Changer d'édition

Contre les feux de forêt, le Brésil snobe l'aide du G7
International 2 min. 27.08.2019 Cet article est archivé

Contre les feux de forêt, le Brésil snobe l'aide du G7

Le président Jair Bolsonaro rejette le soutien du G7 et, particulièrement, celui proposé par le président Macron.

Contre les feux de forêt, le Brésil snobe l'aide du G7

Le président Jair Bolsonaro rejette le soutien du G7 et, particulièrement, celui proposé par le président Macron.
Photo: AFP
International 2 min. 27.08.2019 Cet article est archivé

Contre les feux de forêt, le Brésil snobe l'aide du G7

Brasilia, en poursuivant sa rhétorique anti-Macron, a opposé dans la nuit de lundi à mardi une fin de non-recevoir à l'assistance promise par les sept pays les plus industrialisés. Le gouvernement brésilien a même affirmé que les incendies en Amazonie, qui ont encore progressé en ce début de semaine, étaient «sous contrôle».

(AFP) -  Onyx Lorenzoni, le chef de cabinet du président brésilien Jair Bolsonaro (exerçant des fonctions équivalentes à celles d'un chef de gouvernement), a formalisé le rejet de l'aide proposé par le G7 pour aider son pays à lutter contre les feux qui ravagent la forêt amazonienne. «Nous remercions (le G7 pour son offre d'aide, ndlr), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l'Europe..»

Et la voix de la présidence brésilienne d'aller plus loin en attaquant: «Macron n'arrive même pas à éviter un incendie prévisible dans une église qui fait partie du patrimoine mondial de l'humanité, et il veut nous donner des leçons pour notre pays?». On appréciera l'allusion à l'incendie qui a touché la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril dernier.


This TV grab shows wildfire near Robore, Santa Cruz region, eastern Bolivia on August 21, 2019. - Up to now, wildfires in Bolivia have devastated about 745,000 hectares of forests and pasturelands. Neighboring Peru, which contains much of the Amazon basin, announced it was "on alert" for wildfires spreading from the rainforest in Brazil and Bolivia. (Photo by STRINGER / AFP)
Les feux en Amazonie «hors de contrôle»
Les feux se propagent rapidement en Amazonie. L'ONU et Macron interpellent le président brésilien. Pour la militante écologiste brésilienne Marina Silva, la situation est «hors de contrôle». Une manifestation aura lieu à 17 heures à la Schueberfouer.

Le chef de cabinet a prié le président français de s'occuper de ses «colonies», dans le droit fil des précédentes attaques du président Bolsonaro à l'encontre de son homologue. Le dirigeant d'extrême droite avait amorcé le rejet de l'aide en tweetant: «Nous ne pouvons accepter qu'un président, Macron, lance des attaques déplacées et gratuites contre l'Amazonie, ni qu'il déguise ses intentions derrière l'idée d'une alliance de pays du G7 pour sauver l'Amazonie, comme si c'était une colonie». 

Les sept pays les plus industrialisés, réunis à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, avaient promis de débloquer d'urgence 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d'eau supplémentaires. 

Le G7 est tombé d'accord pour un plan d'aide «d'au moins 30 millions de dollars», avait précisé M. Macron, destiné à la reforestation, au niveau de l'ONU, qui doit être finalisé au cours de l'Assemblée générale des Nations unies fin septembre. 

Qu'en est-il des feux? Lundi, le ministre brésilien de la Défense a assuré que les incendies en Amazonie étaient «sous contrôle», après le déploiement de plus de 2.500 militaires et des pluies signalées dans plusieurs des régions concernées. La situation «a été un peu exagérée», a ajouté Fernando Azevedo e Silva.

Quelque 1.113 nouveaux départs de feu ont été recensés dimanche au Brésil par l'Institut national de recherche spatiale. Au total, près de 80.000 feux de forêt ont été répertoriés au Brésil depuis le début de l'année dont plus de la moitié en Amazonie.

L'Amazonie, dont 60% de la surface se trouve au Brésil, s'étend aussi en Bolivie, Colombie, Equateur, Guyane française, Guyana, Pérou, Surinam et Venezuela.


Sur le même sujet

Bolsonaro accepte finalement l'aide internationale
Le Brésil s'est finalement dit «ouvert» à une aide financière d'organisations étrangères et même de pays pour lutter contre les incendies en Amazonie. Une offre que le président brésilien avait rejetée quelques heures auparavant.
TOPSHOT - Brazilian farmer Helio Lombardo Do Santos is seen at a burnt area of the Amazon rainforest, near Porto Velho, Rondonia state, Brazil, on August 26, 2019. - Hundreds of new fires have flared up in the Amazon in Brazil, data showed Monday, even as military aircraft dumped water over hard-hit areas and G7 nations pledged to help combat the blazes. Smoke choked Port Velho city and forced the closure of the airport for nearly two hours as fires raged in the northwestern state of Rondonia where fire-fighting efforts are concentrated, amid a growing global uproar and a diplomatic spat between France and Brazil. (Photo by CARL DE SOUZA / AFP)
Le G7 doit jouer les pompiers
Les conseillers diplomatiques des chefs d'Etat réunis à Biarritz «se mobilisent pour avoir des initiatives concrètes suite aux incendies géants en Amazonie», a annoncé la présidence française. Des dires qui ont fait sourire les militants écologistes
Oxfam activists wearing firefighters costumes and "big head" masks depicting (from L) British Prime Minister Boris Johnson, US President Donald Trump, French President Emmanuel Macron, Canadian Prime Minister Justin Trudeau, Japan's Prime Minister Shinzo Abe and German Chancellor Angela Merkel perform during a demonstration in Biarritz on August 23, 2019, on the eve of the Group of Seven (G7) summit. (Photo by Bertrand GUAY / AFP)
L'Amazonie et les océans étouffés
Les paradis fiscaux ont-ils une influence directe sur la destruction de l'environnement? Oui, montre une étude inédite sur l'Amazonie et la pêche, dans laquelle le Luxembourg est cité trois fois.
30% des pêches mondiales sortent trop de poissons de l'eau. Il est impossible de lutter parce que 71% des bateaux impliqués battent pavillon de complaisance et ont des liens avec les paradis fiscaux.