Changer d'édition

Décollage réussi pour le premier film tourné dans l'espace
International 2 min. 05.10.2021
Cinéma

Décollage réussi pour le premier film tourné dans l'espace

Avant de partir, comédienne et réalisateur ont subi tests et entraînements pour être aptes à vivre dans l'ISS.
Cinéma

Décollage réussi pour le premier film tourné dans l'espace

Avant de partir, comédienne et réalisateur ont subi tests et entraînements pour être aptes à vivre dans l'ISS.
Photo : AFP
International 2 min. 05.10.2021
Cinéma

Décollage réussi pour le premier film tourné dans l'espace

La Russie a envoyé, mardi, une actrice et un réalisateur dans l'espace pour y tourner le premier long-métrage en orbite de l'histoire. Un sacré tacle à Hollywood.

 (AFP) - Depuis Baïkonour, à 8h55 ce mardi, le cosmonaute chevronné Anton Chkaplerov a décollé à bord du vaisseau Soyouz. La nouvelle serait ordinaire si notre homme n'était pas monté à bord de son engin avec deux convives peu ordinaires : une actrice et un réalisateur envoyés dans l'espace pour y tourner le premier long-métrage en orbite. A l'affiche donc : la comédienne Ioulia Peressild (37 ans) et celui qui tiendra la caméra en apesanteur, Klim Chipenko, (38 ans).


Backdropped by Earth's horizon and the blackness of space, a portion of the International Space Station is featured in this image provided by NASA and photographed by a crew member on the International Space Station while space shuttle Endeavour remains docked with the station Monday Feb. 15, 2010. (AP Photo/NASA)
Le Luxembourg va mettre un pied dans l'ISS
Non, il n'est pas prévu que le Grand-Duché envoie un spationaute à bord de la station spatiale internationale. Par contre, des étudiants luxembourgeois auront la chance de voir leur expérience être menée 400 km au-dessus de leur tête. Il faut juste qu'elle tienne dans une boite...

Après le tourisme spatial, voilà donc l'ère du 7e Art dans les étoiles qui s'ouvre. Le réalisateur et l'actrice auront 12 jours pour filmer certaines des scènes d'un long-métrage provisoirement intitulé Le Défi. Film dont le scénario met en scène une chirurgienne ayant pour mission de sauver un cosmonaute. Le duo est attendu de retour sur Terre, le 17 octobre prochain.

Dans un contexte de tensions entre la Russie et les Etats-Unis, cette aventure cinématographique prend des allures de nouvelle course, 60 ans après l'envoi par Moscou du premier homme dans l'espace, Youri Gagarine. L'enjeu pour l'équipe russe est aujourd'hui de devancer un projet de film américain en orbite de Tom Cruise, dont le calendrier n'est pas connu.

«C'est un grand plaisir. Pour moi, l'espace est attirant (...), illimité», a déclaré avant le décollage Mme Peressild, selon une vidéo diffusée mardi par la chaîne de télévision de l'agence spatiale russe (Roscomos). Le secteur spatial russe, qui faisait la fierté de Moscou à l'époque soviétique avec notamment la mise en orbite du premier satellite, du premier animal, du premier homme puis de la première femme, est aujourd'hui miné par les problèmes.

Riposte US : l'acteur William Shatner, qui a incarné le capitaine Kirk dans la série culte Star Trek, partira dans l'espace la semaine prochaine.
Riposte US : l'acteur William Shatner, qui a incarné le capitaine Kirk dans la série culte Star Trek, partira dans l'espace la semaine prochaine.

Pour Roscosmos, le film doit redorer un blason terni par les scandales de corruption, les pannes en série et la perte du lucratif monopole des vols habités vers l'ISS, avec l'entrée en lice de la société Space X d'Elon Musk. L'agence russe espère «triompher de la Nasa et de Space X» et «détourner l'attention de (ses) problèmes», estime ainsi le politologue Konstantin Kalatchev. 

Si les images ont toujours accompagné les missions dans l'espace, des premiers pas sur la Lune en 1969 aux publications sur les réseaux sociaux du spationaute français Thomas Pesquet, jamais un long-métrage de fiction n'a été tourné en orbite. Les deux primo-voyageurs de l'espace ont suivi un entraînement accéléré pour apprendre à supporter la violente accélération du décollage ou à se mouvoir en apesanteur.


Sur le même sujet

Le milliardaire a réussi son pari: après avoir passé sa vie entière à en rêver, le Britannique a atteint l'espace dimanche à bord d'un vaisseau de l'entreprise Virgin Galactic, qu'il a fondée il y a 17 ans. Et de promettre le début d'une «nouvelle ère spatiale».
Sir Richard Branson holds up a photo of comedian Stephen Colbert that he brought with him into space, as he speaks after flying into space aboard a Virgin Galactic vessel, a voyage he described as the "experience of a lifetime" -- and one he hopes will usher in an era of lucrative space tourism at Spaceport America, near Truth and Consequences, New Mexico on July 11, 2021. - "Congratulations to all our wonderful team at Virgin Galactic for 17 years of hard, hard work to get us this far," he said during a live feed as the VSS Unity spaceship glided back to Spaceport America in New Mexico.It reached a peak altitude of around 53 miles (85 kilometers) -- beyond the boundary of space, according to the United States -- allowing the passengers to experience weightlessness and admire the Earth's curvature.The trip proceeded without drama, and touchdown occurred at around 9:40 am Mountain Time (1540 GMT), about an hour after take-off. (Photo by Patrick T. FALLON / AFP)