont déposé une demande de «résidence permanente» au Royaume-Uni dans la perspective du Brexit.