Changer d'édition

Des plans de la centrale de Cattenom volés sur un parking

Des plans de la centrale de Cattenom volés sur un parking

Gerry Huberty
International 22.03.2018

Des plans de la centrale de Cattenom volés sur un parking

Le Républicain Lorrain révèle que des données sensibles concernant certaines centrales nucléaires françaises ont été volées à Amnéville le 16 février dernier. Parmi les documents, des plans de Cattenom et d'autres centrales.

(ChB) - Le 16 février dernier, l'employé d'un sous-traitant d'EDF stationne son véhicule professionnel sur un parking à Amnéville. Selon les révélations du Républicain Lorrain qui ont été confirmées par EDF, des voleurs ont dérobé, à l'intérieur du véhicule, du matériel informatique contenant des informations hautement sensibles au sujet des centrales nucléaires de Cattenom (Moselle), Flamanville (Manche) et Paluel (Seine-Maritime).

Parmi les objets volés:

  • un ordinateur portable siglé EDF,
  • un badge d'accès à la centrale de Cattenom
  • et deux clés USB.

L'ordinateur est crypté et a donc peu de chances d'être hacké, par des amateurs en tout cas, et le badge a été immédiatement désactivé.

Ce qui inquiète les autorités sont les deux clés USB, non sécurisées, qui contenaient les informations sensibles.

Il s'agit notamment de schémas des systèmes de ventilation des trois sites nucléaires puisque cette entreprise installait des éléments de ventilation à Cattenom. On ignore pour le moment si ces données étaient la cible des malfaiteurs qui ont volé plusieurs autres véhicules sur ce même parking.

EDF rassure: il ne s'agit pas de données sur les réacteurs ou le combustible, "ces données sensibles ne quittent pas les centrales".


Sur le même sujet

Des Luxembourgeois ont porté plainte contre EDF: ils racontent
Ils étaient un peu plus de 250 personnes, dans 5 villes de France ce weekend, à porter plainte contre EDF et l'Etat français pour «mise en danger de la vie d'autrui». Leur revendication? La fermeture des centrales nucléaires. Une vingtaine de Luxembourgeois ont fait le déplacement.
Ils ont fait la queue pendant plus de deux heures pour déposer leur plainte au bureau de police de Thionville.
Nouveau projet de loi: «Nous envoyons un signal anti-nucléaire fort à Paris»
Le gouvernement luxembourgeois a décidé de répondre à la France et à la Belgique qui s'interrogent depuis plusieurs années sur l'extension de la durée de vie des centrales nucléaires. Et c'est du côté légal que le Luxembourg joue sa carte. Un projet de loi concernant la responsabilité civile en cas d'accident nucléaire a été approuvé ce mercredi.
Le Luxembourg souhaite la fermeture de Cattenom au plus vite