Changer d'édition

Lisbonne s'isole du reste du pays pour le weekend
International 2 min. 18.06.2021
Covid-19

Lisbonne s'isole du reste du pays pour le weekend

Le gouvernement soupçonne notamment le variant Delta d'être à l'origine de cette nouvelle hausse des contaminations.
Covid-19

Lisbonne s'isole du reste du pays pour le weekend

Le gouvernement soupçonne notamment le variant Delta d'être à l'origine de cette nouvelle hausse des contaminations.
Photo: AFP
International 2 min. 18.06.2021
Covid-19

Lisbonne s'isole du reste du pays pour le weekend

Alors que le déconfinement avait déjà été repoussé dans la capitale, le gouvernement a interdit les entrées et sorties dans la région pour cette fin de semaine. Une mesure justifiée par la hausse du taux d'incidence dans la zone.

(AFP) - Le ciel serait-il en train de tomber sur la tête des Lisboètes? Après un report du déconfinement la semaine dernière, voilà que la capitale et sa région ferment leurs portes: jeudi, le gouvernement a interdit les entrées et sorties sur ce territoire pour le weekend. Concrètement, et jusqu'à nouvel ordre, les déplacements non essentiels en direction et en provenance de Lisbonne et sa banlieue «seront interdits du vendredi soir au lundi matin», a rapporté la ministre porte-parole du gouvernement, Mariana Vieira da Silva.


Le déconfinement freiné à Lisbonne
En raison d'un regain des nouvelles infections, le gouvernement portugais a décidé mercredi de ralentir la levée des restrictions dans la capitale, mais également dans trois autres villes du pays.

«Il s'agit d'une mesure supplémentaire, qui n'était pas prévue, mais que le gouvernement a prise pour contenir la hausse de l'incidence à l'intérieur de la région métropolitaine de Lisbonne», a-t-elle précisé. Le Portugal avait enregistré la veille 1.350 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, soit le chiffre quotidien le plus élevé depuis fin février. Jeudi, la direction générale de la Santé a signalé encore 1.233 nouvelles contagions, dont plus de 800 dans la région de Lisbonne et la vallée du Tage. «Ce sont des chiffres inquiétants», a reconnu Mme Vieira da Silva en expliquant que l'exécutif socialiste attendait des informations plus précises sur la situation, notamment en ce qui concerne le rôle du variant Delta.

Au sein de l'Union européenne, selon l'AFP, deux pays seulement affichent actuellement une hausse du nombre de nouveaux cas détectés par rapport aux sept jours précédents: le Portugal (+38%) et l'Espagne voisine (+21%). Malgré cette tendance, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a écarté dimanche avec véhémence un éventuel retour au confinement. Lequel avait pourtant permis de maîtriser la situation sanitaire après la violente vague de covid qui a frappé le pays en début d'année.


Le Portugal rouvre terrasses, cafés, musées, collèges
Plus de deux mois après leur fermeture, ces établissements font partie de la deuxième étape d'un plan de déconfinement progressif prévu par Lisbonne. Mais le pays sort meurtri de la deuxième vague covid.

Ailleurs en Europe, l'embellie sur le front sanitaire était symbolisée ce même jour en France par la levée de l'obligation du port du masque en extérieur, et l'autorisation pour les ressortissants extérieurs à l'Union européenne de voyager en Allemagne sans justifier de motif impérieux.


Sur le même sujet

Face à la hausse des nouvelles infections, le gouvernement portugais a interdit les déplacements non essentiels entre 23h et 5h du matin dans les villes les plus touchées. L'OMS Europe redoute de son côté une troisième vague à l'échelle de l'UE, liée au variant Delta.
People wearing facemaks walk next to a tram in downtown Lisbon on June 18, 2021. - The Portuguese government will limit travel to and from the greater Lisbon area during the weekend following an increase in coronavirus cases in the region. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
Dans son rapport hebdomadaire, le ministère de la Santé indique que la mutation indienne du covid représente 30,9% des cas analysés par le LNS entre le 7 et le 13 juin. Soit quasiment deux fois plus que la semaine précédente.
En raison d'un regain des nouvelles infections, le gouvernement portugais a décidé mercredi de ralentir la levée des restrictions dans la capitale, mais également dans trois autres villes du pays.
A partir de ce lundi, la majorité des ressortissants de l'Union européenne peuvent se rendre à Lisbonne, Porto ou Faro sans motif impérieux, à condition de présenter un test PCR négatif. La quarantaine n'est également pas obligatoire, une première dans l'UE.