Changer d'édition

Le vaccin Moderna autorisé pour les 12-17 ans
International 2 min. 23.07.2021
Covid-19

Le vaccin Moderna autorisé pour les 12-17 ans

Le ministère de la Santé au Grand-Duché n'a pour le moment pas indiqué s'il suivrait les nouvelles recommandations de l'EMA ou non.
Covid-19

Le vaccin Moderna autorisé pour les 12-17 ans

Le ministère de la Santé au Grand-Duché n'a pour le moment pas indiqué s'il suivrait les nouvelles recommandations de l'EMA ou non.
Photo: AFP
International 2 min. 23.07.2021
Covid-19

Le vaccin Moderna autorisé pour les 12-17 ans

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé vendredi l'utilisation de ce sérum anti-covid pour les jeunes Européens. C'est le second après celui de Pfizer/BioNTech à obtenir cet aval.

(m.d. avec AFP) - Après le vaccin du laboratoire Pfizer/BioNTech, c'est au tour de celui fabriqué par Moderna de recevoir l'accord de l'Agence européenne du médicament (EMA) pour être injecté aux 12-17 ans. Comme pour les plus de 18 ans, le vaccin à ARN messager nécessite l'injection de deux doses, à quatre semaines d'intervalle.


La vaccination anti-covid s'ouvre aux 12-15 ans
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.

Les effets de Spikevax, de la société de biotechnologies américaine Moderna, ont été scrutés dans une étude portant sur 3.732 enfants âgés de 12 à 17 ans. Celle-ci a montré que le sérum produisait une réponse anticorps comparable chez ces jeunes à celle observée chez les adultes âgés de 18 à 25 ans.

Une décision prise au moment où la totalité des invitations vaccinales ont été expédiées au Luxembourg, les dernières concernant justement les résidents âgés de plus de 12 ans. Dès l'ouverture de la campagne vaccinale à cette tranche d'âge en juin, les autorités sanitaires estimaient en effet que les dotations pour le sérum de Pfizer seraient suffisantes. Le ministère de la Santé au Grand-Duché n'a pour le moment pas indiqué s'il suivrait les nouvelles recommandations de l'EMA ou non.


17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les centres de vaccination prennent congé
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.

Les adolescents développent en général des formes moins graves du covid que les personnes plus âgées, mais ils ne sont pas à l'abri d'une infection et participent à la transmission du virus au sein de la population. Une donnée dont sont apparemment conscients les jeunes résidents du Luxembourg, puisque  10.400 d'entre eux avaient d'ores et déjà pris un rendez-vous pour être vaccinés une semaine après le feu vert des autorités. 


Sur le même sujet

Sept mois d'envoi auront permis au ministère de la Santé d'adresser à l'ensemble des habitants de plus de 12 ans un courrier pour prendre rendez-vous pour recevoir leur injection anti-covid.
WO fr , Bettel et Hansen visitent le CTIE , envoi lettres Large Scale Testing et Flyers Covid , Corona , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
A partir de la mi-août, une première moitié du dispositif vaccinal sera mis à l'arrêt. Une décision qui intervient alors qu'un peu moins de la moitié de la population luxembourgeoise disposerait d'un ''schéma vaccinal complet''.
17.07.2021, Bayern, Erlangen: In einem Impfzelt beim Open-Air-Festival "Kulturinsel Wöhrmühle" in Erlangen verabreicht Lucy (l) vom Arbeiter-Samariter-Bund (ASB) Lukas (r) eine Corona-Schutzimpfung mit dem Impfstoff von Biontech. Durch Impfangebote bei Veranstaltungen sollen die Impfstoffe zu den Menschen gebracht werden. Foto: Nicolas Armer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les listes d'attente pour se faire injecter les vaccins de Johnson&Johnson ou AstraZeneca ne désemplissent pas au Grand-Duché: 781 nouvelles personnes y sont inscrites, indique ce mercredi le ministère de la Santé.
Ce choix ne devrait toutefois pas se concrétiser immédiatement par l'envoi d'invitations aux adolescents. Ces derniers devront certainement patienter jusqu'à la mi-juillet avant de recevoir leur première injection.