Changer d'édition

Chantier de l'E411: «Mon mari ne voit plus notre fille de deux mois»
International 4 min. 04.10.2018 Cet article est archivé

Chantier de l'E411: «Mon mari ne voit plus notre fille de deux mois»

International 4 min. 04.10.2018 Cet article est archivé

Chantier de l'E411: «Mon mari ne voit plus notre fille de deux mois»

Les travaux de réhabilitation du revêtement de l’autoroute E 411 à la frontière entre Arlon et Sterpenich provoquent la colère des travailleurs frontaliers. Ils sont très nombreux à se plaindre des embarras de circulation consécutifs à l’ouverture de ce chantier, comme la maman d'Emma.

Par Nadia Lallemant

L’annonce du ministre wallon Carlo Di Antonio relative à l’ouverture, dès ce jeudi, d’une deuxième bande vers Arlon ne les rassure qu’en partie. Annabelle Buffart d’Arlon, a accepté de témoigner. «Depuis le 17 septembre, mon mari, consultant à Leudelange, ne voit plus Emma, notre fille de deux mois», déplore-t-elle. «En effet, il part plus tôt pour arriver à l’heure au boulot et rentre plus tard à cause des embouteillages.»

Selon Annabelle, son mari vit un calvaire depuis quinze jours. «Il quitte la maison vers 6h15 et ne rentre que vers 20 heures», explique-t-elle. «Il a opté pour le covoiturage et passe prendre deux collègues. Au début, il empruntait l’autoroute mais en raison des bouchons, il a choisi l’itinéraire alternatif. Il s’est très vite rendu compte que passer par les villages ne lui permettait pas de gagner du temps. En effet, il s’est retrouvé coincé dans les bouchons là aussi.»

«Il quitte la maison vers 6h15 et ne rentre que vers 20 heures»
«Il quitte la maison vers 6h15 et ne rentre que vers 20 heures»
Photo: Nadia Lallemant

La jeune femme, en congé de maternité, reprendra le travail en novembre. Elle a trouvé une place pour sa fille dans une crèche à Capellen, à proximité de son lieu de travail. «J’angoisse à l’idée de me retrouver, moi aussi, coincée dans les bouchons, avec mon bébé.

Les frontaliers refusent d’être pris en otage. On nous dit que nous ne devons pas râler car au Luxembourg on gagne beaucoup d’argent: c’est inacceptable. Nous voulons qu’on nous prenne au sérieux et que tout soit réellement mis en œuvre pour fluidifier le trafic. Nous avons envoyé des mails et téléphoné à la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures) mais nous n’avons pas eu de réponses à nos questions.»

Une deuxième voie en direction de Bruxelles

De son côté, le ministre Carlo Di Antonio affirme qu’il fait le maximum pour trouver une solution en vue d’améliorer le flux du trafic. «J’ai demandé d’utiliser la bande d’arrêt d’urgence pour proposer une voie supplémentaire vers Arlon où la vitesse sera limitée à 70 km/h pour des raisons de sécurité, ce qui porte le nombre de voies, de Luxembourg à Arlon, à deux», explique-t-il.

«Cette nouvelle configuration apportera plus de fluidité dans le seul sens où cela est possible, c’est-à-dire vers Bruxelles. C’est d’ailleurs au retour de Luxembourg que les files sont les plus importantes depuis le début du chantier.»


Près de 40.000 véhicules par jour - dont 10.000 poids lourds- empruntent le tronçon de l'E411 entre Arlon et Sterpenich.
Chantier sur l'E411: une 2e bande sera ouverte jeudi
Bonne nouvelle pour les frontaliers belges! A compter de ce jeudi 4 octobre, ça devrait mieux circuler sur l'Autoroute des Ardennes dans le sens Luxembourg-Arlon. Sur les 11 km d'autoroute en travaux entre Arlon et Sterpenich, une deuxième bande sera ouverte à la circulation.

Il précise, par ailleurs, que cette configuration n’était pas retenue au départ pour des raisons de sécurité. «D’une part, la largeur disponible n’est que de six mètres ce qui est très peu pour deux bandes sur des autoroutes qui sont généralement de 3,75 mètres chacune. D’autre part, cela rend plus compliqué l’insertion des véhicules aux six échangeurs présents sur la section.

Cela dit, après un nouvel examen de la situation et en tenant compte de nombreuses demandes à ce sujet, cette configuration, moins idéale sur le plan de la sécurité mais meilleure sur le plan de la mobilité, a finalement été proposée par les services de l’administration. Les accès des échangeurs n°31, 32 et 33, Arlon, Weyler et Ikea, ainsi que celui de l’aire de Hondelange sont assurés.»

Le chantier s'achèvera fin 2018 ou au printemps 2019

En ce qui concerne l’organisation du travail de nuit et de week-end, il indique qu’il ne sera pas effectué toutes les nuits ni tous les week-ends mais très régulièrement pour respecter le délai très réduit imposé par le cahier des charges.

«Tout est mis en œuvre pour clôturer ce chantier à la fin de cette année 2018 si les conditions météorologiques sont favorables», affirme-t-il. «Dans le cas contraire, le chantier devrait être terminé au plus tard au printemps 2019, avec une réouverture des deux voies dans chaque sens pendant la période hivernale.»

Le ministre annonce qu’il a écrit à son collègue fédéral, le ministre de la mobilité François Bellot, pour l’inviter à résoudre les problèmes de trafic ferroviaire et même à solliciter de la SNCB la mise en place de trains supplémentaires durant la durée du chantier.

«Je rappelle que la réalisation de ce chantier est indispensable car l’autoroute qui n’avait plus été réhabilitée en profondeur depuis sa création il y a 30 ans nécessitait un sérieux lifting. Des couches de roulement seront alors posées sur ce tronçon. Ce chantier n’est dès lors pas initié uniquement dans le but du covoiturage mais l’opportunité a été saisie pour proposer une adaptation de la mobilité vers Luxembourg-ville, où les congestions sont quotidiennes, même en dehors de ce chantier», conclut-il.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les frontaliers belges vont à nouveau grincer des dents. L'E411, qui relie le Luxembourg à la Belgique, poursuit sa mue et deux voies seront à nouveau limitées à 70km/h à compter du mercredi 6 mars prochain, dans les deux sens de circulation.
Près de 40.000 véhicules par jour - dont 10.000 poids lourds- empruntent le tronçon de l'E411 entre Arlon et Sterpenich.
Bonne nouvelle pour les frontaliers belges! A compter de ce jeudi 4 octobre, ça devrait mieux circuler sur l'Autoroute des Ardennes dans le sens Luxembourg-Arlon. Sur les 11 km d'autoroute en travaux entre Arlon et Sterpenich, une deuxième bande sera ouverte à la circulation.
Près de 40.000 véhicules par jour - dont 10.000 poids lourds- empruntent le tronçon de l'E411 entre Arlon et Sterpenich.