Changer d'édition

Des cadeaux pour inciter à davantage de vaccination
International 1 3 min. 12.07.2021
Covid-19

Des cadeaux pour inciter à davantage de vaccination

Si en Grèce les jeunes vaccinés peuvent recevoir 150 euros, l'idée n'est «pas d'actualité» au Luxembourg.
Covid-19

Des cadeaux pour inciter à davantage de vaccination

Si en Grèce les jeunes vaccinés peuvent recevoir 150 euros, l'idée n'est «pas d'actualité» au Luxembourg.
Photo: Reuters
International 1 3 min. 12.07.2021
Covid-19

Des cadeaux pour inciter à davantage de vaccination

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Face à la multiplication des infections liées au variant Delta, les solutions apportées se multiplient pour tenter d'éviter une quatrième vague de covid-19. Parmi les plus courantes, la mise en place de récompenses, notamment pécuniaires.

La hausse spectaculaire observée ces derniers jours au Luxembourg du nombre d'infections s'observe ailleurs dans le monde. La faute principalement aux effets du variant Delta, bien plus contagieux que la source originelle du covid-19. Pour contrer ce qui pourrait se transformer en quatrième vague qui viendrait frapper une nouvelle fois les services hospitaliers, les solutions apportées aux quatre coins de la planète pour accélérer la vaccination se multiplient. 

Si certains pays misent avant tout sur la prise de conscience individuelle en jouant la carte de l'intérêt collectif, d'autres se montrent plus directs. Soit en rendant la vaccination obligatoire, soit en payant les nouveaux vaccinés, comme en Grèce ou en Serbie. Mais alors que Belgrade a fait le choix de verser 25 euros à chaque personne en schéma vaccinal complet ou à ceux qui ont reçu une première dose, Athènes va un cran plus loin en ciblant uniquement les 18-25 ans. Une fois vacciné, chacun d'entre eux se voit créditer de 150 euros qui pourront être utilisés pour relancer l'économie nationale via des bons à utiliser pour des concerts, des réservations dans les hôtels ou des activités culturelles.


08.07.2021, Niedersachsen, Bad Essen: Aufgezogene Spritzen mit dem Wirkstoff von Biontech liegen auf einem Tablett. Bürger können sich spontan gegen das Coronavirus impfen lassen. Die Impfaktion findet auf dem Wochenmarkt statt. Der Stand neben der Touristeninfo ist zwischen 14 und 18 Uhr geöffnet. Eine Voranmeldung ist nicht notwendig. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Ces pays qui imposent la vaccination anti-covid
L'obligation vaccinale contre le Covid-19, en débat dans plusieurs pays dont la France, gagne du terrain dans le monde face à la progression du variant Delta.

Approche différente en Israël où certains bars et restaurants ont proposé, dès le mois de février dernier, des pizzas ou des bières gratuites aux personnes pouvant prouver qu'elles sont immunisées face au virus. Et comme souvent, la démesure atteint son apogée aux Etats-Unis où les initiatives de ce genre se sont multipliées ces dernières semaines. Si certaines entreprises ont joué le jeu de l'incitation en offrant des avantages à leurs employés comme davantage de congés payés ou des bonus, les autorités de certains Etats américains ne sont pas en reste.

Au cours du mois de mai, l'Etat du New Jersey offrait ainsi une bière à chaque résident majeur qui recevait sa première injection, tandis que l'Etat du Michigan offrait des cartes cadeaux d'une valeur de 50 dollars et que celui de Californie organisait une loterie réservée aux seules personnes vaccinées. Une loterie dotée de 50.000 dollars (42.130 euros). 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Au Luxembourg, l'idée n'est «pas d'actualité», indique lundi le ministère de la Santé, en référence notamment à l'adhésion générale de la population à la campagne de vaccination. Selon les derniers chiffres donnés par le gouvernement, près de 80% des rendez-vous pris auprès des six centres de vaccination sont honorés. A ce jour, quelque 267.430 personnes disposent d'un schéma vaccinal complet, tandis que 604.188 doses ont été officiellement injectées. 

Autrement dit, l'objectif d'injecter une première dose à 70% de la population résidente adulte «a été atteint», indiquait jeudi dernier Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé. La campagne luxembourgeoise va toutefois encore s'accélérer avec l'envoi prochain des invitations pour les résidents âgés de 12 ans et plus, dont plus de 4.200 volontaires se sont d'ores et déjà signalés. Reste que face à la virulence des variants, la possibilité de mettre en place une nouvelle phase de vaccination reste à l'étude, la présidente du conseil national des maladies infectieuses estimant «probable» la nécessité d'injecter à la population une troisième dose à l'automne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses vient de donner son aval pour l'administration d'une nouvelle injection antivirale pour les seniors nés avant 1946, mais aussi à l'ensemble des résidents en maison de retraite (sans distinction d'âge).
Majoritaire dans les nouvelles infections depuis la fin du mois de juin, la mutation indienne du covid-19 représente désormais six nouveaux cas sur dix, selon le bilan publié mercredi par le ministère de la Santé.
Wirtschaft, Gerichtsmediziner und Forensiker, LNS, Département Médecine Légale, forensische Toxikologie und DNA, Laboratoire, Analyse, Test, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les listes d'attente pour se faire injecter les vaccins de Johnson&Johnson ou AstraZeneca ne désemplissent pas au Grand-Duché: 781 nouvelles personnes y sont inscrites, indique ce mercredi le ministère de la Santé.
Face aux mutations du covid-19, le Dr Thérèse Staub, présidente du conseil supérieur des maladies infectieuses, estime que la population résidente devra repasser par la case centre de vaccination après la rentrée pour bénéficier d'une meilleure protection sanitaire. Interview.
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.