Changer d'édition

Français et Belges retrouvent un semblant de normalité
International 3 min. 09.06.2021
Covid-19

Français et Belges retrouvent un semblant de normalité

Fermés depuis octobre dernier, les casinos sont notamment autorisés à rouvrir en France et en Belgique.
Covid-19

Français et Belges retrouvent un semblant de normalité

Fermés depuis octobre dernier, les casinos sont notamment autorisés à rouvrir en France et en Belgique.
Photo: AFP
International 3 min. 09.06.2021
Covid-19

Français et Belges retrouvent un semblant de normalité

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Les deux pays voisins du Luxembourg allègent leurs restrictions sanitaires ce mercredi. Culture, Horeca, sports, couvre-feu... le point sur les nouveaux assouplissements.

Première étape du «plan été» belge, troisième phase du déconfinement français. Ce mercredi, les deux pays voisins du Luxembourg continuent d'assouplir leurs restrictions. Tous les indicateurs étant «au vert» selon les autorités sanitaires, Belges et Français peuvent notamment déjeuner à l'intérieur des restaurants.


ARCHIV - 23.05.2021, Brandenburg, Potsdam: Gäste essen in einem Restaurant auf dem Pfingstberg. Ab Donnerstag (3. Mai) gelten neue Regeln bei den Corona-Maßnahmen. Bei Restaurantbesuchen ist ein Coronatest auch im Freien weiter Pflicht, wenn auch drinnen serviert wird. 
(zu dpa «Gastronomie voller Sorgen - Einzelhandel erwartet Verbesserungen») Foto: Christophe Gateau/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Belgique reprendra le service en salle le 9 juin
Cafés et restaurants du royaume pourront servir leurs clients en intérieur à partir de mercredi, grâce aux progrès de la lutte contre la pandémie covid. Mais le dîner ne pourra s'éterniser au-delà de 23h30.

Les bars et restaurants français sont autorisés à reprendre le service en salle, dans le respect des distances sanitaires, et d'une jauge de 50% des capacités d'accueil. Pour s'attabler en intérieur, les clients doivent s'enregistrer sur un registre papier ou numérique, mais n'ont pas à justifier de leur état de santé. Le nombre de convives à la même table est limité à six, que ce soit à l'intérieur ou sur les terrasses. Lesquelles peuvent à nouveau faire le plein à 100% de leurs capacités. Côté belge, les établissements de l'Horeca ont l'obligation d'espacer leurs tables de 1,5 mètre à l'intérieur, lesquelles peuvent accueillir jusqu'à quatre convives. Les gérants des bars et restaurants doivent également contrôler la qualité de l'air, de sorte à ce que les 900ppm de CO2 ne soient pas dépassés.

En outre, le secteur voit son temps de service augmenter. En Belgique, les bars et restaurants sont autorisés à être ouverts de 5h à 23h30. En France, le report du couvre-feu à 23h, contre 21h depuis le 19 mai, leur donne également plus de marge de manœuvre. Si les autorités belges ont mis fin à cette restriction nocturne le 8 mai, leurs homologues français ont d'ores et déjà indiqué qu'elle serait levée le 30 juin prochain.

De quoi réjouir le secteur évènementiel et culturel. Les fêtes et réceptions sont à nouveau autorisées ce mercredi, dans la limite des 50 personnes en Belgique. Une jauge qui passe à 200 personnes dans les cinémas, les bowlings et autres casinos, tandis que les zoos, parcs naturels et d'attractions sont limités à 75% de leurs capacités. 

En France, celle-ci est fixée à 65% pour les parcs à thème et à 35% dans les spas, thalassos et autres hammams. Fermés depuis octobre dernier, les bowlings, casinos et escape games français sont autorisés à rouvrir à 50% de leurs capacités. Les foires commerciales peuvent à nouveau être organisées, à condition que les participants présentent un test négatif ou un certificat de vaccination. Les mesures sont également assouplies dans les musées, théâtres et cinémas, qui peuvent accueillir davantage de visiteurs (65% de la jauge contre 35% depuis le 19 mai). En revanche, dans les festivals le public doit être assis et limité à 5.000 personnes.


Fin des tests covid pour certains voyageurs en France
A partir du mercredi 9 juin, certains voyageurs présentant un schéma vaccinal complet pourront se rendre dans l'Hexagone sans avoir à justifier leur état de santé. Une mesure qui ne s'applique pas aux personnes en provenance du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Quant aux Français qui seraient en manque de sport, ils peuvent retourner dans les salles de gym et piscines couvertes dans la limite des 50% des capacités d'accueil. Les activités sportives de plein air sont limitées à 25 personnes dans l'Hexagone, et les compétitions peuvent à nouveau se faire en public, sans dépasser les 500 personnes. En revanche de l'autre côté de la frontière, les matchs de foot, de basket ou encore de rugby amateurs ne peuvent pas dépasser les 50 participants en intérieur contre 100 en intérieur. Les centres de fitness sont également autorisés à ouvrir, mais avec un compteur de CO2.

A noter que dans les deux pays, les discothèques doivent toujours garder porte close, sans avoir de date précise de réouverture. Le gouvernement français a néanmoins laissé entendre que les professionnels du secteur seraient fixés «le 15 juin au plus tard». Les prochains assouplissements sont prévus pour le 30 juin dans l'Hexagone, et le 1er juillet en Belgique.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cafés et restaurants du royaume pourront servir leurs clients en intérieur à partir de mercredi, grâce aux progrès de la lutte contre la pandémie covid. Mais le dîner ne pourra s'éterniser au-delà de 23h30.
ARCHIV - 23.05.2021, Brandenburg, Potsdam: Gäste essen in einem Restaurant auf dem Pfingstberg. Ab Donnerstag (3. Mai) gelten neue Regeln bei den Corona-Maßnahmen. Bei Restaurantbesuchen ist ein Coronatest auch im Freien weiter Pflicht, wenn auch drinnen serviert wird. 
(zu dpa «Gastronomie voller Sorgen - Einzelhandel erwartet Verbesserungen») Foto: Christophe Gateau/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A partir du mercredi 9 juin, certains voyageurs présentant un schéma vaccinal complet pourront se rendre dans l'Hexagone sans avoir à justifier leur état de santé. Une mesure qui ne s'applique pas aux personnes en provenance du Royaume-Uni et des Etats-Unis.
A compter de ce mercredi, les Mosellans vivant dans une commune de moins de 2.500 habitants n'auront plus à porter le masque. Une décision que le préfet du département a justifiée par «une amélioration nette» de la situation sanitaire.