Changer d'édition

Désillusion confirmée pour le vaccin CureVac
International 2 min. 01.07.2021
Santé

Désillusion confirmée pour le vaccin CureVac

En juin 2020, le gouvernement allemand avait pris une participation de 300 millions d'euros pour acquérir 23% des parts du laboratoire, après une tentative des autorités américaines d'obtenir des droits exclusifs pour les États-Unis sur un vaccin potentiel de CureVac.
Santé

Désillusion confirmée pour le vaccin CureVac

En juin 2020, le gouvernement allemand avait pris une participation de 300 millions d'euros pour acquérir 23% des parts du laboratoire, après une tentative des autorités américaines d'obtenir des droits exclusifs pour les États-Unis sur un vaccin potentiel de CureVac.
Photo : dpa
International 2 min. 01.07.2021
Santé

Désillusion confirmée pour le vaccin CureVac

La formule anti-covid développée par le laboratoire allemand n'est efficace qu'à 48% pour prévenir les infections. Un taux bien plus faible que les autres vaccins à ARN messager.

(AFP) - Mercredi soir, les résultats définitifs des essais cliniques à grande échelle du vaccin anti-covid du laboratoire allemand Curevav sont tombés. Et ils sont décevants : chez les 4.000 participants à l'essai, le candidat vaccin a démontré une efficacité globale de 48% (83 cas dans le groupe vacciné, 145 dans le groupe placebo) contre le covid-19, «quelle que soit sa gravité». Une donnée publiée par le laboratoire lui-même. 


CureVac peine à constituer son stock de vaccins
Alors même que son sérum est encore étudié par les autorités sanitaires, le laboratoire allemand dit rencontrer des problèmes d'approvisionnement, accusant les Etats-Unis de bloquer l'exportation de certains composants. Une situation qui pourrait mettre à mal les campagnes européennes de vaccination.

CureVac note que la performance de son produit est légèrement meilleure dans la tranche d'âge des 18-60 ans, où l'efficacité atteint 53%. Mais voilà qui est loin de constituer un satisfecit général. En revanche, du côté des participants âgés de plus de 60 ans, les données disponibles «n'ont pas permis de déterminer l'efficacité de manière statistiquement claire» reconnaissent les scientifiques.

Malgré ce résultat en demi-teinte, le PDG Franz-Werner Haas se dit convaincu que son candidat vaccin «apporte une contribution précieuse à la santé publique», notamment chez les 18-60 ans. Mais pas sûr que l'Agence européenne des médicaments (EMA) soit sensible à ce discours. Elle qui a déjà engagé une procédure d'examen en continu du produit, et doit donner son feu vert ou non à une possible mise sur la marché.

Pour CureVac, le refus de l'EMA serait un coup dur. Il en serait en effet fini du contrat passé par la Commission européenne avec la biotech pour l'achat de 405 millions de doses, dont une partie pour le Grand-Duché.

La firme allemande avait été parmi les premiers à se lancer dans la course au vaccin et espérait encore il y a peu mettre sur le marché un sérum performant en mai de cette année. Mais ses responsables avaient expliqué en juin avoir dû affronter «un virus différent» des concurrents en raison de la «grande diversité de mutations» présentes lorsqu'a commencé la phase d'essais en décembre.

Parmi les cas séquencés lors des essais, des variants dits «préoccupants», dont fait partie le variant Delta, ont été repérés chez plus de la moitié des patients. La souche originale du SARS-CoV-2 n'a été identifiée que dans 3% des cas.



Sur le même sujet

Le laboratoire américain pourrait bien être le cinquième autorisé à commercialiser son vaccin anti-covid en Europe. Dans l'attente de l'avis de l'Agence des médicaments, la commission européenne a précommandé 200 millions de doses.
Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.
A medical staff receives a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine on January 8, 2021 at the Cavale Blanche hospital in Brest, western France during a vaccination operation of the medical staff against the Covid-19 disease. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
La société américaine a annoncé qu'elle déposerait lundi des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin contre le covid-19 aux Etats-Unis et en Europe. Des résultats complets ont confirmé une haute efficacité, estimée à 94,1%.
(FILES) In this file photo a flu vaccine is administered at a walk-up Covid-19 testing site, November 24, 2020, in San Fernando, California, just northeast of the city of Los Angeles. - America should prepare for a "surge upon a surge" in coronavirus cases as millions of travelers return home after the Thanksgiving holiday, top US scientist Anthony Fauci warned on November 29, 2020. The United States is the worst-affected country, with 266,074 Covid-19 deaths, and President Donald Trump's administration has issued conflicting messages on mask-wearing, travel and whether the outbreak is under control. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.