Changer d'édition

Des concentrations de gaz à effet de serre record en 2021
International 4 min. 31.08.2022
Réchauffement climatique

Des concentrations de gaz à effet de serre record en 2021

Côté conséquences du réchauffement, pour la dixième année consécutive, le niveau moyen des océans est également à un niveau record.
Réchauffement climatique

Des concentrations de gaz à effet de serre record en 2021

Côté conséquences du réchauffement, pour la dixième année consécutive, le niveau moyen des océans est également à un niveau record.
Photo: AFP
International 4 min. 31.08.2022
Réchauffement climatique

Des concentrations de gaz à effet de serre record en 2021

Un rapport scientifique met en évidence la hausse des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère en 2021.

(AFP) - Les concentrations dans l'atmosphère des gaz à effet de serre responsables du changement climatique ont atteint des niveaux record en 2021, selon un rapport scientifique qui montre à nouveau que le réchauffement de la planète «ne donne aucun signe de ralentissement».


Ces dernières années, les arbres ont beaucoup souffert de la sécheresse et des parasites.
2021, année de désastres climatiques en Europe
Eté le plus chaud de l'histoire, thermomètre qui s'affole, incendies exceptionnels, inondations dévastatrices: l'Europe a vécu en 2021 une avalanche d'événements extrêmes qui soulignent la nécessité d'agir contre le réchauffement, souligne le rapport annuel sur le climat européen.

«Les données présentées dans ce rapport sont claires: nous continuons à voir de plus en plus de preuves scientifiques des impacts mondiaux du réchauffement, qui ne montre aucun signe de ralentissement», a commenté Rick Spinrad, administrateur de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) dont les scientifiques ont dirigé ce rapport annuel sur le climat.

«Avec de nombreuses communautés frappées par des inondations qui ne se produisent que tous les 1.000 ans, des sécheresses exceptionnelles et une chaleur historique cette année, cela montre que la crise climatique n'est pas une menace à venir mais une chose à laquelle nous devons faire face aujourd'hui», a-t-il ajouté.

Baisse exceptionnelle en 2020

En 2021, la concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint en moyenne 414,7 parties par million (ppm), soit 2,3 ppm de plus qu'en 2020, selon l'étude publiée mardi dans la revue de la Société américaine de météorologie. Un record depuis le début des mesures et depuis au moins un million d'années.


L'Antarctique fond comme neige au soleil
En 44 ans de relevés satellitaires, la surface de la banquise de l'Antarctique n'a jamais été aussi petite. Alarmant.

Ce record n'est pas vraiment une surprise. Après la baisse exceptionnelle des émissions en 2020 avec la crise du covid-19, elles sont largement reparties à la hausse en 2021. Et dans tous les cas, le CO2 a une durée de vie dans l'atmosphère qui peut aller jusqu'à plusieurs centaines d'années.

Certains scientifiques comparent ainsi l'atmosphère à une baignoire. Même si on réduit le débit de l'eau qui y est déversée (les émissions issues des activités humaines), le volume d'évacuation (absorption du CO2 par les végétaux) n'est tout simplement pas suffisant pour compenser, et la baignoire continue à se remplir.

Les niveaux de méthane, gaz qui ne subsiste qu'une dizaine d'années, mais a un pouvoir de réchauffement 80 fois supérieur au CO2 sur une période de 20 ans, ont également atteint un record, selon le communiqué de la NOAA, qui note une accélération «importante» de l'augmentation annuelle des niveaux de méthane ces dernières années.

«Une planète de plus en plus petite»

Côté conséquences du réchauffement, pour la dixième année consécutive, le niveau moyen des océans est également à un niveau record: 0,97 cm au-dessus du niveau de 1993, année où les mesures par satellite ont commencé.


Plus discrets depuis le début de la pandémie, les activistes de Youth for Climate Luxembourg entendent faire revenir la crise climatique sur le devant de la scène pour tenter de peser sur le débat politique.
Les souffrances sans précédent de l'humanité face au réchauffement
Le nouvel opus des experts climat de l'ONU (Giec) a été publié lundi. Celui-ci est à nouveau alarmant et annonce des impacts irréversibles si rien n'est fait à court terme.

La température des océans, qui absorbent la majorité de la chaleur supplémentaire liée au réchauffement, n'a elle non plus jamais été aussi élevée.

Et 2021 se classe parmi les six années les plus chaudes jamais enregistrées (5e ou 6e selon les mesures), malgré une période marquée par le phénomène La Niña qui provoque un refroidissement.

Le rapport souligne également une activité cyclonique «bien au-dessus de la moyenne» en 2021, avec 97 cyclones et typhons suffisamment importants pour être nommés.

«Si nous prenons (ce constat) au sérieux et l'utilisons de manière avisée, il peut nous aider à prospérer sur une planète de plus en plus petite au regard des impacts de nos activités», a plaidé Paul Higgins, un responsable de la Société américaine de météorologie.


Comment le Luxembourg lutte contre le réchauffement des villes
Repenser et optimiser l’aménagement du territoire est essentiel avec les effets du réchauffement climatique. Point de situation au Luxembourg avec le ministère de l’Environnement et la députée Déi Gréng Semiray Ahmedova.

La planète a gagné en moyenne près de 1,2°C depuis l'ère préindustrielle, provoquant déjà une multiplication des événements météo extrêmes, des canicules aux tempêtes, en passant par les sécheresses et les inondations.

Et ce n'est que le début. Alors que chaque dixième de degré compte, le monde se dirige en effet vers un réchauffement de +2,8°C d'ici 2100 même si les engagements pris par les Etats dans le cadre de l'accord de Paris sont respectés, selon les experts climat de l'ONU (Giec).

Cet accord historique de 2015 vise à limiter le réchauffement bien en deçà de +2°C, si possible +1,5°C. Mais pour espérer tenir même l'objectif le moins ambitieux, il faudrait, entre 2030 et 2050, réduire chaque année les émissions comme en 2020, année exceptionnelle où une bonne partie de l'économie mondiale s'est arrêtée en raison du covid-19.


Sur le même sujet

Là-haut sur la montagne était un refuge construit en Italie. Les aléas du changement climatique ont déplacé la frontière sur le glacier et les deux tiers de la cabane perchée à 3.480 mètres d'altitude se trouvent désormais en Suisse.
A photograph taken on November 28, 2020 shows a banner marking the Swiss border near the 3,480-metre high Rifugio Guide del Cervino refuge at Testa Grigia peak between Zermatt Switzerland and Breuil-Cervinia, Italy. - Way up in the snowy Alps, the border between Switzerland and Italy has shifted due to a melting glacier, putting the location of an Italian mountain refuge in dispute. The border line runs along the drainage divide -- the point at which meltwater will run off down either side of the mountain towards one country or the other. But the Theodul Glacier's retreat means the watershed has crept towards the Rifugio Guide del Cervino, by the 3,480-metre high Testa Grigia peak -- and is gradually sweeping underneath the building. (Photo by Fabrice COFFRINI / AFP)
En seulement 45 jours, le Grand-Duché a consommé plus de ressources qu'il ne peut en produire en une année. Un triste record lié aux émissions de CO2 du pays, en raison de l'exportation de produits pétroliers.
Présidence de la France au Conseil de l'Union européenne
Placer l'océan au coeur des préoccupations: c'est l'ambition du sommet «Un océan» qui réunira scientifiques, ONG, politiques et entrepreneurs du 9 au 11 février en France.