Changer d'édition

Des milliers de «gilets jaunes» mobilisés pour un «acte VIII» émaillé de heurts
International 22 3 min. 05.01.2019

Des milliers de «gilets jaunes» mobilisés pour un «acte VIII» émaillé de heurts

Des milliers de «gilets jaunes» mobilisés pour un «acte VIII» émaillé de heurts

AFP
International 22 3 min. 05.01.2019

Des milliers de «gilets jaunes» mobilisés pour un «acte VIII» émaillé de heurts

Plusieurs milliers de «gilets jaunes» défilaient samedi dans un calme relatif à travers la France pour «l'acte VIII» de leur mobilisation, émaillé de heurts avec les forces de l'ordre à Paris et dans certaines villes de province.

AFP - Face à la multiplication des incidents en fin d'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a appelé sur Twitter «chacun à la responsabilité et au respect du droit».

Alors que le défilé parisien, parti des Champs-Elysées, s'était déroulé sans heurts dans la matinée, des tensions sont apparues dans l'après-midi dans la capitale, avec des jets de projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de lacrymogènes sur les quais de Seine, près de l'Hôtel de Ville.

Des incidents ont ensuite éclaté sur la passerelle Leopold-Sédar-Senghor qui relie les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries. Un gendarme a été blessé et évacué par les sapeurs-pompiers, selon la gendarmerie.

Un feu s'est également déclaré dans une péniche-restaurant amarrée près du musée d'Orsay et plusieurs scooters et une voiture ont été incendiés sur le boulevard Saint-Germain où des barricades de fortune ont été érigées, selon des journalistes de l'AFP.

A Rouen, où au moins entre 1.000 et 2000 personnes défilaient, un manifestant a été touché à la tête par des tirs de lanceurs de balles de défense et au moins deux «gilets jaunes» ont été interpellés, selon un journaliste de l'AFP.

A Montpellier, quatre CRS ont été légèrement blessés à la suite de jets de pierres et de bouteilles dans le secteur de la gare Saint-Roch, où la situation restait «tendue», avec entre 300 et 400 «gilets jaunes», selon la Direction départementale de la sécurité publique.

Un peu partout en France, les cortèges de «gilets jaunes», insensibles aux concessions de l'exécutif et au futur grand débat national, s'étaient pourtant ébranlés dans le calme aux cris de «Macron démission» et de «Stop à l'injustice fiscale» pour cette première mobilisation de l'année 2019.

Dans la capitale, la mobilisation a enflé au fur et à mesure et rassemblait dans l'après-midi près de 4.000 personnes, selon des sources policières. «Je n'avais pas de doute sur la mobilisation. En région aussi, beaucoup de choses se font», a commenté à l'AFP Priscillia Ludosky, une des figures à l'origine du mouvement de contestation en défilant sur les quais de Seine. «Le débat national (voulu par l'exécutif, ndlr), on n'y croit pas vraiment. L'organisation, c'est flou. Les sujets évoqués ne sont pas tous en rapport avec nos revendications», a-t-elle poursuivi. 

«Anti-Macron»

Jean, 70 ans, ancien salarié de France Telecom, manifestait pour la quatrième fois. «Je suis là en solidarité des gens qui font ce mouvement depuis des semaines. Je suis un anti-Macron de la première heure. Il n'aime ni la France ni les Français».

Les divers rassemblements en France étaient scrutés de près après des mobilisations en demi-teinte dans la rue ces dernières semaines. A Toulouse, la mobilisation était en hausse par rapport au 29 décembre, avec quelque 2.000 personnes défilant dans l'après-midi, sans qu'aucun incident ne soit signalé, selon la préfecture.

A Bordeaux, ils étaient environ 4.600 à manifester dans le calme, retrouvant leur niveau de mobilisation d'avant les fêtes de fin d'année et consacrant la capitale de Nouvelle-Aquitaine comme l'un des bastions du mouvement.

A Lyon, plusieurs milliers de «gilets jaunes» ont bloqué dans les deux sens l'autoroute A7 qui traverse la ville, créant des bouchons en amont des voies coupées à la circulation en ce jour de retour de vacances.

A Besançon, plus d'un millier de manifestants parcouraient le centre ville vers le parc des Glacis, lieu symbolique de la Résistance, pour un hommage aux 10 morts et à la centaine de blessés depuis le début du mouvement le 17 novembre, tandis qu'ils étaient entre 400 et 700 à manifester à Colmar.

Lors de «l'acte VII» du 29 décembre, 12.000 manifestants avaient été recensés à midi, loin des 282.000 personnes mobilisées le 17 novembre pour l'acte fondateur de ce mouvement qui a d'abord ciblé la hausse du prix des carburants avant de porter des revendications plus larges sur la fiscalité.

Fragilisé par cette contestation inédite, Emmanuel Macron avait annoncé le 10 décembre une série de mesures sociales et promis dans ses vœux du 31 décembre un retour à «l'ordre républicain», sans parvenir à éteindre la fronde.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les «gilets jaunes» toujours mobilisés pour leur acte 15
«On n'est pas fatigué»: les «gilets jaunes» ont réinvesti les rues samedi pour leur acte 15, enrayant la baisse de mobilisation des dernières semaines, avec des manifestations entachées de heurts en fin de cortèges dans plusieurs villes et un pique-nique à Chambord.
Protestors wearing a "Yellow Vest" (Gilet Jaune) sit and wave French flags in front of Chambord Castle's (Chateau de Chambord) on February 23, 2019 as he came to show his support to "Yellow Vests" (Gilets Jaunes) during a picnic as part of an anti-government demonstration. - 'Yellow vest' protesters take to the streets for 15th consecutive Saturday. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Neuvième samedi de mobilisation des «gilets jaunes»
«Pas de lutte des classes, tous chez les Bourgeois»: pour leur neuvième samedi de mobilisation, les «gilets jaunes» veulent monter un nouveau foyer de contestation à Bourges, en plus de Paris, pour démontrer que leur colère n'est pas éteinte, à trois jours du débat national censé apaiser la crise.
Pour la première fois depuis le début du mouvement, un grand appel a été lancé pour un rassemblement à Bourges ce samedi.