Changer d'édition

Dean Spielmann président de la Cour européenne des droits de l'Homme
International 2 min. 11.09.2012

Dean Spielmann président de la Cour européenne des droits de l'Homme

Dean Spielmann président de la Cour européenne des droits de l'Homme

Photo: Guy Wolff
International 2 min. 11.09.2012

Dean Spielmann président de la Cour européenne des droits de l'Homme

Le Luxembourgeois Dean Spielmann a été élu lundi à la présidence de la Cour européenne des droits de l'Homme, à Strasbourg, en remplacement du Britannique Nicolas  Bratza dont le mandat de juge à la CEDH venait à échéance.  

Le mandat de M. Spielmann, âgé de 49 ans, débutera le 1er novembre, a  précisé dans un communiqué la CEDH, basée à Strasbourg.

Il a été élu à bulletin  secret par la Cour réunie en session plénière.  

M. Spielmann est juge au sein de l'instance judiciaire paneuropéenne depuis  juin 2004. Président d'une de ses sections de travail depuis février 2011, il  avait été élu vice-président de la Cour le 2 juillet.  

La CEDH a été créée par les Etats membres du Conseil de l'Europe en 1959  pour juger des allégations de violation de la Convention européenne des droits  de l'homme de 1950.

La Cour comte 47 juges, un par pays membre du Conseil de  l'Europe, dont elle est le bras juridique.  

Selon sa biographie officielle, Dean Spielmann, né le 26 octobre 1962 à  Luxembourg, a obtenu une licence en droit de l'Université Catholique de Louvain  en 1988, puis une maîtrise en droit de l'Université de Cambridge en 1990.   Membre de Fitzwilliam College de Cambridge depuis 1989, il a été avocat au  barreau de Luxembourg de 1989 à 2004, et associé d'un cabinet juridique  Luxembourgeois de 2001 à 2004.  

Il a mené en parallèle une carrière universitaire : assistant en droit pénal  à l'Université de Louvain (1991-1997), chargé de cours associé et titulaire de  divers cours aux universités de Luxembourg (1996-2004) et Nancy (1997-2008).  

M. Spielmann a également été membre de la Commission consultative des Droits  de l'Homme au Luxembourg de 2000 à 2004, et du Réseau de l'Union européenne  d'experts indépendants en matière de droits fondamentaux, de 2002 à 2004.  

Son prédécesseur, le Britannique Nicolas Bratza, qui a occupé la présidence  de la CEDH pendant une année seulement, s'est fait remarquer par sa défense  systématique de cette institution face aux attaques venant notamment de son  propre pays, contre le pouvoir supposé excessif de ses juges.